fbpx
informations pays argentine

Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road.
– Jack Kerouac –

Toutes les informations pour découvrir l’Argentine et la Patagonie

J’ai visité le sud de l’Argentine lors de mon premier vrai voyage solo d’un mois au Chili et en Patagonie argentine. C’est lors de ce voyage que je me suis rendu compte que j’étais véritablement attiré par cette nature, ces paysages d’un autre monde. En Patagonie, j’ai retrouvé la tranquillité et la sérénité que j’éprouve quand je vais dans les pays nordiques.

Depuis, je suis retourné pour découvrir le nord, la région de Salta, les chutes d’Iguazu, qui sont des endroits exceptionnels, à visiter absolument.

Articles sur l’Argentine et la Patagonie

Informations pratiques sur l’Argentine

Eau potable

Dans la très grande majorité du pays, l’eau n’est pas potable. Même à Buenos Aires il n’est pas conseillé de la boire. Après, elle n’est pas mauvaise mauvaise, plutôt mal traitée, donc à court terme ça passerait (sauf gastriquement parlant). Le seul endroit trouvé avec de l’eau potable est el Calafate, donc j’imagine que Ushuaia notamment doit aussi en avoir.
Pour avoir une carafe d’eau, c’est agua de grifo, mais ce n’est pas obligatoire comme chez nous.

Prises électriques

Pas besoin d’adaptateur, les prises françaises passent. Les prises argentines ont une drôle de tête mais acceptent également un autre format, c’est pour ça.

Besoin d’un Visa

Pour les Français, on n’a pas besoin de visa pour une durée de moins de 3 mois. Un passeport suffit.

Monnaie

Le peso argentin, qui s’est cassé la gueule ces dernières années. 1€ équivaut actuellement à environ 65 pesos (dont le diminutif s’écrit $)

Sécurité

Dans l’ensemble, c’est un pays sur, sans trop de problèmes d’insécurité. La Patagonie est très sure, le nord aussi. Salta et sa région n’ont pas de grillages aux maisons, on s’y sent bien, je n’ai jamais eu de sentiment d’insécurité en journée. La nuit, il faut faire très attention dans les grosses villes. Ne pas sortir des quelques quartiers tranquilles.

VTC/Taxis

Alors ça devient compliqué. Déjà, il faut absolument éviter Uber. Uber est illégal dans le pays mais est quand même utilisé par des chauffeurs. Et en général, cela ne se passe pas bien, justement car Uber ne fournit aucune assistance derrière, aucun suivi. Il n’est pas rare que des touristes soient détroussés.
En VTC, il vaut mieux utiliser Cabify, très bien, pas cher. Mais pas présent dans tous le pays. A Buenos Aires, c’est très pratique, surtout pour les aéroports où les taxis sont de véritables truands.
Les taxis justement, ils ont un compteur (sauf à Iguazu où ça se négocie, mais ils sont plutôt honnêtes), sauf pour les aéroports de Buenos Aires où on va vous proposer des tarifs déconnants. D’où l’utilité d’utiliser Cabify, sinon on va vous demander entre 20 et 40$, alors qu’on peut avoir un Ezeiza <–> centre ville pour 1000 pesos grand max. Et c’est encore moins cher avec Cabify.

Conduire en Argentine

Franchement, ça va. C’est civilisé, Buenos Aires est bouchonnée donc pas de souci. Ils laissent parfois la priorité. En revanche, la limitation de vitesse n’est là qu’à titre indicative, ou alors c’est la vitesse minimale, mais ça ne les dérange pas d’aller bien plus vite, et la vitesse n’est pas du tout une des préoccupations de la police, j’en ai vu des belles là dessus 😀 Ils ont aussi un petit souci avec les distances de sécurité, ils collent un peu. Mais si vous, vous respectez cela, ça ira. On est très très loin de la conduite dangereuse du Pérou.

Permis international pour conduire en Argentine ?

Normalement oui. Mais sur la tripotée de contrôles que j’ai eu, on ne me l’a jamais demandé. En revanche, j’avais avec moi au cas où une traduction assermentée en Espagnol de mon permis. Comme le permis international a des délais infernaux (plusieurs mois), une traduction assermentée fait l’affaire. Et je suis passé par ce site, qui fait très bien l’affaire.

Pouvoir d’achat

Pour nous, actuellement l’Argentine n’est pas chère du tout, parce que la monnaie est très fortement dévaluée. Même s’il y a une forte inflation qui étrangle le pays, pour nous cela reste très abordable, sans être au niveau des autres pays d’Amérique du Sud. On peut facilement manger pour 5€, un bon repas avec de la viande pour moins de 10€. Dans le nord, on trouvera des guesthouses à 10/15€ la nuit, des hotels 4* à 40€. La Patagonie et la Terre de Feu sont bien plus chers en terme de logement, mais on s’en sort relativement facilement pour moins de 50€ la chambre double. En revanche, la location de voiture est chère (entre 40 et 70€ la journée) et les vols intérieurs très chers. Il faut s’y prendre bien en avance.

Un intérêt pour l’Argentine ? 

Alors si vous souhaitez être averti des prochaines publications, indiquez votre adresse email juste à côté 🙂

Formulaire d’inscription