Cuzco, mon coup de coeur au Pérou. Avant de venir, je me doutais que ça allait me plaire. Il faut dire que tout mes critères sont réunis : une ville qui respire l’Histoire, une culture inca omniprésente (et pas que pour les touristes), dans les montagnes, des dizaines d’activités à faire autour et des paysages somptueux. Difficile de faire mieux.
Et je n’ai pas été déçu. Une petite dizaine de jours entre Cuzco et le Machu Picchu, et j’ai le sentiment de ne pas avoir fait le tour, un petit goût de reviens-y. D’ailleurs j’y suis retourné une petite semaine 2 ans plus tard et c’était encore le même plaisir, avec encore des choses à découvrir !

Au delà de la ville elle-même de Cuzco, super agréable à vivre, très très belle avec son architecture coloniale, ses collines, entourée de temples, qui a un charme fou, on va trouver autour de la ville de trèèèèès nombreuses activités. Des virées dans les montagnes colorées, des temples perchés, des forteresses, des lacs de montagne, la Vallée Sacrée… Et je ne parle même pas du Machu Picchu. Très honnêtement, on pourrait y passer plusieurs semaines sans en faire totalement le tour. Mais comme il faut faire des choix, voici une petite présentation de ce qu’on peut voir dans les environs de Cuzco.
Il ne faut pas oublier que l’on est à 3200m et qu’on n’est pas tous égaux devant l’altitude. Une période d’adaptation avant de gambader plus haut peut être nécessaire.

Dans un premier temps je vais vous parler de Cusco, tout ce qu’il y a à faire en ville. Puis je vous parlerai des différents endroits dans la région. Attention, il y a vraiment un paquet de choses à faire !

vallee sacree incas cusco perou | blog vincent voyage

5 raisons d’aller dans la région de Cuzco

  • Le Machu Picchu, définitivement
  • La Vallée Sacrée
  • Une culture inca omniprésente
  • Cuzco, une ville magnifique
  • Le climat super agréable

Visiter Cusco et les plus beaux endroits de la ville

Je ne vais pas y aller par 4 chemins, Cusco est indéniablement l’une des plus belles villes au monde. De par sa situation, dans une vallée exceptionnelle, son architecture coloniale, ses édifices architecturaux et religieux, entourés de cités et forteresses incas, Cusco a un charme fou et on prend un plaisir immense à se balader dans ses ruelles pavées. On aurait presque tendance à oublier le manque d’oxygène et les nombreux escaliers.
Les églises, le marché, le quartier San Blas, les différents miradors, on peut passer des jours et des jours à découvrir de nouvelles choses dans cette ville.

Attardez vous sur la plaza de armas, prenez en plein les yeux devant les monuments coloniaux exceptionnels. Allez voir le musée du chocolat (en plus il est vachement bon!), perdez vous dans les ruelles, allez déjeuner dans le vieux marché couvert.

Il y a des villes que l’on trouve belles. Et il y en a d’autres qui en plus respirent l’Histoire, qui ont fait l’Histoire. C’est le cas de Cusco, une ville qui vous mettra une claque historique et culturelle.

que faire Cusco au Pérou

La Plaza de Armas de Cusco

C’est le coeur de la ville, comme partout au Pérou ou presque, tout tourne autour de la Plaza de Armas. Mais au delà d’avoir une activité débordante, d’être le centre touristique, c’est aussi l’un des plus beaux endroits de la ville car on y trouve notamment deux des plus beaux monuments : la fameuse Cathédrale et l’église de la Compagnie de Jesus. Les deux occupant une bonne partie de la place.

Mais cette place est aussi cool pour glandouiller un peu, notamment, je trouve, à partir du Capuccino Cusco Café, qui a des petits balcons trop mignons qui donnent sur la place. De bons cafés pour le coucher de soleil (vaut mieux réserver) c’est réellement le top.

Enfin, sur cette place on va trouver des marchés éphémères d’art local, des vendeurs d’activités, des restos touristiques.

Tout ça fait qu’il faudra faire attention à ses affaires. Vous ne risquez pas grand chose, il y a toujours la police qui rode, mais il y a des voleurs qui trainent. Donc gaffe à vos sacs ! Même si ce n’est pas Lima donc ça va.

plaza de armas de Cusco Pérou

La Cathédrale de Cusco

Autrement nommée Cathédrale Notre Dame de l’Assomption (un pedigree un peu long), elle trone majestueusement face à la place. On ne peut pas la louper, on ne voit qu’elle ! Elle est massive, couleur ocre, et rouge flamboyante au coucher de soleil. Elle est à visiter, idéalement avec un guide car là le guide est super intéressant je trouve (vous avez les guides officiels après l’entrée, je ne me souviens plus des tarifs par contre, peut être 20 soles par tête). L’intérieur de la cathédrale est très riche (dans tous les sens du terme) avec de nombreux tableaux mais surtout le fameux or des Incas qui a servi à l’ornementer. Seul souci, on n’a pas le droit de prendre des photos.

La Cathédrale se visite entre 10h et 18h, on doit pouvoir assister aux messes entre 6h et 10h également.

Le prix de l’entrée est de 25 soles. Cela ne fait pas partie du Boleto Turistico. En revanche, il existe un “Boleto Turistico Religioso” qui coute 30 soles et qui comprend la Cathédrale, l’église de San Blas, l’église San Cristobal et le musée Arzobispal. Ce billet combiné s’achète dans ces 4 lieux.

Vous pouvez également acheter le billet pour la cathédrale en ligne, comme chez Tiqets, mais c’est pas mal plus cher que directement au guichet (9€ contre 6€).

Cathedrale Cusco

L’eglise de la compagnie de Jesus

Très chouette, plus petite que la cathédrale, elle est dans le billet combiné des 3 églises de la ruta del barroco andino. Elle est également sur la place principale, difficile à louper. Très travaillée de l’extérieur, l’intérieur est vraiment pas mal non plus. Bon c’est difficile de prendre des photos car non autorisé (faut être discret), mais la visite est agréable. Je dirais qu’il n’y a pas forcément besoin d’un guide (qui vous attend à l’intérieur, attention au piège) car c’est bien moins intéressant que la cathédrale. En revanche, la vue d’en haut est superbe! Donc il ne faut pas oublier de monter dans le clocher. Comme les autres édifices religieux, l’église est batie sur un ancien temple inca. Il parait qu’il y a un accès pour y descendre, mais lorsque j’y suis allé, cette partie était fermée.

L’église est ouverte de 10h à 13h et 14h à 17h.
Le prix est de 10 soles . Certaines infos disent que c’est inclus dans le boleto turistico religioso mais ce n’est pas sur.

Trouvez votre billet d’entrée ici

plaza de armas cusco
eglise compagnie jesus cusco

Le quartier San Blas

San Blas, c’est le quartier historique et typique de Cusco. C’est réellement ultra chouette et notamment de nuit. On va y trouver des toutes petites ruelles, tout est pavé, des escaliers en pierre super photogéniques et plein de petites pépites. A part le Templo (l’église), il n’y a pas de choses spécifiques à voir. C’est un ensemble, une atmosphère très chouette. Préparez vos poumons car s’y balader fait monter plein d’escaliers et on est en altitude !

Visite guidée gratuite de Cusco

Truc sympa que je ne connaissais pas à l’époque, il y a des visites guidées gratuites qui sont organisées plusieurs jours par semaine pour découvrir la ville avec quelqu’un du cru. Ces visites durent tout de même 3h30 et on peut les découvrir en cliquant ici. Les retours qui sont faits sont excellents, c’est pourquoi je vous en parle ici.

Il y a également des visites guidées plus longues et notamment cette visite de nuit. J’ai véritablement adoré Cusco la nuit. Un faible éclairage sur les rues pavées, les maisons blanches, franchement c’est du bonheur.

cathedrale cusco pérou inca | blog vincent voyage

Les musées de Cusco

Le musée d’art précolombien

Un musée super intéressant! Car il n’y a pas que les Incas dans la vue du Pérou. Ce musée parle des nombreuses civilisations précolombiennes donc mais également (et surtout) pré inca. C’est à dire les civilisations qui étaient au Pérou avant les Incas, et qui ont en général été absorbées par la suite par ceux ci.

Mais dans ce musée on va surtout trouver de la céramique, énormément d’art de ces civilisations comme les Mochica (ils faisaient des trucs fous), les Nasca, les Paracas… Et également le travail du bois et de nombreuses sculptures Chimu.

musée art précolombien de Cusco
musée art précolombien de Cusco

Le musée du chocolat Chocomuseo

Le Pérou est un formidable producteur de cacao. De nombreuses productions sont situées autour de Cusco, notamment vers Santa Teresa et en remontant vers le Manu.

A Cusco, on a un musée “plaisir” à savoir un musée dédié au cacao et la fabrication du chocolat. Et quand je parle de fabrique, vous passez vraiment dans la chaine de production.

Ce musée a forcément sa boutique, un véritable piège je préfère vous prévenir, avec plein de chocolats et de produits à base de cacao.

Mais ce musée propose aussi des ateliers de fabrication de chocolat. Ils vous permettent de créer vos propres plaquettes et fèves de chocolat, votre chocolat chaud, de véritablement mettre la main à la pate. Je n’ai pas encore fait cet atelier, mais il est au programme de la prochaine visite !

Le musée Inka

Un musée référence à Cusco. Que je n’ai pas pu faire et c’est pas faute d’avoir essayé car il a des horaires à la con, qui changent tout le temps 😀 C’est un musée dans une superbe batisse coloniale en plein centre, à 2 pas de la plaza de armas.
Le musée inca est, forcément, sur la civilisation inca mais pas que ! On trouvera en fait également les civilisations pré inca jusqu’à la colonisation. Donc ça couvre une large période avec de nombreux vestiges.

J’arriverai à le visiter un jour 😀

Le temple du Soleil Qorikancha

Qorikancha (ou Coricancha) est un site intéressant. Situé en plein centre ville, il s’agit, enfin s’agissait, de l’endroit le plus important de tout l’empire inca, l’endroit le plus sacré. D’ailleurs Qorikancha signifie “enceinte d’or” en quechua. Donc autant vous dire que quand les conquistadores espagnols sont arrivés ici, ils ont littéralement pillé et détruit ce temple. Tant pour prendre toutes les richesses que pour humilier le peuple inca. Ils ont d’ailleurs construit dessus le couvent Santo Domingo et son très joli cloitre.

C’est une visite intéressante bien qu’elle manque d’informations notamment sur ce qu’était ce temple du soleil, ce qui le composait.

qorikancha cusco pérou
qorikancha cusco pérou

Le marché San Pedro de Cusco

C’est LE marché central de Cusco. Et pas un marché de souvenirs, un vrai marché couvert qui est vachement sympa. Un joli bordel. D’ailleurs, la partie la plus ancienne du marché a été réalisée par Gustave Eiffel, qui avait été sollicité par le maire.

Dans ce marché, vous aurez toute la vie cusquena, les vendeurs de fruits et légumes, de tout et n’importe quoi, des étals super colorés ou qui sentent ultra bon.

Et aussi, si vous voulez manger vraiment local, c’est ici qu’il faut venir. Car il y a pas mal de petits restos qui ne coutent vraiment pas grand chose. C’est tout sauf touristique et franchement ça fait du bien (j’éviterais de vous mettre la photo de la tête de mouton de ma femme, mais c’est vraiment local).

Comme on va le voir plus bas, on mange TRES bien à Cusco (c’est terrible). Donc pourquoi pas en profiter pour prendre un cours de cuisine péruvienne couplé avec la visite du marché San Pedro ?

Les sites historiques de Cusco

Sacsayhuamán

Sacsayhuamán c’est d’abord une forteresse pré inca, de la civilisation Killke. Les Incas y ont ensuite rebati une autre forteresse pour pouvoir résister aux Espagnols après la prise de Cusco. Ce qui frappe dans cette forteresse, c’est sa construction, de milliers de blocs parfaitement encastrés les uns dans les autres, entre lesquels il est impossible de glisser la moindre feuille de papier. Ce qui offre une résistance accrue.
Et si vous aimez les énigmes, ces pierres, cette façon de les tailler et de les assembler, sont totalement spécifique aux Incas. Pourtant, on en a trouvé une dans le socle d’un Moaï, sur l’ile de Pâques. De quoi faire travailler son imagination 🙂

saqsaywaman forteresse inca cusco perou | blog vincent voyage

La forteresse de Sacsayhuaman

saqsaywaman forteresse inca cusco perou | blog vincent voyage

Des pierres qui s’emboitent parfaitement

Puca Pucara

Signifie la forteresse rouge en Quechua, pour la teinte que prennent les pierres au coucher du soleil. C’est un petit centre archéologique bien conservé, une ancienne garnison qui a pour principal atout sa superbe vue sur la vallée. Petit souci, ça ferme avant le coucher de soleil donc on ne peut malheureusement pas le voir d’ici. Dommage !

puca pucara cusco

Q’enco

Q’enqo est un site un peu différent. Ce n’est pas un temple, une forteresse comme les autres, mais un site qui était dédié aux rituels et notamment aux sacrifices. Il manque un peu d’informations et quand j’y suis passé la partie principale était fermée pour raisons sanitaires.
A l’intérieur du site, il y a plein de couloirs, ce qui explique que les colons espagnols l’aient baptisé ainsi car Q’inqu signifie labyrinthe en quechua, et dans ces couloirs on “entreposait” les momies et trésors.

Tambomachay

Tambomachay est encore un site différent. Pas grand, mais très bien préservé. C’est un site typique qui serait dédié à l’eau. On peut d’ailleurs y voir un système de canalisation (ils étaient vachement forts pour ça, on va le voir à Tipon) et deux fontaines toujours fonctionnelles.

Le site aurait également servi de maison à l’Inca Yupanqui et pour des sacrifices.

tambomachay cusco

Une visite guidée pour les ruines inca et Coricancha !

Si vous souhaitez découvrir les ruines incas ci-dessus (Sacsayhuaman, Q’enqo, Tambomachay, Puca Pucara) ainsi que le musée de Coricancha, il vous est possible de faire une visite guidée d’une journée.

Pour moi le vrai plus est le guide car, comme un peu trop souvent au Pérou, les sites sont très avares en explications. Donc avoir un guide n’est vraiment pas un luxe. J’en ai pris un uniquement à Sacsayhuaman et j’ai vraiment vu la différence.

Et quand je dis que ce n’est pas un luxe, ce n’est pas qu’une façon de parler car cela ne coute qu’environ 20€ par personne. Il vous faudra en plus avoir le billet touristique qui donne accès à ces sites (voir un peu plus bas pour les détails).

La Vallée Sacrée des Incas (Maras, Moray…)

La Vallée Sacrée est considérée comme le berceau de la civilisation Inca. On trouve, dans cette vallée magnifique, de nombreuses cités, forteresses et zones agricoles. Attirés par la le climat et la fertilité des sols, les Incas ont rapidement colonisé cette région le long du fleuve Urumamba. On trouvera principalement les sites ci-dessous.

vallee sacree des incas cuzco pérou | blog vincent voyage

Vue sur la Vallée Sacrée

Les salinas de Maras

Perchées à 3300m d’altitude, les salines de Maras sont un mystère de la nature exploité depuis quelques milliers d’années, bien avant les Incas. C’est un magnifique ensemble de 3600 bassins desquels on extrait du sel. Le niveau de salinité donnera plusieurs couleurs et rend l’ensemble magnifique. C’est tenu par une coopérative de familles, depuis des générations, qui se partagent à parts égales les revenus, pour ne jamais faire de jaloux. Une partie des revenus provient des visites, le site devenant de moins en moins confidentiel.

Le tarif pour entrer est de 10 soles. Il n’est pas inclus dans le billet touristique donc il faudra payer en plus.

A moins d’avoir une voiture, il n’y a pas de bus pour venir ici, il faut donc passer par une agence. Les tours font en général Maras + Moray + Chinchero pour la demi journée. Pour la journée ça inclut Ollantaytambo, on va le voir un peu plus bas.

salinas maras inca Cuzco pérou | blog vincent voyage

Les travailleurs dans les salines

salinas maras inca Cuzco pérou | blog vincent voyage

Vue d’ensemble sur les milliers de bassins des Salinas

Les terrasses de Moray

Là, c’est super intéressant. Bon ok, ça fait très X-Files vu comme ça. Mais Moray, c’est comme l’INRA chez nous. C’est un endroit où les Incas faisaient des recherches agricoles et simulaient des microclimats pour tester les différentes cultures, voir ce qui était le plus efficace, ce qui ne poussait pas.

Il s’agit d’une dizaine de terrasses circulaires, les une au dessus des autres, chaque terrasse ayant un microclimat différent des autres. Ils pouvaient ainsi savoir facilement ce qui poussait, à quelle température, dans quelles conditions. Ils évaluaient le rendement agricole, pouvaient ainsi prédire les récoltes dans tout l’empire. Impressionnant.

Le site de Moray est inclus dans le boleto turistico et, si vous ne l’avez pas, il n’est pas possible de payer une entrée uniquement pour ce site, vous devrez prendre au minimum le boleto turistico à la journée, donc 70 soles (contre 130 pour le super complet)

Et tout comme Maras, il se visite soit avec sa propre voiture, son taxi ou avec une agence et un guide. C’est une visite qui comprend donc Maras, Moray et Chinchero en général.

terrasses agriculture moray cuzco pérou | blog vincent voyage

Les terrasses de Moray

terrasses moray inca agriculture cusco perou | blog vincent voyage

Un niveau par microclimat

La forteresse de Ollantaytambo

Au delà d’être placé à un endroit exceptionnel (pas de doute, les Incas étaient les rois de l’immobilier), au croisement de deux vallées et à l’entrée du canyon menant au Machu Picchu, la forteresse d’Ollantaytambo est un haut lieu de la guerre entre les Incas et les Espagnols, une fois Cusco conquise.
Construite “à la Inca”, c’est à dire en escalier et à flanc de montagne très raide, c’était une véritable cochonnerie à attaquer. Mais avec l’aide d’Amérindiens (et les discordes familiales chez les Incas, ça n’avait pas l’air facile facile entre eux), les Espagnols ont pu en venir à bout.
Enfin, c’est le point de départ de l’Inca Trail, la fantastique randonnée de plusieurs jours qui mène au Machu Picchu.

Ollantaytambo est inclus dans le boleto turistico.
Par contre, c’est assez loin de Cusco, ce qui explique qu’on ait deux circuits différents pour y aller :

  • Pisac, Chinchero et Ollantaytambo, le circuit classique, pour 32€. A découvrir ici.
  • Ollantaytambo, Pisac auxquels on inclut Maras et Moray, pour 88€. C’est une journée bien plus longue, Maras et Moray ne sont pas vraiment sur la routen, ça explique pourquoi c’est plus cher. Mais on en prend plein les yeux ! A découvrir ici.
ollantaytambo vallee cuzco perou | blog vincent voyage

La Vallée Sacrée vue d’Ollantaytambo

ollantaytambo vallee cuzco perou | blog vincent voyage

La forteresse d’Ollantaytambo

Le village de Chinchero

Chinchero, c’est un petit village andin à la sortie de Cusco, perché à 4000m. Mais c’est également un centre archéologique et le lieux d’une belle forteresse comme à Ollantaytambo, mais avec absolument personne. On trouvera également plusieurs fabriquants de vêtements en alpaga de super qualité. Et comme c’est direct à la source, cela ne coute vraiment pas cher. J’y avais fait mes courses pour résister au froid lors de mes longues soirées d’hiver dehors en Norvège.

forteresse chinchero cusco perou | blog vincent voyage

La forteresse de Chinchero

fabrication vetements alpaga chinchero cusco perou | blog vincent voyage

La fabrique de vêtements en alpaga

La cité de Pisac

On dit que c’est un mini Machu Picchu. A proximité de Cusco, on peut très facilement accéder à cette cité antique elle aussi perchée sur sa montagne (la spécialité inca, ça commence à se remarquer), très bien préservée et très complète. On trouvera évidemment les terrasses agricoles, un dédale d’escaliers pour aller de batiment en batiment, et une vue somptueuse sur la vallée.

Les ruines de Pisac sont incluses dans le boleto turistico.

Le marché est très sympa aussi. Touristique, réputé, mais sympa !

On peut aller à Pisac en collectivo depuis Cusco. C’est depuis la Calle Puputi et ça coute 10 soles pour 45min.
En taxi ça devrait couter environ 50 soles, mais demandez avant pour être sur et pas vous faire avoir.

Sinon c’est avec l’agence qui fait la journée entre Pisac, Ollantaytambo et Chinchero, pour 32€.

cite pisac montagnes cusco perou vallée sacrée

La cité perchée de Pisac dans la Vallée Sacrée

cite pisac montagnes cusco perou vallée sacrée

Les terrasses de Pisac

Le site archéologique de Tipon

Le site archéologique de Tipon est aussi quelque chose de différent. Cet ensemble de terrasses serait en fait un ensemble agricole, un peu sur le même principe que Moray. Chaque terrasse étant à une altitude différente (bon ok, ça se joue à 30cm), elles ont toutes des micro climats et ça permet de faire pousser des choses différentes. Il s’agirait donc d’un centre de recherche agricole.

Et toutes ces terrasses sont alimentées par un ingénieux système d’irrigation.
On trouvera également à Tipon quelques ruines, l’ensemble est vraiment intéressant et peu touristique.

Tipon est inclus dans le boleto turistico.

Pour aller à Tipon, c’est soit en taxi, soit en agence, pour une grosse demi journée lors de laquelle vous visiterez également la fabuleuse chapelle Andahuaylillas et le surprenant site de Pikillacta. Pour 16€, repas compris, c’est difficile de passer à côté !

Tipon Cusco
Tipon Cusco

La montagne colorée de Palcoyo

Attention, coup de coeur. Normalement, quand on pense “montagne colorée au Pérou” on pense à la plus connue, celle de Vinicunca. Or, y en a une autre, totalement méconnue et où les touristes ne vont pas, c’est Palcoyo. Le trajet vaut le coup également, entre montagnes vertes et rouges, croisant des centaines d’alpagas, pour arriver dans un endroit à couper le souffle, rien qu’à vous. Vous pouvez retrouver plus d’infos sur Palcoyo dans cet article!

Aller à Palcoyo est aussi long et coutera autant que Vinicunca (aux environs de 30€ pour une agence fiable). Le principal attrait est l’absence de tourisme. Ce qui explique aussi qu’il n’y ait que peu d’agences qui fassent le trajet.

montagne coloree palcoyo cusco perou | blog vincent voyage

La montagne colorée de Palcoyo

montagne coloree palcoyo cusco perou | blog vincent voyage

Un massif de montagnes rouges

Le village andin de Checacupe

Checacupe, c’est le village andin typique. Petites rues, place de l’église, maisons en adobe, ultra mignon. Il n’est pas du tout connu, à part pour ses 3 ponts (inca, colonial, métallique) et ne sert que de pause pipi pour le trajet à Palcoyo. Mais en fait, il mérite largement de s’y arrêter un moment et d’en faire le tour, car c’est peut-être le village le plus typique du coin. Son église n’est pas souvent ouverte, seulement pour les offices, mais l’intérieur est top, avec plein d’or évidemment.

village checacupe cusco perou visite | blog vincent voyage

Le village de Checacupe, au pied de la vallée menant à Palcoyo

ponts inca checacupe cusco perou | blog vincent voyage

Les fameux ponts de Checacupe

Parcourir la sublime Route du Baroque Andin

Quelque chose d’absolument pas connu dans la région de Cusco et pourtant tellement indispensable. La route du Baroque Andin consiste en 4 églises. Une à Cusco mais surtout 3 à l’extérieurs, 3 superbes, petites, anciennes et couvertes de peintures. D’ailleurs l’église d’Andahuaylillas est considérée comme la Chapelle Sixtine d’Amérique du sud, et à raison. Mais les autres sont aussi sacrément intéressantes !

On va donc avoir :

  • l’église d’Andahuaylillas dont je viens de vous parler, vraiment magnifique
  • la Chapelle Canincunca d’Urcos, jolie de l’extérieur, incroyable à l’intérieur. Très vieille, avec un superbe retable et de belles peintures
  • l’église San Juan Bautista de Huaro et ses peintures apocalyptiques très surprenantes !
  • enfin la Compagnie de Jesus à Cusco, sur la place centrale que vous aurez forcément l’occasion de visiter et qui vaut aussi le coup
eglise Andahuaylillas cusco
eglise San Juan Bautista de Huaro cusco

Découvrir le Machu Picchu

A force de le voir en photo, de voir X reportages, de se dire que c’est pourri par le tourisme, on a peur d’être déçu par le Machu Picchu. Et pourtant… Quelle claque! Tout en haut de sa montagne, cette cité est vraiment quelque chose d’unique. On touche les nuages, on fait un retour dans le passé. Vraiment, c’est quelque chose d’exceptionnel. Alors ok c’est cher, ok il faut la navette (ou de super mollets) pour y aller, ok il y a du monde (et encore, seulement à l’heure de pointe), mais il faut y aller, profiter des randos à côté pour en prendre encore plus plein les yeux. Le cadre, entre nuages et montagnes, est exceptionnel. Un article va suivre, mais popopo, quelle claque, vraiment.

visiter machu picchu montagne cusco pérou | blog vincent voyage

Le fameux Machu picchu

visiter machu picchu montagne cusco pérou | blog vincent voyage

Le Machu Picchu, vu de la randonnée de la Montana Machu Picchu

La montagne colorée de Vinicunca

LA montagne colorée du Pérou. Très connue, très instagrammée, et très touristique, cela n’est pas sans raison. Il faut dire que c’est vraiment beau. Avant, c’était compliqué d’y aller, cela prenait du temps de transport puis plusieurs heures de marche. Avec l’altitude, c’était coton. Mais ils ont ouvert depuis 2 ans une nouvelle route bien plus accessible avec “juste” une heure de marche qui se fait bien, seul le dernier kilomètre est compliqué (ça monte vachement).

On est à 5000m d’altitude, mais franchement l’effort vaut vraiment le coup, je vous ferai un petit article là dessus très bientôt. Surtout que ce n’est pas une excursion qui coûte cher.

Avec une agence de qualité, on est dans les 30€ la journée par personne. Mais c’est une activité qui vous prendra toute la journée vu la distance.

la montagne colorée de vinicunca cusco

La laguna Humantay

Un très beau lac de montagne dans le massif du Salcantay, à plus de 4000m d’altitude. Je n’avais pas pu le faire car j’avais prévu ça le lendemain de la Montana Machu Picchu, le gros malin. Et ça faisait un peu trop pour le genou.
C’est une petite rando assez sportive et en altitude, donc il faut être un peu en forme, mais il parait que cela vaut vraiment le coup. Et il faut arriver tôt car c’est devenu très populaire.

Avec une agence, cela coute une petite trentaine d’euros pour une journée de 14h, en petit groupe.

Assister à la fête d’Inti Raymi

L’Inti Raymi, c’est la fête du soleil chez les Incas. C’est devenu une grosse fête avec des défilés, de la musique pendant plusieurs jours et le clou du spectacle le 24 juin de chaque année avec la célébration du soleil par le l’Inca, entre la place centrale de la ville et surtout à Sacsayhuamán, l’ancienne cité. C’est une fête très populaire chez les Incas, les gens viennent de tout le pays pour y assister et tous les villages de la région défilent. Ya du monde, mais c’est une super ambiance, c’est super coloré, festif et surtout local 🙂 Et là on se rend compte de l’importance qu’a encore la culture Inca dans le pays. Donc si vous devez passer par Cusco, autant que ce soit à cette période 🙂 Et le super avantage… comme les Péruviens ne sont pas bien grands, c’est très facile d’avoir une bonne vue sur les défilés, l’inverse des concerts chez nous en fait 😀

inti raymi fête du soleil inca cusco perou | blog vincent voyage

La fête d’Inti Raymi et les défilés

inti raymi fête du soleil inca cusco perou | blog vincent voyage

La cérémonie à Sacsayhuaman

La gastronomie péruvienne

Cusco, c’est une ville raffinée. Architecturalement, les gens, la région. Et on le ressent dans la cuisine. Evidemment on va trouver les restos à touristes, et beaucoup, mais de plus en plus de bons restos ouvrent et proposent de la qualité. Les spécialités locales sont le ceviche (principalement de truite), l’alpaga, et le cuy, que l’on connait en tant que cochon d’inde. Ca peut faire un peu mal au coeur, mais c’est un plat typiquement inca.

Et évidemment, vous ne pourrez pas repartir d’ici sans tester le Pisco Sour, boisson nationale !

ceviche de truite cusco pérou | blog vincent voyage

Un petit ceviche de truite, miam

Le billet touristique pour accéder à tous les sites !

Alors il y a tellement de sites autour de Cusco qu’ils ont créé un billet touristique de… 16 sites et musées. Rien que ça. Ce billet est valable 10 jours et coûte 130 soles, c’est à dire environ 35€. Bon ok ce n’est pas rien, mais on trouve les principaux sites comme Saqsayhuaman, Q’Enqo, Pisaq, Ollantaytambo, Moray, Chinchero… et quelques musées, mais pas celui du chocolat, désolé !

Si vous ne souhaitez pas prendre ce billet formule super complète (comme la crêpe), il y a des billets de quelques sites sur un ou deux jours. C’est un peu plus cher à l’unité, donc ça va dépendre du temps que vous avez.

Si vous souhaitez réserver votre billet en avance, c’est par ici, vous pouvez définir quel type de ticket vous souhaitez (mais c’est un peu plus cher, livré à l’hôtel)

Il faut savoir que la grande majorité des sites ne sont accessible qu’avec le billet touristique, que ce soit sur 1,2 ou 10 jours. On ne peut pas prendre à l’unité pour Moray par exemple.

Dans les principaux sites justement on peut acheter le boleto turistico, mais pas partout. Donc faut prévoir un peu en avance.

billet touristique cusco boleto turistico

Trouver un logement à Cuzco

L’offre hôtelière de Cuzco est très large et il y en a vraiment pour tous les goûts. Soit des appartements privés, des hôtels classiques ou des hôtels dans des palais coloniaux. Et là c’est fou, vraiment.

L’énorme avantage est aussi que les prix sont très corrects, on peut trouver de bonnes choses à moins de 50€ en plein centre tandis qu’à 100€ on aura quelque chose de magnifique. Je conseillerais de rester soit dans le centre historique, soit juste au dessus à San Blas. Du côté de San Martin, c’est très typique, très chouette, et la nuit ça va. Bref, je vous présente tout ça !

Dans le centre historique et San Blas

Commençons par un excellent rapport qualité prix. Le Quechua Hotel Recoleta, situé à quelques minutes de la plaza de Armas et quelques dizaines de mètres de San Blas propose des chambres à moins de 30€ pour de très bonnes prestations. Mais franchement, des hébergements à moins de 40€, il y en a un petit paquet comme cet appartement de 45m² en pleiiiin centre ville !

Un peu plus haut de gamme on notera surtout le très beau Mistico San Blas, situé à… San Blas (oui, je sais) pour moins de 100€ et la magnifique Casa Cristobal, blanche et bleue avec son superbe patio pour 70€.

Enfin, pour avoir encore une gamme au dessus, on arrive dans des endroits superbes. Tout d’abord le Palacio Manco Capac, un hôtel situé dans un palais colonial, juste magnifique. Et pour 110€. Attention juste, il faut prendre un grand escalier pour y arriver et avec l’altitude, ça peut être coton parfois (mais le pisco sour aide!) .
Enfin, le top du top, là où on a logé pour la lune de miel, c’est le Palacio del Inka. Situé dans un musée, un bâtiment historique et classé. Tout y est véritablement parfait et ultra bien situé.

Bref, vous l’avez vu, il y a énormément d’hébergements de très bonne qualité, en centre ville, pour pas cher. Et le luxe n’est pas spécialement cher ici donc on peut se faire plaisir si on le souhaite 🙂

Informations pratiques

Combien de temps rester à Cusco

Alooooooooors la! Je ne vais pas être objectif. Mais Cusco c’est mon coup de coeur au Pérou, la ville est fantastique et les environs exceptionnels (j’avais dit que je n’étais pas objectif). La ville en elle-même mérite bien deux journées. Pour l’acclimatation à l’altitude mais pas que car il y a vraiment plein de trucs à voir, de quartiers, d’églises, de musées… puis une journée pour la Vallée Sacrée, puis 2 pour le Machu Picchu, puis Palcoyo, puis Vinicunca, puis le Barroco Andino… 😀
Certains passeront seulement 2 jours à Cusco, et c’est dommage car il y a vraiment énormément de choses à voir, on n’a même pas un aperçu en 2 jours. Une semaine, ça commence selon moi à être pas mal, notamment avec l’aller retour au Machu Picchu. Car on s’épuise vite à cette altitude! J’y étais resté 10 jours environ la première fois, 5 jours la seconde fois et j’ai encore envie d’y retourner.

Si vous n’avez pas beaucoup de temps, alors une possibilité serait 3 jours sans compter le Machu Picchu serait le minimum selon moi:

  • Une journée dans la ville
  • Une journée dans la vallée sacrée
  • Une à Palcoyo ou Vinicunca.

Se déplacer entre les différents sites

On va trouver pas mal de façons de visiter ces différents sites. Je dirais que le plus pratique est un taxi à la journée. Ca coute environ 100 soles, soit 25€. On peut faire la vallée sacrée (Chinchero, Moray, Maras, Ollantaytambo) notamment.

Ollantaytambo est facilement accessible en bus, le billet coute environ 4$. Chinchero est aussi accessible facilement en bus, Pisaq également.

L’autre possibilité est de passer par des agences. Au Pérou, ce n’est pas cher du tout et il y a pas mal de possibilités. Tous les endroits touristiques sont accessibles, la Vallée Sacrée (Pisac, Chinchero…),  Ollantaytambo, Maras y Moray, Palcoyo, Vinicunca, Humantay… on est moins maitre de son temps, mais ça a l’avantage d’être tout compris et en général bien organisé.

Comparez, faites surtout attention aux notes et commentaires et il ne devrait pas y avoir de mauvaise surprise. Celle dont je vous ai mis les liens ont d’excellents retours.

En conclusion

Incontestablement, on peut rester des semaines à découvrir la ville et la région, d’une richesse culturelle inégalable. Les infos présentées précédemment ne sont qu’une partie de ce qu’on peut faire, les plus connues. On va encore trouver bien d’autres cités à proximité, d’autres treks à faire, ou même flâner en ville. Car avec l’altitude, prendre son temps n’est pas un luxe mais presque une nécessité. Et dans un endroit pareil, il serait dommage de s’en priver 🙂

lama machu picchu cusco perou | blog vincent voyage

3 articles qui devraient vous intéresser

Cet article vous a plu ? 

Alors si vous souhaitez être averti des prochains articles, indiquez votre adresse email juste à côté et vous recevrez un petit mail quand un article est publié 🙂

Formulaire d’inscription

Vous pouvez évaluer cet article 🙂

[Total : 2   Moyenne : 5/5]

Laisser une réponse

Veuillez laisser votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici