Aller au Blue Lagoon en Islande

Le Blue Lagoon, c’est l’endroit le plus réputé en Islande pour aller se prélasser dans les sources d’eaux chaudes. Le cadre est paradisiaque : des piscines dans les champs de lave d’une eau turquoise fumante, entre volcans et décor de fin du monde.

Il y a deux sons de cloche sur le Blue Lagoon. C’est un piège à touriste, cher et plein de monde. Ou c’est un super endroit pour profiter des fameuses eaux chaudes qui font la réputation de l’ile. Donc, j’ai voulu tester. Bon ok, j’ai surtout voulu profiter d’un bon moment de détente avant de reprendre l’avion lors de ma dernière journée en Islande. Car après 10 jours en van, je vous garantis que l’opportunité d’avoir un peu de confort met des étoiles dans les yeux 😀

visiter blue lagoon islande informations blog vincent voyage

Petite présentation générale du Blue Lagoon

L’Islande, c’est grosso modo une cocotte minute géante. Une ile formée par des éruptions volcaniques, une histoire bercée par des explosions. Et surtout, cette activité géothermique, sismique, est encore très présente et fait évidemment tout le charme de l’ile. Je dis que c’est une cocotte minute géante car on voit que c’est prêt à exploser n’importe quand, que la terre fume un peu partout. En 1783, l’immense éruption du Laki (115 cratères sur 27 km, rien que ça!) a plombé les récoltes en Europe sur plusieurs années, et a indirectement provoqué la Révolution Française. En 1973, une éruption a détruit en partie l’ile de Heimaey et en 1963, une autre éruption a créé l’ile de Surtsey. Et on se souvient de l’éruption de l’Eyjafjallajokull qui a perturbé le trafic aérien. Cette ile très hostile vit, très activement, et le montre régulièrement.
Hormis tous les volcans de l’ile et les geysers, une des particularités géothermiques de l’ile est qu’on va trouver de nombreuses sources d’eau chaude. C’est cette géothermie qui fournit toute l’ile en énergie et en chauffage via des centrales. Le Blue Lagoon est le fruit de l’exploitation d’une de ces centrales, l’eau étant extraite à plus de 2000m de profondeur, à 240°, pour être ensuite envoyée dans les piscines de la station thermale, à environ 40°.

Pour le côté pratique, l’eau, en plus d’être chaude, est bénéfique pour la peau, notamment contre le psoriasis ou l’eczéma par exemple.
Et pour l’esthétique, cette superbe eau turquoise est notamment due aux silicates et algues qui la composent, et c’est d’autant plus vif quand le ciel est bleu.

visiter blue lagoon islande informations blog vincent voyage
visiter blue lagoon islande informations blog vincent voyage

Alors, faut-il aller au Blue Lagoon ?

Je ne vais pas y aller par 4 chemins, j’en ai sacrément profité et c’était un plaisir. Mais il faut dire que j’ai fait exprès de prendre un billet pour le premier créneau pour pouvoir êre dans les touts premiers et profiter de piscines quasi vides. En effet, il n’y avait pas beaucoup de monde, même si cela se remplit toutes les heures. Et franchement, c’est un régal. Cela détend vraiment, il y a plusieurs piscines, on peut facilement s’éloigner de la foule (bon ok, et du bar). Evidemment tout le monde va sortir son téléphone pour faire des selfies et des photos (je n’étais pas le dernier comme on peut le voir), mais avec la fumée de l’eau, on oublie qu’il y a des gens à proximité, on peut rester dans sa bulle. Ou on peut explorer, un verre à la main.
J’y suis resté facilement deux heures, le temps passant très vite. Arrivant tôt, j’ai aussi eu droit à un mini lever de soleil.

Alors oui, à plusieurs endroits dans l’ile on va trouver d’autres sources d’eau chaude, moins chères, moins touristiques, voir totalement gratuites et sans modification humaine. Toutefois le Blue Lagoon a l’énorme avantage d’être proche de Reykjavik et de l’aéroport. Ce n’est pas donné, il faut réserver en avance et on a un peu l’impression de faire la queue chez Disneyland, mais je pense qu’il serait dommage de s’en priver à deux conditions : si vous êtes dans le coin et si vous n’avez pas profité de sources ailleurs sur l’ile.
Et je pense aussi que c’est la meilleure des dernières choses à faire avant de quitter le pays, pour pouvoir repartir tout zen et une peau de bébé.
Important (enfin, quand même un peu), on a une boisson offerte avec l’entrée. Alcoolisée (ce qui peut être rude à 8h du matin, mais les cocktails et bières coulaient quand même à flot!) ou non, les smoothies sont particulièrement bons. On peut en prendre plus grâce au petit bracelet donné à l’entrée, qui permet de consommer et payer à la sortie.

visiter blue lagoon islande informations blog vincent voyage

Le Blue Lagoon ou les autres sources d’eau chaude ?

Et bien… ça dépend (ça aide comme réponse!). Le Blue Lagoon est la plus chère des sources thermales d’Islande, mais aussi la plus développée. J’ai “choisi” celle là car j’étais en fin de voyage proche de Reykjavik. Très honnêtement, je pense que si vous êtes au nord, à Myvatn, autant aller à celles qui sont sur place plutôt que d’attendre de retourner dans le sud ouest. Est ce qu’il faut préférer les sources gratuites, là en revanche je ne saurai vous dire car je n’en ai jamais essayé. Il y en a un peu partout, au Landmannalaugar par exemple. Mais je pense également que si une attraction fonctionne et est populaire, ce n’est jamais sans raison. Le Blue Lagoon a de très bons retours, dont le mien, donc, sans comparer aux autres, c’est un bel endroit et un très bon moment. Et rien n’empêche de faire un stop à chaque source le long de l’ile et profiter des eaux, vu comme c’est agréable!

visiter blue lagoon islande informations blog vincent voyage
visiter blue lagoon islande informations blog vincent voyage

Quelques petits conseils sur le Blue Lagoon

  • prenez un billet pour le tout premier créneau. D’abord vous aurez les piscines vides, ensuite vous pourrez profiter des couleurs du lever de soleil en fonction de la saison. Et avec un smoothie à la main, c’est un chouette cadre.
  • prenez une petite sacoche waterproof pour votre téléphone. C’est dur de ne pas prendre de photos. J’ai résisté au début, mais je trouvais ça dommage car c’est joli. Et je l’avais à la main, manquant de le faire tomber (ce que d’autres ont évidemment fait, sinon c’est pas drôle) et ce n’est pas pratique de se balader avec
  • réservez plusieurs jours en avance pour avoir le bon créneau et la bonne option. Certains créneaux horaires sont plus prisés que d’autres et les options les moins chères sont celles qui partent le plus rapidement
  • le peignoir et les taptap ne sont pas indispensables. J’ai juste pris ma serviette, je suis allé au bord de la piscine avec le tshirt (ça caille!), donc l’option la moins chère est, à mes yeux, suffisante.
  • pour les hommes, pas besoin d’avoir le fameux slip de bain. Le short passe aussi, ouf!
  • il y a des coins un peu plus “reculés” dans la piscine principale, avec bien moins de monde, notamment derrière le petit pont
  • On peut aller à la piscine, sortir boire un café, retourner dans l’eau, aller aux vestiaires, revenir faire un plouf. C’est libre une fois qu’on est dans le centre.
  • Une fois dehors, on peut faire une petite balade le long du lac, sans les gens, c’est très joli et très agréable 🙂
visiter blue lagoon islande informations blog vincent voyage
visiter blue lagoon islande informations blog vincent voyage

Informations pratiques sur le Blue Lagoon

Horaires d’ouverture et fermeture

Le Blue Lagoon ouvre de 8h à 21h 9 mois par an. En juin/juillet et aout, c’est de 7h à 22h. Une fois dedans, on peut y rester autant qu’on veut.

Surtout, réservez plusieurs jours en avance. C’est l’attraction la plus visitée d’Islande, tous les tours opérators passent ici, donc les places partent vite, même en basse saison.

Réserver les billets sur le site officiel du Blue Lagoon

Réserver l’entrée au Blue Lagoon + le trajet en bus

visiter blue lagoon islande informations blog vincent voyage

Les prix et différents packages

On a le choix entre deux types de billet :

  • Comfort: qui offre une serviette, une boisson, un masque de boue, pour 82€ (48€ en fin de journée, parfois 73€ dans les heures creuses)
  • Premium: un second masque, des chaussons, un peignoir, en plus du comfort, pour 103€ (68€ en fin de journée, 94€ dans les heures creuses)

Je n’ai pas le sentiment que le Premium soit nécessaire, mais cela dépend de combien de temps vous souhaitez rester sur place. Pour ma part, je suis resté 2 grosses heures le matin dans l’eau avec le package Comfort, je n’ai pas eu besoin de plus. Mais si on souhaite déjeuner sur place, profiter plus longtemps, avoir un peignoir et des chaussons n’est peut-êre pas du luxe.

Comment venir au Blue Lagoon

Alors le Blue Lagoon est situé dans la superbe et hostile péninsule du Reykjanes, au sud ouest de l’ile, entre l’aéroport de Keflavik (20km, 25min), Reykjavik (50km, 50min) et à proximité de Grindavik (7km, 10min).

En voiture, c’est très facile d’accès, très bien indiqué. Le parking sur place est grand et heureusement gratuit 🙂

Venir en bus au Blue Lagoon

Il y a tout un système de bus bien organisé à partir de l’aéroport de Keflavik ou du centre de Reykjavik pour aller au Blue Lagoon et en revenir. Le trajet coûte 19,50€ et si vous êtes dans le centre de Reykjavik, on vient vous chercher à votre hôtel. Et les horaires sont adaptés à ceux de l’ouverture et fermeture de la station thermale.

Réserver le trajet de bus Reykjavik – Blue Lagoon

Réserver le trajet de bus Aéroport de Keflavik – Blue Lagoon

visiter blue lagoon islande informations blog vincent voyage

Venir au Blue Lagoon avec un organisme tout compris

Si vous ne voulez pas vous enquiquiner à faire les réservations de bus, de tickets, et que vous voulez en voir plus, alors vous pouvez réserver un package tout compris comprenant le Blue Lagoon et le Cercle d’Or (cascade de Gulfoss, Thingvellir, les geysers), avec le Blue Lagoon pour vous détendre après une journée de visite.

Découvrir le Blue Lagoon et le Cercle d’Or en une journée ici.

Réserver le Blue Lagoon + le trajet en bus

Dormir à côté du Blue Lagoon

Pour pouvoir arriver au premier créneau sans avoir à se lever très tôt et faire trop de route, je pense que c’est pas mal de loger à proximité si le planning le permet.

Etant en campervan, j’ai logé au camping de Grindavik, à une dizaine de minutes du Blue Lagoon. C’est un gros campsite car proche de l’aéroport, mais bien équipé, grosse cuisine, pratique. C’est 10€ pour un campervan sans électricité.

En termes d’hotels, on va trouver :

  • en très bon rapport qualité prix et pas trop trop cher (pour l’Islande), on a la Sunnu Guesthouse (voir +) à 86€ la nuit.
  • un bon hôtel 3*** très bien noté avec petit dej (ce qui n’est pas du luxe en Islande!) pour 139€ la chambre double, le Geo Hotel Grindavik (voir+)
  • enfin, pour se faire plaisir, on peut dormir directement au Blue Lagoon (voir +) dans un cadre assez foufou, il faut bien l’avouer

Ou sinon, vous pouvez rechercher d’autres hôtels avec la petite boite de recherche de Booking ci-dessous.

Booking.com

Cet article vous a plu ? 

Alors si vous souhaitez être averti des prochains articles, indiquez votre adresse email juste à côté et vous recevrez un petit mail quand un article est publié 🙂

Formulaire d’inscription

visiter blue lagoon islande informations blog vincent voyage

3 articles qui devraient vous intéresser

PARTAGER

Laisser une réponse

Veuillez laisser votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici