Un roadtrip pour visiter la côte sud de l’Islande

Visiter la côte sud de l’Islande est probablement la chose la plus facile à faire lorsque l’on arrive dans ce pays pour la première fois. Et cela tombe bien, c’est également là où l’on trouve parmi les plus beaux paysages du pays! De superbes cascades, des plages de sable noir, des volcans, des canyons, des glaciers majestueux. C’est également le terrain de jeu de nombreuses fantastiques randonnées pour atteindre le Landmannalaugar, par exemple.

Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour visiter cette région. Tout d’abord avec une voiture et réserver des hôtels. On va le voir, ce n’est pas forcément le plus simple à cause de la faible offre hôtelière disponible. En campervan (idéalement 4×4) pour avoir bien plus de liberté et se réveiller dans des endroits fantastiques. Ou alors en utilisant les bus locaux et réservant les activités.

Depuis le temps, vous me connaissez, je ne peux que vous conseiller de prendre votre temps. Tout d’abord les distances sont grandes. Vous ferez énormément de pauses photo, conduire prend du temps ici. Les différentes choses à voir peuvent être vues en 10 minutes oui, mais on les apprécie encore plus en prenant le temps, en s’y baladant. Les cascades permettent quelques balades, on peut marcher le long de glaciers.

Alors certains diraient qu’on peut faire le sud en 3 jours, je conseille une semaine pour prendre vraiment la pleine mesure de ce que cette région a à offrir et vous en mettre plein les yeux !

paysages côte sud de l'Islande et les montagnes

La carte de la côte sud de l’Islande

Voici une carte avec les principaux points d’intérêt dans le sud de l’Islande. Les cascades, les plages et montagnes, et aussi les emplacements des principaux hôtels, ce qui peut être assez pratique pour savoir où loger pas trop loin des parcs et glaciers.

Les iles Vestmann

Passer une journée aux iles Vestmann est une très chouette idée. Situées à proximité de la côte sud islandaise, on peut rejoindre l’ile de Heimaey en bateau. En plus d’avoir plusieurs volcans actifs (dont le Eldfell qui ravagea une partie de l’ile en 1973), elle abrite la plus grande colonie au monde de macareux, ces oiseaux trop mignons. Evidemment, le jour où j’y étais, ils étaient tous partis en mer et sont revenus après que je sois reparti en bateau. Donc ça peut être intéressant d’y passer une nuit.

On peut passer facilement une journée sur place, car il y a de nombreuses choses à voir et à faire. Grimper sur le volcan encore fumant, faire un tour en bateau, se balader sur les quelques plages de l’ile. Il y a peu de touristes, c’est un endroit très agréable !

iles vestmann en Islande ile Heimaey
Heimaey Islande les iles Vestmann vue depuis le volcan

La cascade Skogafoss

Un des premiers gros spots de la côte sud de l’Islande. La cascade de Skogafoss est l’une des plus connues du pays, notamment car elle est très facilement accessible, au bord de la route 1. Elle fait un vacarme de tous les diables, son débit est très important et tombe à pic du haut de ses 60 mètres. C’est ce qui la rend si impressionnante. Elle est haute, elle est très puissante, et c’est aussi (pendant la bonne saison) un chouette cadre pour les aurores boréales.

C’est également le point de départ d’une belle rando qui mène au Þórsmörk et au Landmannalaugar. Pour cela, c’est très simple, il faut prendre l’escalier juste à la droite de la cascade. Et sans faire la rando, se balader là haut est réellement quelque chose à faire, la vue et les paysages sont top! Par exemple la photo de couverture est prise en haut de la cascade, quand on s’engage sur le chemin de randonnée.

cascade Skogafoss cote sud en Islande
randonnée cascade Skogafoss en Islande

Randonner dans le Þórsmörk

Une des plus belles randos au monde qui fait passer dans des paysages d’une autre planète. Des canyons, des montagnes, des glaciers, des volcans actifs. Le Thórsmörk est assez exceptionnel, mais pas évident à voir. Tout d’abord, il n’est accessible qu’environ 3 mois par an à cause des conditions climatiques. Ensuite, il faut traverser gués et rivières, ce qui est loin d’être évident ! Si, comme moi, vous ne vous sentez pas l’âme d’un Mike Horn, il est tout à fait possible d’emprunter les bus 4×4 pour y accéder. On en parlera un peu plus tard.

Vik et les plages de sable noir de Reynisfjara

A proximité du village de Vik se trouve la superbe plage de sable noir de Reynisfjara.

Cette plage, classée parmi les 10 plus belles plages du monde, n’a rien à voir avec les plages paradisiaques habituelles. Pas de cocotier, pas d’eau turquoise, mais on ne vient pas en Islande pour ça, donc ça tombe bien. Elle est d’origine volcanique, c’est à dire que suite à une éruption du volcan Katla, la lave qui a coulé jusqu’à la mer s’est petit à petit fragmenté en petits bouts, jusqu’à donner du sable.

On va en revanche trouver quelques éléments assez exceptionnels. Des orgues basaltiques, les Reynisdrangar, des formations rocheuses étranges dans la mer, qui seraient, selon la légende, des trolls.

plage de Reynisfjara à Vik en sable de noir en Islande
Orgues basaltiques plage de Vik Reynisfjara en Islande

Le village abandonné de Nupsstadur

Situé à proximité de la route 1, entre Kirkjubæjarklaustur (vive le copier/coller) et Hof, Nupsstadur est un très joli village typiquement islandais des 17e-19e siècles. Dans une grande prairie et au pied de montagnes, on trouve une vingtaine de petites maisons avec du gazon sur le toit et une chapelle. On retrouve ce type d’isolation un peu partout en Scandinavie, c’est super utile pour protéger contre le froid de l’hiver.

Ce village est un joli témoignage de la vie passée en Islande, où c’était quand même un peu moins facile que de nos jours.

village abandonné nupsstadur en Islande
village fantome de nupsstadir en Islande

Les falaises de Dyrholaey

Dyrhólaey, ce sont de jolies falaises hautes de 120m à l’ouest de Vik. On y a une superbe vue sur la plage de sable noir, sur les glaciers au fond, et il y a une impressionnante arche dans la roche. D’ailleurs, Dyrhólaey signifie “l’ile haute avec le trou de porte”.
C’est surtout un paradis pour les macareux, c’est d’ailleurs ici que j’en ai vu pour la première fois, après mes échecs aux iles Vestmann. Il faut faire attention, en mai et juin c’est fermé justement pour protéger la nidification des oiseaux.

Falaises de Dyrholaey en Islande plage de Vik
Les falaises de Dyrholaey au coucher de soleil en Islande

Les cascades Seljalandsfoss et Gljúfrabúi

L’Islande est vraiment le pays des cascades. Il y en a partout, des connues, des cachées, des énormes, des petites. Vraiment partout. Sur la côte sud, on va trouver Seljalandsfoss, très chouette, très jolie. Moins puissante que Skogafoss, mais pleine de charme notamment car on peut passer derrière. C’est un peu casse gueule, légèrement humide, mais ça vaut le coup!

Un peu plus loin, on va trouver sa petite soeur, Gljúfrabúi, qui est cachée dans la roche. Ca a un petit côté Indiana Jones, elle est vraiment jolie.

Plus belles cascades islande Seljalandsfoss | Blog Vincent Voyage
Plus belles cascades islande Gljúfrabúi | Blog Vincent Voyage

Le cap Ingolfshofdi

Un super endroit, et pour plusieurs raisons. Tout d’abord, c’est un des meilleurs endroits pour voir les macareux et plein d’autres oiseaux. C’est ici que je les ai vus le plus clairement et d’assez proche. Ensuite, ce cap est un super endroit. Une grosse péninsule entourée de plages de sable noir, qui donne l’impression d’être sur une autre planète. Et si le temps est pourri, alors c’est encore mieux ! Enfin, le trajet est fort surprenant. En effet, on y accède en… tracteur. Les touristes sont dans une remorque tractée pour traverser les 6km de plage. C’est une chouette expérience !

Le cap Ingolfshofdi s’appelle ainsi car cela serait le point d’arrivée du premier colon “permanent” d’Islande: Ingólfr Arnarson

Cap Ingolfshofdi en Islande plage sable noir
Puffin macareux Islande | Blog Vincent Voyage

Le parc du Skaftafell

Le parc du Skaftafell est un indispensable en Islande. C’est l’un des plus beaux parcs naturels du pays, entre de nombreux glaciers, la forêt, les montagnes. Il y a également de somptueuses balades le long de glaciers ou une qui mène à la superbe cascade de Svartifoss et ses orgues basaltiques. Vous pouvez retrouver toutes les randonnées du parc sur ce site du Parc National.

les glaciers du parc du Skaftafell au Vatnajokull en Islande
Randonnée dans le Skaftafell en Islande

Le DC3, l’avion abandonné

Une autre chose à voir sur la côte sud est la fameuse épave de l’avion américain, le DC3 qui a du atterrir d’urgence sur la plage, en provenance de Hofn, en novembre 1973.
A partir d’un petit parking sur la route 1, on a une grosse heure de marche pour accéder à l’avion, qui est l’un des endroits les plus photographiés d’Islande. Cela fait une petite trotte au milieu du grand nulle part, mais ça vaut le coup car on ne s’attend pas à voir cette carcasse ici. Pensez bien à suivre le chemin et ne faites pas comme moi à s’en éloigner, ça rajoute de la route pour rien. Bon, même si ce n’est pas indiqué, la possibilité de se perdre est quasi nulle.

avion DC3 abandonné en Islande sur la plage
DC3 avion abandonné sur la plage en Islande

Le canyon de Fjaðrárgljúfur

Attention, merveille. A l’écart de la route 1 après 8km sur une route légèrement tape cul, on arrive au pied d’un magnifique petit canyon. Long de quelques kilomètres de long et une petite centaine de mètres de haut, aux prémices de ce que l’on peut trouver plus loin sur la route F qui mène au Laki.

Le canyon de Fjaðrárgljúfur n’est pourtant pas très touristique. Ce qui est dommage car c’est vraiment un indispensable. On peut être soit en bas, soit marcher pendant deux kilomètres et avoir un petit point de vue qui le surplombe.

canyon de Fjaðrárgljúfur en Islande côte sud
Islande canyon de Fjadrárgljúfur

Le glacier Fjallsarlon

Un très joli glacier un peu avant le fameux Jokulsarlon. Fjallsarlon est beaucoup moins touristique que son grand frère, mais vaut largement le coup d’oeil. Ca me fait penser que 3km avant, il y en a un autre avec absolument personne, et c’est très agréable !

glacier Fjallsarlon en Islande
le glacier du Fjallsarlon sur la côte sud de l'Islande

Le glacier Jokulsarlon

La fameuse lagune Jokulsarlon, donnant sur le glacier du Vatnajökull, magnifiques. Dans le plus pur pragmatisme nordique Jokulsarlon signifie “lagune du glacier”, ils ont autant d’imagination que moi. C’est la plus connue et la plus grande des lagunes glaciaires d’Islande. Et aussi l’endroit le plus touristique du pays avec Gullfoss. Il faut dire que c’est vraiment quelque chose à voir, notamment pour ses nombreux morceaux de glace qui, une fois détachés du glacier, naviguent sur la lagune pour s’échapper dans la mer. L’autre spectacle de cet endroit réside donc à aller voir ces morceaux de glace échoués sur la plage de sable noir, de l’autre côté de la route.

On va avoir pas mal d’activités ici. Déjà c’est un endroit sympa pour voir les aurores boréales, puis on peut faire un tour en bateau, on va voir des otaries.

glacier Jokulsarlon sur la côte sud de l'Islande
oiseau sur le glacier Jokulsarlon en islande

Le Vestrahorn

Le Vestrahorn est une montagne emblématique d’Islande, au même titre que le Kirkjfell dans la péninsule du Snaefellsnes. Située à proximité de Hofn, avant de remonter dans les fjords de l’est, c’est une belle montagne qui détonne un peu par rapport à ce qu’on a l’habitude de voir. Pour la voir au mieux, il faut prendre la piste dans le sable noir jusqu’à Stokksnes et on a une vue magique notamment pour les aurores boréales.

montagne Vestrahorn dans le sud de l'Islande
Autour montagne vestrahorn en Islande

Les différentes activités possibles

A partir de Reykjavik, Vik ou Hofn, on va trouver pas mal d’excursions et d’activités vraiment chouettes, surtout si vous n’êtes pas véhiculés. Marcher sur un glacier, faire une rando,

Marcher sur le glacier Sólheimajökull

Ca, c’est vraiment chouette. Vous me connaissez, à force, dès qu’il y a un glacier, pouf je vais dessus. Par contre, comme pour le Perito Moreno, il faut absolument y aller avec un guide et l’équipement nécessaire. En général des crampons, un piolet ça suffit pour les premières étapes car l’objectif est de découvrir les glaciers et non de randonner très loin, ce qui est trop dangereux à cause des crevasses notamment.

Ici, il s’agit d’une balade sur le glacier de plusieurs heures, c’est une très chouette initiation. Et fiou ce que c’est impressionnant! Vous pouvez déjà avoir un aperçu sur mes photos ci-dessous.

marche sur le glacier Sólheimajökull en Islande
randonnée sur le glacier Sólheimajökull en Islande

Faire du bateau sur Jokulsarlon

C’est aussi quelque chose de sympa. La lagune de Jokulsarlon est immense. Faire un tour en bateau permet, forcément, de s’approcher du glacier, mais également des animaux sans les embêter, de voir les icebergs de plus près.

Visiter la côte sud en une journée depuis Reykjavik

Peut-être l’activité la plus prisée d’Islande. En une grosse journée (une bonne dizaine d’heures), venez découvrir: Skogafoss, Seljalandsfoss, la plage de Vik, le glacier de Sólheimajökull. Et pour pas trop cher en plus, 86€ la journée, ça va.

Voir Jokulsarlon et les cascades en une journée depuis Reykjavik

Un autre très grand classique depuis Reykjavik. Une virée de 14h pour visiter les cascades Skogafoss, Seljalandsfoss, Vik, Kirkjubæjarklaustur et surtout le glacier de Jokulsarlon.

Voir la grotte de glace

A partir de Vik, une des curiosités du coin est la grotte bleue, la fameuse grotte de glace du volcan Katla, à l’intérieur d’un glacier dans laquelle on peut entrer et marcher un moment. Avec un guide uniquement car c’est quand même un peu dangereux!

Informations pratiques sur la côte sud de l’Islande

Combien de temps pour visiter la côte sud de l’Islande

C’est une très bonne question, et cela va surtout dépendre de votre façon de voyager. Il est possible de ne faire que des stop rapides, rester une demi heure pour Skogafoss, filer au DC3, prendre 3h et ainsi de suite. Si c’est le cas, alors vous pourrez faire le sud en 3/4 jours. Mais est ce que vous en aurez vraiment profité?

C’est pour cela que je trouve qu’une semaine est bien pour faire le sud. Cela permet de prendre le temps, de profiter d’une demi journée par ci, une demi journée par là, passer une journée aux iles Vestmann, aller voir les macareux, faire des randos.

Il faut aussi voir que les distances sont grandes. De Reykjavik à Hofn, c’est 450km, et une route limitée en vitesse, tout plein d’endroits où s’arrêter pour faire des photos. Ca prendra un temps monstre, et encore plus si le temps est pourri (on est en Islande, les probabilités sont grandes!).

Paysages sable noir sur la côte sud de l'Islande
Volcan Heimaey iles vestmann en Islande

Trouver un hôtel dans le sud de l’Islande

Vous êtes joueurs ? parfait! Se loger en Islande c’est un peu comme jouer aux chaises musicales. Il y a plus de monde que de disponibilités et ça part très rapidement. Surtout dans le sud qui est la région la plus touristique et où on ne va vraiment pas trouver grand chose entre Vik et Hofn.

Cerise sur le gâteau, en plus de ne pas avoir beaucoup de choix, c’est cher. Il y a de rares auberges de jeunesse, à au moins 50€ le lit, des hostels aux environs de 100€, et de beaux hôtels entre 100 et 200€. Moins de 100€ la chambre double, c’est rare, mais ça existe.
Autre chose rigolote, de nombreux hôtels sont fermés hors saison haute.

Je vais vous faire 3 listes d’hébergement sur la côte sud de l’Islande. Aux environs de Vik, Hofn et entre les deux. Vous pouvez trouver tous ces hôtels sur la carte qui est plus haut dans cet article, cela permet de savoir où ils se situent par rapport aux endroits à voir.

Trouver un hôtel vers Vik

A Vik, pour visiter les différentes cascades, la plage de sable noir, les falaises, on a heureusement une offre correcte de logements. Par contre, ce n’est pas donné.

Trouver un hôtel entre Vik et Höfn

Entre Vik et Höfn, là ça devient plus compliqué. La distance est grande entre ces deux villes et on ne va pas trouver grand chose. Donc il faut s’y prendre assez tôt si on ne veut pas faire trop de route.

Trouver un hôtel à Höfn

Du côté de Höfn, c’est bien plus facile et, oh joie, moins cher. Bon ça reste cher quand même hein, mais moins.

chevaux islandais côte sud islande
iles vestmann heimaey en Islande

Visiter la côte sud de l’Islande en van

J’en parle pas mal dans cet article, un roadtrip en van c’est cool. Et quand c’est en Islande alors là c’est juste le top du top. En effet, ce pays, son immensité, ses paysages et l’absence de civilisation se prêtent parfaitement à ce type de transport. En hors saison, vous pouvez rouler des heures sans croiser personne comme par exemple dans les Westfjords.

La côte sud est un bon endroit, sur et pas challengeant pour voyager en van. En effet, dans certains endroits du pays on peut avoir des difficultés pour trouver des campings, une douche. Ici, c’est touristique, c’est ouvert toute l’année, il y a toujours un tout petit peu de monde et on évite les problèmes de logement.

Le camping sauvage et poser son van un peu partout sont interdits en Islande, bien que parfois tolérés (comme dans les Westfjords). Il faut dire qu’en hors saison, on peut se retrouver avec rien d’ouvert à 100km. Dans ce cas, il faut être discret, ne pas se mettre sur le bord de la route ou dans les endroits touristiques. J’aime bien me mettre dans les campings fermés. Le terrain est disponible (pas les installations) et on n’embête personne.

Sur la côte sud, c’est formellement interdit et à éviter. Il y a eu (et toujours) de nombreux abus donc maintenant les amendes pleuvent, il faut se poser dans les campsites autorisés, vraiment.

Lors de mon dernier séjour en van en Islande, je suis passé par Campeasy. Et c’était trop chouette. Une bonne flotte, ils sont très bien aménagés, en très bon état, franchement j’ai été très agréablement surpris.

Conduire en Islande

J’en parle également dans cet article sur l’Islande, mais conduire en Islande peut être funky. Surtout en fonction de la météo. Il faut déjà savoir que les routes se divisent en deux catégories en Islande (celles qui ont un pistolet chargé… non rien) : les routes accessibles à tout le monde et les routes F. Ces fameuses routes F (F roads) sont des pistes plus ou moins faciles, mais surtout uniquement autorisées pour les 4×4. Et pour cause, il y a des trous, elles sont souvent endommagées par les intempéries, et on doit traverser des rivières. Ces routes F sont également régulièrement fermées, surtout au centre où elles ne sont ouvertes que 3/4 mois dans l’année.

Donc votre meilleur ami sera le site road.is qui vous donne instantanément l’état des routes, celles qui sont ouvertes et fermées. Cela change tout le temps, donc si vous prévoyez de prendre un chemin un peu olé olé, regardez avant de partir.

paysages d'islande sur la côte sud
cascade et maison au coeur de l'Islande

La météo sur la côte sud de l’Islande

Franchement, la météo en Islande, c’est un peu la roulette russe. Et ça fait partie du charme du pays. Quasiment en toute saison, à tout moment, on peut se farcir une tempête et de la neige. Il ne fera jamais vraiment très froid sur la côte sud, on ne va pas avoir du -20 comme au coeur de la Norvège. En revanche, le vent, pfou…! Ca, ça va être drôle. Il m’est arrivé de voir des vans retournés à cause du vent.

Attendez vous à ce que ça change en quelques minutes, dans un sens comme dans l’autre. On dit que si on n’aime pas le temps qu’il fait, il suffit d’attendre 10 minutes pour que ça change.

Conclusion

On l’a vu, sur la côte sud de l’Islande il y a vraiment beaucoup de choses à voir et surtout des merveilles de la nature. De belles cascades, de très grandes possibilités de randonnées comme vers le Landmannalaugar et le Thorsmork, des canyons, plein de macareux… bref, on peut y passer 4 jours comme 2 semaines sans aucun souci, sans s’ennuyer une minutes. C’est une excellente façon de découvrir l’Islande sans s’enfoncer dans des endroits trop isolés, et voir de très belles choses.

3 articles qui devraient vous intéresser

Cet article vous a plu ? 

Alors si vous souhaitez être averti des prochains articles, indiquez votre adresse email juste à côté et vous recevrez un petit mail quand un article est publié 🙂

Formulaire d’inscription

La côte sud de l’Islande vous a plu ?

[Total : 1   Moyenne : 5/5]

Laisser une réponse

Veuillez laisser votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici