Vous me connaissez à force, quand je pars dans les pays nordiques c’est en général pour éviter les villes et la foule. Donc lors de mes premiers voyages en Islande j’avais volontairement, et à tort, mis Reykjavik de côté. Je préférais me concentrer sur la nature, pensant qu’il n’y avait rien à faire en ville. Et c’était donc une petite erreur car, même si ce n’est pas une ville wouhou, flamboyante, la capitale reste une ville très agréable avec plein de jolis endroits à voir. Et c’est l’un des rares endroits de l’ile où l’on peut bien manger, alors autant en profiter !

Dans un premier temps je vous présenterai donc les principaux endroits sympa de la ville (selon moi), et ensuite ce que l’on peut faire autour de Reykjavik. Car en une journée on peut faire pas mal de choses, découvrir de chouettes endroits en pleine nature que l’on soit motorisé ou non (grâce aux agences, on verra ça). Enfin, vous aurez toute une section infos pratiques sur les hôtels, restos, prix, ce genre de choses. C’est parti !

reykjavik

Que faire à Reykjavik

Reykjavik est une jolie petite ville mais surtout très agréable. Ce n’est pas le genre de ville qui a pléthore de monuments à visiter, ou avec une architecture wouhou, mais on prendra plaisir à s’y balader, à prendre les petites rues, à se réchauffer dans un café. C’est une ville à l’image des Islandais, à savoir tranquille et surprenante. On y trouvera un beau front de mer, une architecture sympa avec plein de petites maisons colorées, beaucoup de street art. Bref, je vous présente tout ça !

L’église Hallgrímskirkja

Impossible de ne pas commencer par elle. L’église de Hallgrímskirkja (un peu de mal à l’écrire) est vraiment emblématique de la ville et même du pays. Elle a été construite représentant l’un des symboles du pays : les orgues basaltiques. Bon je vous avoue que je l’ai découvert il y a très peu, ne comprenant pas bien sa forme si spéciale 😀

C’est la plus grande église du pays et de loin. On peut d’ailleurs aller en haut assez facilement moyennant 4€. Il parait que la vue sur la ville et la baie est superbe. L’intérieur est très sobre, il faut dire que c’est luthérien.

Devant l’église, on trouve une statue de Leif Erikson, fils d’Erik le Rouge, qui aurait été le premier à atteindre les Amériques bien avant Christophe Colomb.

Les horaires changent beaucoup entre été et hiver. En hiver, elle est ouverte entre 11h et 16h. En été c’est plutôt entre 9h et 21h. L’entrée est gratuite.

Se balader (et prendre le vent) sur le front de mer

Reykjavik est au bord de l’eau, dans une immense baie et elle est super agréable. Il y a une très chouette balade à faire sur le front de mer, qui part grosso modo du port, puis passant devant l’opéra un peu spécial Harpa (je suis toujours un peu sceptique face à ce genre de batiment) et continuer sur la promenade jusqu’à un autre emblème de la ville, le Sun Voyager, sculpture d’un bateau en acier très photogénique.

Ce qui est chouette c’est qu’en toile de fond on a les montagnes d’Akranes et si la vue est dégagée on peut même voir le Snaefellsnes ! Il faut aussi garder l’oeil ouvert car on peut voir, depuis la rive, des marsouins ou dauphins. Bon par contre, le vent souffle bien comme il faut 😀

sun explorer reykjavik
front de mer reykjavik

Découvrir l’hyper centre de Reykjavik très choupi

Mais le meilleur de Reykjavik réside dans son centre historique. Tout plein de petites maisons avec murs et toits en tôle, des maisons de toutes les couleurs, un centre vivant avec beaucoup de charme. Comme ce n’est pas bien gros, on peut très facilement s’y balader en prenant les petites rues car elles ont toutes ou presque quelque chose de surprenant. Forcément on pense à cette rue arc en ciel qui mène à l’église, mais ce n’est qu’une parmi d’autres.

Un quartier que j’ai bien aimé est celui juste à côté du port, vers la place Ingólfstorg. Il y a pas mal de restos, de bars, de jolis maisons. C’est pas bien grand mais c’est cool pour venir se poser en fin de journée je trouve.

Enfin, un truc super dans cette ville est l’importance du street art. On va trouver énormément de fresques murales, de graffitis imposants, très bien faits. On les trouve surtout le long des axes principaux comme Laugavegur.

visiter reykjavik islande
visiter reykjavik islande
street art reykjavik
street art reykjavik

Comment visiter Reykjavik

Concrètement, Reykjavik se visite très facilement à pied. Le centre ville est petit, et même si on veut s’éloigner un peu ça ne va guère prendre plus de 15min. Mais comme il y a des choses à voir un peu partout, ça fait de la marche mine de rien. Donc pour ma part, je fais tout ça à pied en passant par les petites rues.
Mais vous avez la possibilité de prendre le bus touristique qui passe par les principaux points touristiques (église, Perlan, port…) en hop on / hop off.

Une autre façon de découvrir la ville est de faire une visite guidée. Je ne l’ai pas fait dans cette ville mais pourquoi pas. Il y a des visites générales ou thématiques, comme notamment sur les elfes et les trolls.

Faire des musées, surtout en cas de mauvais temps

On n’y pense pas forcément, mais il y a quelques musées qui peuvent valoir le coup à Reykjavik. Voici les 3 qui m’inspirent :

  • Le musée des sagas : grand classique de la ville, ce petit musée retrace l’histoire du pays au travers de 16 sagas, mises en scène avec des statues de cire. A découvrir ici.
  • Whales of Iceland : une exhibition présentant 23 espèces de baleines en taille réelle. Autant dire que ça doit prendre une sacrée place ! A découvrir ici.
  • Le… musée du phallus : le plus original, typiquement dans l’esprit un peu perché des Islandais. 280 pénis présentés de plus de 90 animaux, dont des elfes. Et l’équipe olympique de handball, pourquoi pas 😀 A découvrir ici.
  • le musée Perlan et son exposition Wonders of Iceland : surplombant la ville, vous y trouverez une grotte de glace, énormément d’infos sur les volcans et glaciers, les colonies d’oiseaux ainsi qu’une superbe vue sur la ville. A découvrir ici.

Les plus beaux endroits à voir autour de Reykjavik

Voici des propositions de super endroits à faire en une journée, à portée de tir de Reykjavik. Bon parfois il va falloir aller assez vite, mais on a quand même de super choses à voir autour de la capitale. Ces endroits sont accessibles en voiture mais si vous n’en avez pas, alors je vous mettrai un lien pour le faire avec une agence. Je privilégie quand même la voiture pour pouvoir être maitre de son temps, mais tout le monde ne conduit pas forcément là haut pour X raisons.

Le Cercle d’Or

Le Cercle d’Or, c’est un grand classique. C’est une excellente introduction aux paysages islandais que l’on peut facilement faire en une journée à partir de Reykjavik. Je vous le présente plus précisément dans cet article, mais vous allez y trouver :

  • Gullfoss : une super cascade, très photogénique, très puissante. N’oubliez pas votre k-way !
  • Thingvellir : les origines de la démocratie islandaise, c’est l’endroit où se réunissaient les familles et chefs pour faire voter les règles de l’ile. Aujourd’hui on y trouve de très beaux paysages, un immense lac, c’est très chouette
  • Geysir : un ensemble de… geysers comme son nom l’indique bien. De gros jets d’eau notamment le fameux Strokkur qui pète à intervalle régulier. Une jolie balade à faire au dessus qui donne une belle vue d’ensemble
  • Kerid : un joli volcan à faire à proximité. On peut se balader autour et dans le cratère, c’est sympa comme tout
  • Bruarfoss : une magnifique cascade à laquelle on accède par une très agréable balade de 45min le long d’une rivière aux couleurs magnifiques.

Il faut une bonne journée pour faire tout ça. La version courte consiste à ne faire que les 3 premiers, mais comme les deux autres sont sur le chemin, ça serait dommage de s’en priver.

Le faire sans voiture est impossible. Je vous l’explique dans cet article, seuls deux éléments du Cercle d’Or sont accessibles en bus public (Gullfoss et Geysir). Sinon il vous faudra prendre une agence. Il y en a des très bien, elles proposent toutes grosso modo le même programme de base pour environ 50€ comme celle ci, très bien notée. Mais on peut trouver des combo avec le Blue Lagoon (pour 150€ environ), ou encore avec une sortie en motoneige sur un glacier (pour 220€). On peut le voir, ce ne sont pas les possibilités et combinaisons qui manquent.

geyser Strokkur dans le cercle d'or en islande
voir gullfoss cascade cercle d'or islande | blog vincent voyage

Plusieurs cascades à la journée

On parle souvent de Skogafoss, Seljalandsfoss et autres cascades de la côte sud. Mais à proximité de Reykjavik on va en trouver de très chouettes avec bien moins de monde. Bon, elles ne sont pas forcément super accessibles toute l’année, il peut falloir un 4×4, mais ce sont 3 cascades qui méritent largement une visite. Surtout que l’on peut faire de jolies balades. Et évidemment je vous parle de :

  • Haifoss, une cascade très haute, avec un vent à décorner les boeufs, est vraiment chouette et vous avez la possibilité de faire une balade pour vous rendre au pied
  • Gjain, une cascade paradisiaque composée de plusieurs cascades en fait, avec une jolie balade parmi les rivières. C’est super agréable et totalement surprenant
  • Hjalparfoss, une double cascade surprenante facile d’accès

C’est un gros trajet car Haifoss est à 2h de Reykjavik (avec quelques pauses photo à rajouter en chemin évidemment), donc ça va prendre une bonne journée. Mais ça sera vraiment une chouette expérience.
Et si vous voulez pousser un peu, la route qui va après Haifoss est celle qui va vers le Landmannalaugar, la F26. Vous pouvez pousser vers l’entrée du Fjallabak et notamment la cascade Sigoldufoss.

Je vous en parle plus dans cet article.

cascade haifoss balade islande | blog vincent voyage

La péninsule du Reykjanes

Située à l’ouest de Reykjavik, la péninsule du Reykjanes est un endroit joliment sauvage. C’est un immense champ de lave avec énormément de cratères, des volcans dont le nouveau Fagradalsfjall dont on a pu assister à la naissance ces derniers mois.
On va trouver, notamment, tout au bout, aux environs du phare Reykjanesviti, de superbes formations rocheuses, ainsi que le centre geothermique de Gunnuhver.
C’est une journée où votre coupe vent vous sera sacrément utile, dans des endroits et paysages surprenants.

Pour y aller c’est super simple, il y a une route qui fait le tour de la péninsule, deux routes qui la traversent du nord au sud. Et voilà 😀 c’est très difficile de se perdre.

Le Reykjanes est aussi pas mal pour voir les aurores boréales car on a des vues super dégagées, peu de lumière, et on peut s’éloigner des routes.

En revanche, sans voiture c’est impossible. Il n’y a pas de bus public à part pour l’aéroport. Donc si vous le souhaitez, vous pouvez passer par une agence qui fera le tour des principaux endroits du geoparc (classé à l’Unesco !). Par exemple cette agence qui a bonne réputation.

Découvrir le Reykjanes dans cet article

Cap peninsule Reykjanes en Islande

La péninsule du Snaefellsnes

Peut être mon endroit préféré d’Islande. On y trouve de tout. Des volcans rouges et noirs, des plages de sable noir, un gros volcan que Jules Verne identifiait comme point d’entrée vers le centre de la Terre, de superbes falaises, c’est le Snaefellsnes. Et en plus on y trouve l’une des montagnes les plus connues de l’ile : le Kirkjufell, ultra photogénique. Vous pourrez également faire une chouette rando à Arnarstrapi.

Ce n’est pas à côté de Reykjavik, idéalement il faut y rester au moins 2 jours, mais en partant tôt c’est possible d’en faire le tour en une journée. Ca sera dare dare, mais il ya  une route qui fait tout le tour. Donc en vous arrêtant aux principaux points d’intérêt, comme Reykjavik-Grundafjordur c’est 2h30 de route, c’est jouable.

Sans voiture, il y a quelques rares agences qui y vont. Notamment BusTravel Iceland pour une centaine d’euros.

kirkufjell montagne islande cascade snaefellsnes visiter photo volcan glacier en Islande | Blog Vincent Voyage

La côte sud jusqu’à Vik

Bon c’est pas à côté, mais en une journée vous pouvez faire une petite partie de la côte sud. Il vous faudra partir tôt ! Je ne vous propose pas d’aller jusqu’à Jokulsarlon. C’est possible mais c’est à 4h30 sans s’arrêter. Donc je vous propose jusqu’à Vik, ce qui vous offre déjà pas mal de choses à voir :

  • Des cascades comme Skogafoss, Seljalandsfoss et Gljufrabui
  • l’avion DC3 abandonné (bon ça demande un peu de marche)
  • les plages de sable noir de Vik
  • les falaises de Dyrholaey
  • le glacier Sólheimajökull

Ca fait une grosse journée. Mais ça vaut le coup ! L’idéal est d’avoir sa propre voiture pour faire ses arrêts, prendre le temps qu’il faut sur les différents endroits qui vous plaisent.

Si vous n’avez pas de voiture, c’est impossible de le faire en bus, mais vous avez aussi des agences qui vous proposent ça à la journée. Par exemple ce tour à la journée, très bien noté pour 75€

Découvrir la côte sud dans cet article

plage de Reynisfjara à Vik en sable de noir en Islande

La randonnée de Glymur

A une heure au nord de Reykjavik on va trouver une rando très sympa, le Glymur. C’est aussi le nom de l’immense cascade qu’on voit au bout, anciennement la plus haute d’Islande avec quasiment 200m.

La rando est superbe, une heure dans un canyon. Ca monte un peu mais le côté rigolo est qu’on doit traverser une large rivière en passant sur un rondin de bois. Autant vous dire qu’avec mon équilibre c’était très drôle. Et au fur et à mesure que l’on monte, on a une superbe vue derrière sur le fjord de Hvalfjordur.

Le Landmannalaugar et les Highlands (en été)

9 mois par an, le centre du pays (c’est à dire environ 80%) est impraticable à cause des conditions météorologiques. Cela concerne notamment les Highlands, qui comprennent les plus beaux paysages du pays. Déjà que le reste est beau, alors imaginez ici. De mi-juin à mi-septembre, on va avoir accès à des endroits comme le Landmannalaugar ou le Laki. Des volcans, des zones geothermiques magnifiques, des montagnes colorées, des cratères sur des dizaines de kilomètres. Ce sont des paysages uniques au monde que l’on retrouve dans cette région.

Et, si l’on a une voiture adaptée, on peut y aller. Notamment par la F208 nord qui ne fait pas traverser de rivière. Pour le sud, c’est autre chose mais les 4×4 feront l’affaire. Il parait que les paysages sont encore plus beau dans ce coin là ! Le Þórsmörk est également un endroit fantastique accessible un peu plus au sud.

Découvrez ces paysages dans cet article

montagnes paysages landmannalaugar Islande

Toutes les activités à faire à Reykjavik

Parce que Reykjavik est un endroit vivant et relativement central, à portée de tir de la nature, on va trouver un bon petit paquet d’activités sympa ou indispensables.

Voir les aurores boréales à partir de Reykjavik

A partir de Reykjavik on peut plutôt facilement voir les aurores boréales si les conditions météo le permettent. En ville même, c’est compliqué. Il faudra rester sur le front de mer, mais vous aurez quand même les lumières de la ville. En haut du port ça doit être jouable et sinon vers le phare de Grotta mais accessible plutôt en voiture.

Sinon il vous faudra sortir de la ville et là, toujours selon la météo, la péninsule de Reykjanes offre pas mal de possibilités. Pour les aurores boréales il faut vous éloigner des lumières de la ville, des routes, des gens. Et là bas vous avez pas mal de choix et des vues très dégagées, c’est très pratique.
Partir vers le Cercle d’Or est également une possibilité, moins de monde le soir, de jolis cadres et des vues dégagées aussi.

Si vous préférez, vous pouvez le faire avec une agence. De nombreuses sorties d’aurores boréales se font à partir de Reykjavik et vont rayonner jusqu’à trouver un bout de ciel dégagé. Avantage, c’est bien moins cher qu’en Norvège (je ne sais pas trop pourquoi), à partir de 60€. Surtout, je vous conseille de le faire en petit groupe sinon l’expérience peut vite devenir désagréable.

aurores boréales reykjavik islande
aurores boréales reykjavik islande

Voir les baleines à Reykjavik

L’Islande est également un très bon endroit pour voir les baleines, mais également plein d’autres animaux marins comme les orques, les dauphins et les marsouins (des dauphins avec un nez écrasé, c’est tout choupi). Et la bonne chose c’est que c’est possible toute l’année !

On peut les voir surtout au nord, Husavik est considéré comme le meilleur endroit. Mais à Reykjavik c’est également visible toute l’année. Bon, ça va dépendre des conditions météo, notamment le vent qui peut être dangereux, donc ça arrive que les excursions soit annulées. Mais si une excursion est planifiée, alors ça signifie que les conditions météo sont bonnes. On vous proposera des pastilles contre le mal de mer, si jamais. Les sorties durent en général 3h, une petite demi journée voire plus. La compagnie que j’avais prise avait poussé à 4h car on était partis assez loin pour les voir.

Lors de cette sortie, on a vu plusieurs baleines. Pas super proche, mais les dos, les queues. Donc rien que ça, ça suffit à mon bonheur ! Pas de dauphins par contre alors qu’ils en avaient vu beaucoup le matin même. Comme quoi c’est totalement imprévisible.

On va trouver pas mal de compagnies, la plupart sont sérieuses, il faut dans tous les cas comparer les avis. Ce n’est pas trop cher en général, entre 70 et 100€ selon la taille du bateau et les prestations. J’ai bien aimé celle ci, en novembre dernier.

observation baleines tromso Norvege blog vincent voyage

Se prélasser au Blue Lagoon

C’est un classique, c’est touristique, mais c’est quand même vachement agréable. Le Blue Lagoon est un spa dans un cadre idyllique. Une eau chaude d’un superbe bleu, des piscines entourées roches volcaniques, ça fait un bien fou surtout en fin de séjour. Après 10 jours en van, je vous assure que c’était l’un des moments les plus agréables 😀

Il faut réserver plusieurs jours en avance car c’est prisé. Mais la bonne chose c’est que le nombre de place est limité donc on ne sera jamais à touche touche et l’ensemble est grand! On réserve pour une heure d’arrivée mais on peut y rester le temps qu’on veut, et ça c’est cool.

Ce n’est pas spécialement donné. A partir de 60€ selon les jours et les heures et les différentes options. Mais on y reste quand même plusieurs heures vu le bien que ça fait, au moral et à la peau 🙂

Vous pouvez découvrir le Blue Lagoon dans cet article

visiter blue lagoon islande informations blog vincent voyage

Voir les lieux de tournage de Game of Thrones

Fan de Game of Thrones ? Cette virée est faite pour vous ! Lors de cette visite vous partirez sur les différents lieux de tournage de la série qui se sont déroulés dans le coin et il y en a pas mal. Notamment le parc de Thingvellir, lieu de prédilection des marcheurs blancs, la reconstitution d’un village islandais et plusieurs sites dans le sud de l’ile.

J’avoue ne pas avoir fait cette sortie car je connaissais déjà ces lieux avant de savoir qu’ils étaient liés à GOT, mais les retours sont super bons donc c’est une bonne façon de découvrir cette région je trouve

Visiter Thingvellir cercle d'or Islande

Observer les macareux

L’Islande, c’est le pays des macareux, ces oiseaux trop mignons que l’on trouve un peu partout sur l’ile 4 mois par an. Ils sont un peu gauches, ont une démarche rigolote et un regard façon chat potté dans Shrek à faire fondre. Et c’est pour ça qu’on les adore !

Alors, je ne le savais pas, mais il est possible de les voir à partir de Reykjavik. Malheureusement ils ne sont pas faciles d’accès car ils sont sur les iles autour de la capitale. Sinon vous pouvez les voir aux iles Vestmann, qui est la plus grosse colonie au monde, c’est jouable en une journée.

Si vous allez vers Vik, vous pourrez en voir à Dyrhólaey, la zone est protégée donc il faut faire un peu attention.

Enfin, comme évoqué plus haut, vous avez la possibilité de passer par un tour en bateau pour aller les voir autour de Reykjavik. Car en effet, dans la baie de Reykjavik, deux iles accueillent ces chenapans par milliers : Akurey et Lundi. Sauf qu’il est impossible d’y aller par ses propres moyens. D’où l’utilité du tour.

Mais attention, les macareux arrivent en général début mai en Islande pour repartir mi-aout. Cela peut varier de deux semaines en plus ou en moins mais c’est relativement stable.

Puffin macareux Islande | Blog Vincent Voyage

Infos pratiques sur Reykjavik

Combien de temps rester à Reykjavik

Bon là ça dépend évidemment de vous. Mon avis est que Reykjavik est une petite ville avec peu de choses à réellement visiter et en soit ne mérite pas forcément plus d’une journée ou deux. Mais (car il y a toujours un mais), c’est une ville super agréable à partir de laquelle on peut rayonner.

C’est à dire qu’on peut visiter pas mal de choses à partir de Reykjavik. Vous pouvez aller au Cercle d’Or, visiter le Reykjanes, aller faire des cascades, et revenir en ville pour la nuit. Ca c’est super pratique, à deux heures de route on trouve vraiment pas mal de choses à voir donc vous n’avez pas forcément besoin d’avoir X logements.

Donc on peut rester 4/5 jours sans trop de souci et se faire un beau programme avant de partir un peu plus loin (côte sud par exemple).

Quelle est la meilleure saison

A partir d’octobre, le soleil se couche tôt. Et il se lève très tard (genre pire que moi, vraiment). La météo se gâte aussi mais sachant qu’elle est de base plutôt pourrie en Islande donc si vous voyez le soleil, c’est du bonus ! Et vous aurez du vent. Beaucoup. Ca défrise les moutons.

La période va dépendre de ce que vous voulez voir en fait. A partir de septembre vous aurez les aurores boréales, jusqu’à début avril, tandis que la majorité des routes du centre, les routes F, seront fermées. Mais à partir de début novembre vous aurez de la neige. Possible plus tôt, c’est assez imprévisible en Islande. Je vous vends du rêve n’est ce pas? 😀

Si vous voulez donc les activités de neige, l’hiver, ça sera entre fin novembre et mars je dirais. Toutefois à cette période (surtout jusqu’à début février), les journées sont très très courtes, il ne faut pas redouter le manque de luminosité. Mais il y a de super choses à faire dans ces moments là.

Le printemps est une drôle de période car c’est la fonte des neiges, mais avec encore de la neige qui tombe. La majorité du pays est encore fermée, il ne fait plus nuit donc il n’y a plus les aurores boréales. Mais les paysages sont superbes et à moitié enneigés.

L’été est ce qui offre le plus de possibilités. Vous avez tout le pays ouvert, les possibilités de faire le Landmannalaugar, le Laki, le þórsmörk, les plus belles randos du pays. C’est le soleil de minuit, de la lumière tout le temps. C’est également la période la plus touristique avec pas mal de monde et des prix gonflés. Et pas d’aurores boréales. Mais c’est une super période !

Où se loger et à quels prix

Alors attention, c’est cher. Vraiment. Je suis habitué à la Norvège, j’ai vendu un rein pour les Galapagos, et l’Islande est plus chère que la Norvège, de loin. Et le pire c’est qu’il n’y a presque pas de différence entre les Airbnb et les hôtels, sauf à s’y prendre très tôt.

Une chambre double classique tapera au minimum à 100€, facilement à 130€ et 150€ est un prix normal pour une chambre de qualité. Vivi c’est cher. Et en saison c’est encore plus. On peut s’éloigner un peu mais le souci sera qu’on ne pourra pas facilement venir dans le centre ville car il est difficile de s’y garer.

Enfin, on peut trouver des guesthouses pas trop trop chères, entre 60 et 100€ la nuit et assez bien situées. En général c’est salle de bain partagée.

Quelques petites recommandations de logement :

  • Hôtel confort :
    • Exeter Hotel, à partir de 160€ la nuit, très bonne réputation
    • Center Hotel Plaza, à partir de 110€, ultra centre et très bon rapport qualité prix (enfin moins pire que les autres!)

 

 

 

  • Auberge de jeunesse
    • Kex Hostel, la plus connue, à partir de 25€ en centre ville mais il y en a quelques autres

 

  • Hôtel haut de gamme

Quelques restaurants sympa !

Les restos sont chers également. Comptez entre 30 et 50% de plus qu’à Paris par exemple. Une pizza sera à 20€ facile, un bon resto de cuisine locale sera entre 50 et 80€ par tête. Et les bières et verres de vin sont hors de prix. La qualité s’est améliorée depuis quelques années mais ça reste un peu compliqué, je préfère prévenir 😀

Quelques petits restos que je conseille :

  • 101 Reykjavik Street Food : un chouette petit resto qui fait surtout à emporter. Street food mais de qualité comme un très bon fish and chips, une super soupe de homard, soupe de boeuf, des nouilles… à 12€ le plat ça vaut vraiment le coup, et c’est bon.
  • Flatey, les meilleures pizzas de la ville. Et c’est pas mal du tout, pour environ 18€ la pizza et un rein la bière.
  • Cafe Loki, juste à côté de la cathédrale est un resto touristique, cher, mais où l’on mange bien et des spécialités locales.
  • Íslenski barinn, fameux resto de spécialités locales mais pas que. C’est bon, pas donné mais sans être hors de prix (pour l’Islande)

Dans les spécialités locales, vous devez tester le hakarl. Il s’agit de… requin fermenté. Mais fermenté violent hein, du genre le goût qui vous reste dans la bouche après X brossages de dents. Fera passer le roquefort oublié dans le frigo pour une douceur. Mais c’est à tester au moins une fois, on vous le sert en petite quantité, dans un récipient très froid pour en atténuer le goût, heureusement.

Vous pourrez aussi goûter de la baleine ou du macareux (ça je n’ai pas pu). Mais sinon ils ont de l’agneau suuuuper bon, c’est moins original mais ça fait moins mal au coeur 😀

Faut-il louer une voiture

Ca dépend ! Si vous ne comptez pas passer par les agences pour faire les tours à l’extérieur de la ville alors oui, prenez une voiture. Car Reykjavik en soit n’offre pas énormément de choses à voir et les principaux sites touristiques autour (Cercle d’Or, les cascades…) ne sont pas accessibles en transports publics. Donc la voiture est quasi indispensable.

Mais louer une voiture n’est pas donné. Si vous comptez rester sur les routes classiques (ce qui sera le cas hors saison, vous n’aurez pas le choix) alors une voiture classique fait largement l’affaire. Si vous comptez prendre les routes F, alors il vous faudra un 4×4. Pas forcément un gros machin, un Duster ou un Jimmy, ou un peu plus comme un Rav4.

Je n’ai pas d’agence à conseiller en particulier. J’ai eu des bonnes expériences, mais surtout parce que j’ai comparé les prix et les agences. C’est le plus important, il faut COM-PA-RER. Et pour comparer je passe par Kayak, une valeur sure, pas de mauvaise surprise car on voit les notes des agences, les différentes options (km illimité ou non, auto/manuel…) donc ça, ça me va.

Trouver un vol pour Reykjavik

L’Islande étant une destination de plus en plus touristique, on va trouver pas mal de possibilités pour y aller en direct. Deux compagnies locales, Icelandair et la low cost Play, qui remplace Wowair, avec des vols quotidiens (et même plusieurs par jours en haute saison depuis Paris). Et en compagnies françaises, on ne trouvera que Transavia en vol direct. Air France passera par Amsterdam, ce qui rallongera pas mal le vol (6h)

D’ailleurs, un vol direct fait un peu plus de 3h. Je vous conseille de vous mettre hublot droit pour l’arrivée en Islande.

Les prix sont vraiment variés. En s’y prenant tôt on trouve des vols A/R à partir de 200€ sur Transavia et Play, tandis qu’Icelandair commence à 300€. En pleine saison on peut facilement atteindre les 400€, ça peut piquer un peu.

Mais mon principal conseil serait, encore une fois, de comparer. Comparez sur un comparateur (logique) et après regardez sur les sites des compagnies en direct ce que ça donne, s’il y a des différences. J’utilise Kayak et aucune mauvaise surprise, les résultats sont cohérents et il n’y a pas d’entourloupe.

Aller de l’aéroport au centre ville

Quand on arrive en Islande, on arrive à  l’aéroport de Keflavik, qui est situé au bout du Reykjanes, donc à environ 40km de Reykjavik. C’est pas à côté et les solutions en questions ne sont pas forcément données.

Je vous parle de toutes les options dans cet article (bus, taxi, navettes…) mais le moyen le plus pratique pour relier l’aéroport de Keflavik et le centre ville (dans les deux sens) est le bus Flybus. A partir de 4, le taxi sera rentable.

Le Flybus est un bus qui vous dépose soit au centre de bus BSI (situé à 1km du centre ville) en 45min, soit à votre hôtel. Les prix sont respectivement de 23 et 28€. Pas donné, mais pratique. Une fois arrivé à la gare de bus BSI, vous prendrez une petite navette qui vous déposera si vous le souhaitez à votre hôtel ou la zone de votre logement.

Si vous avez des questions ou besoin d’informations supplémentaires, n’hésitez pas à m’envoyer un petit message via ce formulaire.

Conclusion

Et voilà, vous savez tout ! Il y a donc énormément de façons de profiter de Reykjavik avec tout plein de choses à faire autour. C’est une ville autour de laquelle on peut facilement rayonner, mais le seul souci est le coût de la vie et des activités qui y est élevé. Toutefois vous apprécierez son côté surprenant, sa gastronomie plutôt spéciale, sa météo très taquine. Et surtout Reykjavik est une excellente introduction à l’Islande, donc profitez en au moins une journée ou deux avant de de partir explorer le pays.

3 articles qui devraient vous intéresser

Cet article vous a plu ? 

Alors si vous souhaitez être averti des prochains articles, indiquez votre adresse email juste à côté  🙂

Formulaire d’inscription

Qu’avez-vous pensé de Reykjavik ?

[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Laisser une réponse

Veuillez laisser votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici