Découvrir les Chutes du Niagara

Normalement, c’est à partir de maintenant qu’on me déteste. J’ai eu l’occasion d’aller aux Chutes du Niagara par un petit séjour opportuniste à Toronto. Opportuniste car j’ai bénéficié d’une erreur de prix sur Air Canada, avec un A/R pour Toronto à 135€. Donc j’en ai profité pour aller voir ces fameuses chutes. Alors oui, on dit qu’elles sont surcotées, qu’elles ne sont pas si grandes que ça, que les chutes d’Iguaçu, Victoria ou même de Montmorency sont plus grandes. Et même si c’est vrai, ça ne peut pas être désagréable, car les Chutes du Niagara sont sacrément photogéniques 🙂

Introduction

Situées à cheval entre les Etats Unis et le Canada, les Chutes du Niagara sont un endroit mythique, parmi les chutes les plus connues au monde.

Son nom viendrait de l’Iroquois « onghiar » qui signifie « tonnere des eaux » (ça fait très Asterix, le ciel qui va tomber sur la tête je trouve). Ces chutes ont toujours fasciné les gens, de nombreux tentant de les défier de manière plus ou moins absurde. Et encore, je suis poli.

En 1829, un certain Sam Patch saute à côté des chutes (volontairement hein) et en est le premier à sortir vivant. En 1901, c’est au tour d’Annie Edson Taylor de s’y jeter mais… en tonneau. Et elle survit. Dans la série des abrutis, Kirk Jones est le premier à survivre en sautant dans les chutes elles mêmes, sans aucune protection, en 2003. Il réessaiera quelques années plus tard, avec un peu moins de succès puisqu’il y perdra la vie.

carte chutes du niagara

Les chutes du Niagara sont en fait un ensemble de 3 chutes, le Niagara étant la rivière qui va du lac Erié au lac Ontario. On trouve :

  • les Horseshoe Falls : les plus connues, les chutes canadiennes, qui tirent leur nom de leur forme en fer à cheval. Etonnant non ?
  • les American Falls : les chutes côté américain, d’où l’originalité du nom.
  • Bridal Veil Falls : toute petite chute à côté des American Falls
carte chutes du niagara
chutes du niagara

Pourquoi aller aux Chutes du Niagara

5 raisons de se rendre aux Chutes du Niagara

  • C’est beau et impressionnant
  • En basse saison il n’y a pas grand monde
  • Ce n’est pas compliqué d’y aller… de Toronto
  • Il y a pas mal d’activités
  • Ca peut ne pas vous couter cher du tout, douche comprise

3 raisons de ne pas aller aux Chutes du Niagara

  • Ca a un petit côté Las Vegas encore plus kitsch
  • Vous avez des petits soucis avec l’humidité
  • Ca n’est pas facile d’y aller… sauf de Toronto

Les chutes côté américain ou canadien ?

Les chutes du Niagara sont donc réparties sur deux pays, les Etats Unis et le Canada. En général on dit qu’il faut visiter un côté ou l’autre, mais selon moi il faut plutôt visiter les deux. On passera plus tard sur le côté pratique du passage de frontière, mais le bateau est mieux côté américain et les points de vue sont peut être moins impressionnants, mais restent quand même super chouette.

Il faut donc privilégier le côté canadien mais passer 2-3 heures côté américain se fait très facilement et ça mérite le détour. Vous serez au plus près des American Falls mais également des Niagara Falls, juste de l’autre côté des Horseshoe Falls, les chutes les plus impressionnantes.

Découvrir les Chutes du Niagara

Aux Chutes du Niagara, il y en a vraiment pour tous les gouts. Que vous soyez amateur de parc d’attraction, de casino, de bateau, d’hélico, ou simplement de chutes d’eau (quelle idée! on en oublierait presque qu’on est là pour ça), vous trouverez quelque chose qui va vous plaire. Des activités gratuites ou payantes, des attrapes touristes, il y en a aussi pour toutes les bourses. Faisons un peu le tour.

chutes du niagara

Alors oui, avec autant d’eau on peut se permettre de la photo kitsch avec des arcs en ciel 😀

Les Chutes du Niagara en bateau

Faire un tour en bateau pour s’approcher au plus près des chutes du Niagara et prendre un bon coup de flotte est une étape quasi indispensable. Et franchement, ça a beau être « le truc que tout le monde fait ou presque », c’est une activité sympathique, qui ne coute pas (tant que ça) la peau des fesses.

Le principe est plutôt simple. On embarque sur un bateau pendant 20 minutes, on vous file une espece de cape pour vous protéger de l’eau et c’est parti! L’objectif est d’aller vraiment près des chutes, de prendre plein d’eau dans la tronche, mais d’essayer d’en sortir le moins trempé possible. Evidemment, ça ne marche pas et à moins de venir avec son propre kway et de quoi protéger ses affaires, vous serez bons pour vous sécher à la sortie.

Le bateau s’approche vraiment près des chutes, qui ont un débit parmi les plus puissants au monde. Et ça fait un boucan de tous les diables. C’est vraiment impressionnant.

bateau chutes du niagara

Croisière américaine vs croisière canadienne, faites votre choix !

Pour faire ce tour en bateau, vous avez deux possibilités. Une côté canadien, une côté américain. Ca fait un peu Twix gauche contre Twix droit.

Côté américain

La fameuse compagnie Maid of the Mist opère depuis 1846, rien que ça. Il paraitrait que c’est la plus vieille attraction touristique d’Amérique du Nord. Les bateaux ont un design sympa, pas trop grands, ça fait moins parc à bestiau qu’en face. Cette compagnie opérait jusqu’en 2013 des deux côtés mais a finalement laissé sa place à la compagnie Hornblower et est maintenant exclusivement côté US. L’accès à l’embarquement se fait par une plateforme qui a un chouette point de vue sur les chutes. Et qui peut être accessible pour 1$

Le prix : 19,25 USD (hors taxe, évidemment).
Horaires : en gros de 9h à 20h, mais vaut mieux vérifier
Pas de réservation, ça enquille vite, c’est un bateau toutes les 20 minutes ou meme plus en haute saison.
Plus de renseignements sur leur site

bateau chutes du niagara

Côté canadien

C’est la compagnie Hornblower, habituée des croisières américaines, qui gère ça. Alors l’avantage c’est que vous n’avez pas à traverser la frontière. En revanche, les bateaux sont bien plus imposants et surtout remplis. Comme vous allez le voir, les gens sont entassés et on ne doit pas voir grand chose. Alors ouais c’est plus moderne, mais c’est aussi plus cher, 26 CAD hors taxe (bon ok ça correspond à 20 USD, soit le prix de l’autre, mais je suis de mauvaise foi). On peut également prendre son billet sur le site. Il y a aussi des tours de nuit, mais ça ne s’approche pas si près.

Si vous souhaitez vivre une expérience de poulet en batterie, cette croisière est faite pour vous !

Les Chutes de nuit

La nuit, les chutes sont illuminées, en blanc ou en couleur, et c’est plutôt pas mal. Ca permet en plus de faire de chouettes photos et, surtout, il y a beaucoup moins de monde qu’en journée, il fait plus frais. C’est super agréable.

Une bonne partie de l’année il y a un feu d’artifice tiré au dessus des chutes. C’est con, ça débutait quelques jours après mon passage, donc je n’ai pas pu voir ce que cela donnait. Mais selon le site, ça a l’air pas mal. Vous pouvez checker les dates ici pour ne pas le louper 🙂

chutes du niagara de nuit
chutes du niagara de nuit
american falls

Rentrer dans les Chutes

Une autre attraction sympa mais qui mouille un peu, c’est le Journey Behind the Falls, qui permet de descendre et s’approcher vraiment près des chutes. Evidemment, de prendre plein de flotte dans la tronche aussi, mais sinon ce n’est pas rigolo.

Ça coûte 20$ (c’est peut être un peu cher pour ce que c’est, faut bien l’avouer), pour une petite heure, mais poncho compris, si ça peut faire passer la pilule.

chutes du niagara journey behind the falls

Hey, devinez quoi! Encore un arc en ciel !

chutes du niagara journey behind the falls

On est vraiment au pied des chutes, c’est impressionnant

chutes du niagara journey behind the falls

Comme c’est légèrement humide, on vous fournit gracieusement une cape qui ne sert pas à grand chose

Côté canadien

Concrètement, la vue côté canadien est vraiment top. On voit les chutes sur toute leur largeur, on est également en face des American Falls, c’est vraiment la meilleure vue que l’on puisse avoir. Mais c’est aussi la  plus fréquentée, même s’il y a pas mal de place.

bateau chutes du niagara
chutes du niagara

Côté américain

Côté américain, on est moins dans la ville, qui est un peu plus loin. C’est un parc très sympa qui nous amène aux pieds des American Falls dans un premier temps puis des Niagara Falls ensuite, juste en face de là où vous vous trouviez peu de temps avant.

La vue est chouette, même si moins complète que de l’autre côté. C’est toutefois  un moment bien agréable car moins de monde, plus nature, et tout est gratuit.

niagara falls US

Au plus près des chutes du côté américain

La Skylon Tower

Comme toute bonne ville nord américaine qui se respecte, on trouve à Niagara Falls une tour d’où l’on a un chouette point de vue sur les chutes dans leur ensemble, la Skylon Tower. Elle ferme tard donc ça peut être un endroit sympa pour voir le coucher de soleil ou le feu d’artifice.

skylon tower niagara falls

On peut notamment voir que même côté américain, on est au plus près des chutes

skylon tower niagara falls

La ville Niagara Falls

En planifiant d’aller aux chutes du Niagara, je ne m’attendais pas à ce que quelqu’un me dise « c’est comme un mini Las Vegas ». Et en effet, je n’ai pas été déçu. La ville est un parc géant, qui n’a évidemment absolument rien d’authentique. On y trouve une grande roue, piste de karting, maison de Frankenstein, des salles de jeu partout ou encore un casino. C’est kitschissime au possible et contraste un peu avec le but de la venue. Mais si vous voulez vous amuser, vous trouverez de quoi faire.

Côté resto, c’est compliqué. J’y suis resté 2 jours et je n’ai rien trouvé de folichon. C’est cher, gras et pas bon.

niagara falls

Vue de la ville canadienne, prise du côté américain. Du charme, de l’authenticité.

niagara falls

Frankenstein la fameuse icone des chutes du Niagara. Avec Dracula, King Kong notamment.

Comment aller aux Chutes du Niagara

On peut venir de diverses façons aux Chutes du Niagara :

En avion : l’aéroport le plus proche est celui de Niagara Falls côté US, mais il n’est desservi que par des villes de Floride. Il y a sinon celui de Buffalo, plus gros et desservi d’un peu partout dans le pays, mais pas du Canada. Enfin, Toronto est le gros aéroport le plus proche.

En train : c’est possible de venir en train de Toronto. De Montreal il faut aussi passer par Toronto. Cela prend 2h au plus rapide, mais attention car les directs ne sont pas fréquents. Souvent il faut changer à Hamilton. Et en plus ça coute cher. Et enfin on ne peut pas acheter de billet de train si on n’a pas de carte bancaire canadienne.

En voiture : de Montreal, c’est compliqué car il faut forcément passer par Toronto (6h30) puis 2h de Toronto. Mais c’est la théorie, quand il n’y a pas de trafic, c’est à dire rarement, surtout entre les deux grosses villes canadiennes.

En bus : là ça devient intéressant. Bon, de Montreal ça reste la galère car il vous faudra entre 8 et 11h de trajet en plus de couter dans les 80CAD. Mais de Toronto, pour environ 20CAD, vous avez un trajet d’officiellement 1h30, mais plutôt 2h30 à cause du trafic. D’ailleurs il est possible d’aller directement à l’aéroport de Toronto, et c’est super pratique. J’ai pris la compagnie Greyhound et c’était très bien.

En bateau : impossible malheureusement. Vu la puissance du fleuve, c’est peut être pas une mauvaise chose. Même à Niagara on the Lake, petite ville au bord du lac.

On peut le voir, la seule option facile reste Toronto. Pour y passer une seule journée, il parait impensable de faire l’aller retour de Montreal, et le bus reste l’option la plus raisonnable en terme de temps/prix.

Passer la frontière Canada – Etats-Unis

Pour passer des chutes canadiennes aux chutes américaines, c’est très simple. Un pont sépare ces deux pays, passant au dessus du Niagara (la rivière hein).

Evidemment, pour passer côté US, il vous faut un ESTA valide, tout comme un AVE valide est nécessaire pour entrer au Canada. Vous y avez déjà pensé, n’est ce pas ?

Traverser ce pont est un chouette moment. Déjà car la vue est superbe. Ensuite car ça permet de cotoyer les douaniers US, qui ne rigolent sacrément pas 😀

Pour traverser le pont en partant du Canada, il vous faut payer 1$CA (ou 1USD) pour le tourniquet. C’est tout. Vous accédez au pont, profitez de la vue, puis arrivez de l’autre côté, en territoire amewican où vous attendent des mutants. 3 bonhommes batis comme pas possible (c’est à dire comme moi, mais en mieux. Grands, musclés, pas un pet de gras et deux fois plus larges que moi), casquette, lunettes, flingue et chewing gum, m’ont gentiment, mais fermement, posé plein de questions. D’où est ce que je venais, pourquoi j’étais là, combien de temps je restais, si j’avais mon billet de retour. La nationalité (« we dya cofom » amusez vous à traduire ça hein, alors qu’il a le passeport en main), tout ça. Toujours ultra poliment, mais fermement. Tu sais qu’il faut pas moufter, donc on évite la blagounette hein. Mais c’est le vrai cliché, comme dans les films.
Cette étape passé, un peu à la fort Boyard, on passe au niveau suivant. Le vrai boss de fin de niveau, celui qui vous permet d’accéder au coffre fort. Celui qui file le tampon et qui pose les mêmes questions, toujours aussi fermement et poliment, mais le sourire en moins. Avec en prime la question « vous êtes allé au Moyen Orient ces 4 dernières années ?  » « euuuh non je crois pas, l’Egypte en 2010 ça doit être tout » « Vous êtes sur? » « ben ouais » « Sur sur ? » (là tu sais que ça pue) « beeen…. oui ». Il prend son tampon, l’applique fermement (et poliment) sur le passeport, me le tend… à la page de mon tampon des Emirats Arabes Unis -_- avec un regard très appuyé. Message compris 😀 Et accessoirement le passage de la frontière coute 8$.

Le passage US-Canda est à peu près équivalent. On repasse devant les molosses sourire ultra bright (non je ne suis pas jaloux) qui posent encore les mêmes questions, combien de temps je suis resté, pourquoi aussi peu et ainsi de suite. A la frontière canadienne, on va également vous poser des questions, mais de manière plus friendly. Enfin le gars que j’avais eu était sympa comme tout. Rien que par ce pont, on voit la différence de culture et d’état d’esprit entre les deux pays 😀

chutes niagara frontière

Le pont frontière reliant les Etats-Unis et le Canada. La vue n’est pas vilaine.

En conclusion

J’espère que cet article vous aura donné envie d’aller faire un tour aux chutes. Même si c’est devenu un parc d’attraction géant, même si ce n’est pas forcément évident d’y aller, y passer une journée est vraiment un moment sympa car les chutes sont impressionnantes. Et le bon point c’est que vous avez de quoi faire gratuitement, vous pouvez suffisamment vous balader sans dépenser quoi que ce soit à part le transport, ce qui fait une journée pas chère.

En revanche si vous venez de plus loin que Toronto, considérez vraiment d’y passer une nuit. D’une parce que les chutes la nuit sont jolies, de deux parce que c’est loin de tout, sauf de Toronto.

Mais clairement je ne suis pas déçu de mon petit séjour 🙂

Vous avez apprécié ce mélange de nature et de civilisation ? alors maintenant je vous propose d’aller à Hong Kong !

Cet article vous a plu ? 

Alors si vous souhaitez être averti des prochains articles, indiquez votre adresse email juste à côté et vous recevrez un petit mail quand un article est publié 🙂

Laisser une réponse

Veuillez laisser votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici