Très honnêtement, lors de mes précédents voyages en Islande, je ne prévoyais pas d’aller à Myvatn. Je ne savais pas trop quoi y trouver, ça semblait moins wouhou que le reste du pays, et surtout ce n’est pas la porte à côté. Mais tout ça, c’est du passé ! Lors de mon dernier roadtrip à faire la route circulaire, finalement je me suis dit que ça serait bête de ne pas m’y arrêter. Et je n’ai pas été déçu ! Car on va y trouver plein plein de choses, c’est une région surprenante. Evidemment le lac de Myvatn (qui signifie le lac des mouches, mais des mouches qui mordent, une vraie saloperie), mais aussi des volcans, une bonne activité géothermique, des cascades, de drôles de formations rocheuses… alors je n’ai pas pu tout faire notamment à cause des conditions météo qui étaient assez cocasses (le nord de l’Islande, c’est quelque chose!), mais j’ai pu en visiter une bonne partie et je compte bien vous faire découvrir tout ça.

C’est parti !

route myvatn islande

1. Le lac de Myvatn

Ce fameux lac est l’épicentre touristique de la région. Il faut dire qu’il est vraiment sympa. On va le voir après, il y a beaucoup de choses à voir autour. Mais le lac en lui même est autre chose qu’un simple lac. Ce que j’ai préféré c’est qu’il est parsemé de plein de pseudo cratères, c’est à dire des petits cratères qui n’en sont pas vraiment. Très photogéniques ! Pour ça il faut aller au sud du lac. Il n’y a que deux endroits où l’on peut s’y balader (le reste ayant des barrières), c’est à Skutustadhir et surtout à Skútustaðagígar où l’on trouve un sentier qui doit faire 2km, parmi ces cratères. Très agréable. Et si vous avez un drone c’est encore plus joli vu d’en haut !

lac myvatn islande
lac myvatn islande

2. Le cratère Hverfjall

Un énorme cratère qui surplombe le lac Myvatn, ce volcan est iconique de la région. En plus d’être photogénique, il est possible d’aller en haut, faire le tour et de descendre dans le cratère. Bon pas de panique hein, ça fait plus de 2500 ans qu’il n’a pas fait des siennes.

Il n’est pas si haut que ça, environ 200m de dénivelé à monter sur une pente assez raide, mais la difficulté vient du fait que le chemin est en cendres noires, ce qui ne facilite pas la tâche. Et, si vous y allez en hiver, vous aurez en plus du verglas, pour tester votre motivation. Pour ma part, je n’ai pas eu ce courage, couplé avec le vent glacial, donc je me suis contenté de faire un tour en bas et le survoler avec le drone.

Par contre, si les conditions sont bonnes, je vous encourage vraiment à le faire car la vue de là haut est folle.

cratere hverfjall myvatn islande

3. Dimmuborgir

Attention, grosse curiosité. Dimmuborgir signifie “châteaux sombres” en Islandais et c’est pour une bonne raison. Situé au milieu d’un gros champ de lave ce site naturel est super impressionnant. Il s’agit de drôles de formations de lave, de grandes colonnes avec des formes surprenantes. C’est un endroit à la limite du mystique, il y règne vraiment une ambiance spéciale surtout qu’on est à deux pas de volcans.

Il y a 5 boucles de balade dans le parc. Elles peuvent être toutes faites si vous avez un peu de temps, ça sera au total 6/7km je dirais. La boucle rouge est la boucle la plus indispensable selon moi. Avec le retour par la bleue. C’est ouvert toute l’année, en revanche, ça peut être super casse gueule dès qu’il y a du gel. Mention spéciale à la pente du début faite sur les fesses.

Bon les photo ci-dessous ne sont pas fofolles car j’étais plutôt préoccupé à ne pas glisser, mais l’endroit vaut vraiment le coup 🙂

dimmuborgir islande myvatn
dimmuborgir islande myvatn

4. La zone géothermique de Hverir

Un endroit petit mais très chouette. Située au pied de la montagne Namafjall, Hverir est l’une des zones géothermiques les plus actives d’Islande. Pas de geyser, mais de belles cheminées fumantes, ça sent fort le souffre, on a de la boue qui glougloutte, et surtout c’est un endroit très coloré ! De l’ocre évidemment (vos chaussures vont apprécier), du bleu, du jaune, du gris… c’est réellement surprenant.

Comme toute zone géothermique, on ne doit absolument pas sortir du sentier car justement la zone est instable, extrêmement chaude par endroits, ça peut être dangereux.

En revanche, ce sentier est très sympa à faire et on a la possibilité de faire un joli trajet jusqu’en haut de la montagne. Selon la saison et les conditions météo évidemment mais il parait que la vue d’en haut est très chouette et offre la vue sur tout Myvatn. “Il parait” car j’y étais quand ça commençait à sacrément geler donc impossible d’y monter sans crampons.

Donc le passage à Hverir peut prendre 30min comme 2h, mais passez-y forcément, c’est le long de la route 1 et c’est vraiment l’un des meilleurs endroits de la région.

geothermal hverir myvatn islande
geothermal hverir myvatn islande

5. Les cascades Selfoss et Dettifoss

Deux très belles et impressionnantes cascades au nord de Myvatn. Mais attention, dès qu’il commence à faire froid c’est sacrément casse gueule ! (vous sentez le mec qui a souffert là). Les deux cascades sont située au même endroit, même parking, et distantes de moins d’un kilomètre.

Il commençait à faire assez sombre (c’est à dire qu’il devait être 15h :D) donc j’ai du faire assez vite et comme c’était vraiment glissant je n’ai pas pu vraiment aller bien loin. Toutefois, ce sont deux très belles cascades qui valent largement une visite, et vu le nombre d’emplacement ça peut prendre 2h sans trop de problèmes.

Selfoss est un ensemble de cascades. Tout d’abord on va trouver toute une série le long du chemin tandis qu’au bout on en trouvera une autre en fer à cheval. Une jolie cascade de 10m de haut, 100 de large, un bon débit.

Dettifoss est totalement différente. Une seule énorme chute, que l’on peut voir notamment dans Prometheus au début. 44m de haut et un très gros débit, elle fait un sacré boucan.

Il faut savoir qu’il y a deux parkings, de chaque côté. Du côté ouest, il y a plus d’infrastructures, surtout pour Dettifoss, plus de points de vue. En revanche côté ouest on ne voit pas toute la série de cascades de Selfoss. Mais on les voit très bien côté est car on est pile en face, et ça c’est cool. Et évidemment, j’étais coté ouest, donc je n’ai pas vraiment vu tout ça. Je ne comprenais pas pourquoi ça ne ressemblait pas aux photos que j’avais vues avant, et j’ai compris ensuite, le gros malin. Malheureusement je n’ai donc pu voir que la grosse cascade du fond, pas l’enfilement. Mais c’est déjà chouette.

Bref, ça m’apprendra à m’y prendre au dernier moment, car ça mérite qu’on s’y attarde et qu’on y passe quelques heures.

cascade selfoss myvatn islande
cascade dettifoss myvatn islande

6. La cascade Godafoss

Plus facile d’accès que les précédentes, Godafoss est l’une des plus fameuses cascades d’Islande. Par sa forme, elle me fait penser aux chutes du Niagara. Bon, ce n’est pas la même taille ni le même débit, mais Godafoss est tout de même très chouette.

D’une largeur de 30m, haute de 12m, on peut observer sa forme arrondie des deux côtés de la rivière. Par contre les deux n’offrent pas le même points de vue. D’un côté on se retrouve en haut, assez proche, tandis que de l’autre côté on peut se rendre au niveau de l’eau. Ce chemin est souvent fermé comme ça peut être très glissant.

Je n’ai pas fait les deux, juste celui côté restaurant, à cause de la météo. Mais déjà rien que ça c’est chouette. La cascade est au bord de la route 1 donc vous ne pouvez pas la rater 🙂

cascade godafoss myvatn islande

7. Les sources d’eau chaude

Comme un peu partout en Islande, vous avez des sources d’eau chaude. Et on peut bien évidemment s’y baigner. Alors j’ai cherché les piscines naturelles gratuites de la région et… je n’en ai pas trouvé. Soit il n’y en a pas, soit c’est un secret bien gardé. La seule que j’ai trouvée à proximité est la Geothermal Goldfish Pond juste au sud de Husavik. Elle n’est pas forcément ultra chaude, 30°, et truc rigolo, on y trouve de nombreux poissons rouges. L’idée n’est pas de les pêcher hein :p

Sinon à Myvatn on trouve les réputés Mývatn Nature Baths. Sur le même modèle que le Blue Lagoon, c’est un ensemble de piscines artificielles dont l’eau provient d’une profondeur de 2500m à 130°, rien que ça, puis est déversée dans les piscines à 40°. Il faut dire que la région est une zone géothermale très très active, comme on a pu le voir notamment à Hverir.

Les Mývatn Nature Baths sont moins touristiques que le Blue Lagoon, mais comme l’environnement est magnifique (entouré de volcans) il peut tout de même y avoir du monde. L’idée, si vous pouvez, est plutôt d’y venir en début ou fin de journée. En revanche c’est quand même bien moins cher. Et pour avoir fait le Blue Lagoon, c’est sacrément agréable et relaxant, surtout en fin de séjour !

bains myvatn islande
bains eau chaude myvatn islande

8. Voir les aurores boréales

La région est vraiment bonne pour les aurores boréales. Enfin, si la météo le permet 😀 (ça reste l’Islande hein). Mais on va trouver très facilement des endroits sans pollution lumineuse avec des vues dégagées et, cerise sur le gâteau, des cadres sympas. C’est par exemple jouable d’avoir des cratères, les cascades peuvent être bien orientées selon les aurores.

On peut aller vers le sud du lac et vers le cratère Hverfjall, ça a l’air dégagé et si les aurores viennent de l’est vous aurez le volcan dessus. C’est vraiment très simple de trouver des endroits sans lumière. Les petites routes qui vont au nord seront aussi bien, mais en hiver faites gaffe car il n’y a pas d’entretien des routes donc c’est joliment casse gueule. Mais avec tous ces champs de lave ça peut être chouette !

Surtout, éloignez vous du village, des lampadaires, de la route principale, pour profiter au mieux des aurores. Orientez vous au nord et ouest, idéalement l’est aussi. Prenez une lampe frontale, allumez là quand il y a une voiture qui arrive pour vous signaler.

Si vous n’êtes pas véhiculé, c’est quand même relativement facile de s’éloigner des lumières du village. Sinon, on ne trouve pas beaucoup d’agences d’aurores mais il y a quand même Myvatn Tours, dont je ne connais pas la réputation, mais ça doit pouvoir se tenter quand meme 🙂

aurores boréales islande reykjavik

Ce que je n’ai pas pu faire

Comme je n’avais pas beaucoup de temps et que ça commençait à geler, je n’ai pas pu faire certains endroits :

  • Krafla est une zone volcanique au nord de Myvatn, avec notamment une zone géothermique et un cratère, le Viti et son lac vert.
  • Husavik, un joli petit village au nord, probablement le meilleur endroit pour voir les baleines en Islande.
  • Grjótagjá est une grotte de lave tout proche de Myvatn
  • Ásbyrgi est un drôle de canyon au nord de Selfoss et Dettifoss, celui là je regrette de ne pas l’avoir vu. En automne ça doit être top avec les couleurs
  • Hljóðaklettar ou the lava church. Située entre Dettifoss et Asbyrgi, cette drôle de formation est accessible via une randonnée qui est considérée comme magnifique
  • Lofthellir est une grotte de lave qui contient des formations de glace centenaires. Malheureusement c’était fermé quand j’y étais. Mais ce n’est accessible que via un guide car c’est sur un terrain privé et il faut une super jeep pour s’y rendre. Vous pouvez découvrir ici.
paysages myvatn islande

Informations pratiques sur Myvatn

Comment venir à Myvatn

Alors forcément le plus simple est de venir en voiture. De Reykjavik à Myvatn, ça fait une trotte et ça dépend sacrément des conditions météo. Si tout va bien, il faut compter 7h. Mais on va faire des pauses photo, forcément. Et si la météo s’en mêle, ça peut prendre bien plus. L’avantage c’est que la route est de toute façon limitée à 90, donc on ne perd pas beaucoup de temps.

Mais il est possible de venir en bus. Ca se fait en 2 fois et pour ça c’est les lignes de Straeto qui vous aideront beaucoup :

  • Bus Reykjavik jusqu’à Akureyri (découvrir ici), ligne 56, ça prend 6h
  • et ensuite un bus entre Akureyri et Myvatn (voir ici), ligne 57, prend 1h30

Enfin, l’avion est une option. Seulement 45min de vol, survolant des paysages superbes, et l’aller retour coûte environ 120€. De nombreux vols quotidiens. Rechercher les horaires ici.

lac myvatn islande

Visiter Myvatn depuis Akureyri

Si vous êtes à Akureyri et vous n’avez pas beaucoup de temps, vous pouvez visiter Myvatn et sa région en une journée avec une agence. C’est dense, mais c’est jouable.

  • à partir d’Akureyri, ça prend bien 6/8h, avec un programme intéressant, il contient : Goðafoss, les cratères Skútustaðagígar, Hverir, Grjótagjá, Dimmuborgir, pour 100€. A découvrir ici.

Combien de temps rester

Quand on vient à Myvatn, c’est souvent parce qu’on fait la route circulaire. De tous les retours que j’ai eu moins fréquent qu’on aille spécifiquement à Myvatn, surtout que c’est à l’opposé du pays. Il y a des gens qui viennent passer plusieurs jours en été pour se poser, car c’est vrai qu’entre le lac, les cascades, rivières et volcans (et ces foutus moustiques), le cadre peut être idyllique et c’est donc pris d’assaut.

Comme ma visite ici n’était pas prévue, je n’y suis pas resté très longtemps. A peine plus d’une journée. Pour faire tout ça, c’est clairement trop court. En une journée on peut voir le tour du lac, un cratère, une ou deux cascades sur la route mais guère plus.
Donc mon conseil, si on veut en profiter un minimum et ne pas faire que courir et conduire, ça serait deux jours pleins. On fait des sacrifices quand même mais en 2 jours on peut voir plein de jolies choses. Plus c’est pas mal aussi, ça permet d’aller vers Husavik, vers le cratère Askja.

Une semaine peut être chouette en été, dans les autres saisons je ne sais pas trop trop car la météo est vraiment spéciale par ici.

Quand venir dans la région

Dans le nord de l’Islande, la météo est sacrément changeante. Encore plus qu’au sud, c’est dire, plus difficile, plus extrême. L’hiver est coton (c’est à dire potentiellement à partir d’octobre). Il va faire froid, avec un bon gros vent glacial. Et de la neige assez rapidement. J’en ai eu fin octobre, il y en au eu aussi un peu avant. Mais comme on est forcément bien équipés pour aller en Islande, ça ne sera pas trop un problème, on sait à quoi s’attendre 😀

L’été est top dans la région, parait-il. Mais ya les moustiques voraces. Toutefois vous avez une super luminosité, un cadre magnifique, “normalement” une météo potable et des chemins de randonnée partout.

Donc si vous venez spécifiquement dans la région pour passer une semaine, alors ça sera plutôt en été, mais sinon vous pouvez venir toute l’année, clairement. La météo sera difficile mais la majorité des choses en extérieure seront faisables. A partir de mi avril vous n’aurez plus assez de nuit pour pouvoir observer les aurores boréales.

visiter myvatn islande

Où se loger à Myvatn

Bon, on est en Islande, c’est un coin touristique sans beaucoup de possibilités aux alentours, donc c’est cher. Il y a quelques guesthouses aux alentours de 100€, les hôtels sont à partir de 120€, et ça peut vite monter. Pour ma part j’étais en camping avec le van, je vous en parle juste en dessous.

  • Guesthouse
    •  la Skútustadir Guesthouse est LA référence des guesthouses à Myvatn. Très bien placée, au bord du lac et surtout à moins de 100€ la nuit

 

  • Cottage :
    • les cottages de la Dimmuborgir Guesthouse sont ce qui se fait de mieux avec des prix raisonnables. A partir de 100€, au bord du lac avec vue sur les cratères, c’est vraiment top.

 

  • Hôtel :
    • Le Fosshotel de Myvatn est un grand classique, pas donné à partir de 130€, mais l’un des très bons du coin.
    • L’Icelandair Hotel est également l’un des très bons et pas trop cher, à partir de 100€ en basse saison pour d’excellentes prestations

Les campsites pour campervan

Il y a deux campsites pour se poser soit en van, soit en camping. Car je rappelle que c’est interdit de faire du camping sauvage en Islande. C’est toléré si jamais on est hors saison, loin de tout et à l’abris des regards, mais sur la côte sud par exemple ça n’est absolument pas possible.

Donc ici vous avez :

  • Hild Campsite : ouvert toute l’année (super pratique), 2000ISK l’emplacement avec accès aux douches, franchement ça va. Il est grand, bien entretenu.
  • Vogar Campsite : ouvert toute l’année aussi, 2000ISK + 500 pour le van, pas donné, mais accès à toutes les commodités également. Situé juste en dessous du Hild.

Peut-on circuler autrement qu’en voiture

C’est compliqué. Les sites sont éloignés les uns des autres, il n’y a pas de bus public pour aller ici ou là une fois sur place, vous devrez utiliser les guides et agences et ce n’est pas donné. Mais en revanche ils proposent les visites à la journée ou les sorties à des endroits spécifiques (grottes de lave, lacs…). Donc ça va vraiment dépendre de ce que vous voulez voir et si vous n’êtes vraiment pas véhiculé.

Mon avis est que si vous n’avez pas de véhicule, alors ça serait peut être mieux de circuler à partir de Akureyri, qui offre bien plus de guides et possibilités autour de Myvatn.

Conclusion

Et voilà, vous savez à peu près tout sur Myvatn et sa région. Ca fait pas mal, donc vous avez largement de quoi vous occuper pendant plusieurs jours. Que ce soit des cascades, des formations de lave étranges, des cratères ou juste lézarder autour du lac (en compagnie de moustiques voraces), vous trouverez forcément quelque chose à votre goût. J’étais très sceptique avant de venir, et maintenant je sais que je vais y retourner pour y passer plus de temps. Donc ça risque de vous arriver aussi :p

3 articles qui devraient vous intéresser

Cet article vous a plu ? 

Alors si vous souhaitez être averti des prochains articles, indiquez votre adresse email juste à côté  🙂

Formulaire d’inscription

Qu’avez-vous pensé de Myvatn ?

[Total : 1   Moyenne : 5/5]

1 commentaire

  1. Les photos avec un drone sont incroyables… nous y sommes allés en été et comme l’été était froid, pas une mouche à l’horizon…. La région est en effet magnifique surtout quand on marche un peu pour s’éloigner des foules qui restent sur le parking…

Laisser une réponse

Veuillez laisser votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici