Reykjavik (que vous pouvez découvrir dans cet article) est un passage quasi obligé lors de votre séjour en Islande. Et 7 mois par an, vous avez la possibilité de voir les aurores boréales. Alors pourquoi ne pas en profiter ?

Dans cet article, je vais vous indiquer toutes les informations pour optimiser vos chances de voir les aurores boréales à Reykjavik, quelques conseils météo et de préparation, où aller mais également des conseils d’agences si vous souhaitez y aller avec des professionnels.

Vous voulez voir du vert ? C’est parti !

aurores boréales islande

Reykjavik est-elle un bon endroit pour voir les aurores boréales ?

Vouais alors la météo en Islande est très taquine, pour ne pas dire pourrie. Elle change tout le temps, il y a beaucoup de vent, de nuages, elle est difficile. Et en hiver (en fait dès l’automne), il peut faire bien froid. Reykjavik n’y échappe évidemment pas !

Et donc tout ça affecte vos chances de voir des aurores boréales. Donc Si vous faites un voyage spécifique pour les aurores boréales je ne conseille pas Reykjavik (ou même l’Islande) à cause de la météo.

En revanche, l’activité aurorale est de manière générale bonne, donc s’il y a du beau temps, alors vous avez de bonnes chances de voir des aurores boréales.
Donc si vous êtes à Reykjavik, ça va presque uniquement dépendre de la météo (et de votre patience, et de votre résistance au froid, et un peu de l’activité solaire).

Découvrez Reykjavik et toutes ses activités dans cet article

Où voir les aurores boréales dans Reykjavik

Comme toute capitale, Reykjavik est une ville lumineuse, ce qui n’est pas foufou pour observer les aurores boréales depuis la ville elle-même. Car les principales recommandations pour voir les aurores quand on est dans la civilisation sont:

  • une vue orientée nord et ouest (est si possible), dégagée
  • être éloigné des lumières de la ville, lampadaires, phares, ce genre de choses

Toutefois, c’est pas évident mais il y a deux endroits que je conseille :

  • le front de mer, le classique étant au niveau du Sun Voyager. Ca reste lumineux mais ça va encore, et surtout la vue est bien dégagée pour le nord et l’ouest.
  • le phare de Grotta. Souci, il n’est pas à proximité à pied (45min depuis le port). Mais vous pouvez y aller en taxi, ça ne va pas couter (trop trop) cher. C’est bien car éloigné du centre, bonne obscurité et très bonne vue dégagée.

C’est pas évident, mais il faut vous éloigner des lumières pour vraiment en profiter. Après, j’aurais bien aimé vous dire que j’ai bien profité des aurores à Reykjavik, mais le temps était tellement pourri que… pas du tout 😀

Voyons maintenant les possibilités si vous êtes véhiculés!

Voir les aurores boréales à proximité de Reykjavik avec une voiture

Là c’est beaucoup plus simple. Il y a deux grands classiques une fois sortis de Reykjavik. Evidemment ça va dépendre de la météo. En général tout le monde file dans la péninsule de Reykjanes. C’est facile, c’est pas loin, la vue est dégagée. Vous pouvez aller jusqu’à Valahnúkamöl à l’extrême ouest. Ya des vues photogéniques, mais potentiellement pas mal de monde. Oh et beaucoup de vent.

Sinon pas trop loin vous avez aussi Thingvellir. Là c’est absolument immense, des cascades, des rivières, un lac, une vue ultra dégagée. Un peu plus loin dans le Cercle d’Or, Gullfoss est un classique aussi, mais il y a énormément de vent. Après, vous pouvez continuer sur la F35 mais ça commence à faire loin de Reykjavik. La route 32 est très bien aussi.

En direction de la côte sud, au début vous aurez pas mal de lumières car plein de villes de taille moyenne et pas mal de trafic avec la route 1. Mais en vous en écartant notamment les petites routes parallèles au sud, vous devriez avoir une vue dégagée. Pour une soirée, je déconseille quand même d’aller trop loin sinon ça vous fera une sacrée route au retour de nuit (genre depuis Vik)

Le plus important est de suivre la météo. Ensuite, partout où vous irez, vous trouverez très facilement une vue dégagée loin de toute lumière.

Aurores boréales Reykjavik

Voir les aurores boréales avec une agence à Reykjavik

Quelques conseils pour choisir son agence

Alors ici, ce qui est important, ce sont tous les critères qui vont faire qu’une agence correspond à votre besoin ou non. On va donc trouver les plus importants :

  • la taille du groupe. Vous pouvez avoir des bus entiers (vraiment) comme des guides privés. La bonne formule est souvent le petit groupe de 8 personnes, ça reste un prix raisonnable et on n’est pas dans la foule.
  • le prix. La bonne chose c’est que les tours sont moins chers qu’en Norvège. Ca commence à une cinquantaine d’euros pour les bus, jusqu’à presque 200 pour les guides photographes. Forcément la qualité va beaucoup dépendre du prix, mais c’est vraiment le besoin et les bourses de chacun.
  • la distance. En général les bus et tours peu chers ne vont pas loin, tandis que les petits groupes peuvent pousser jusqu’à la côte sud si la météo l’exige
  • la durée. De la même façon un tour normal durera 3h, les tours plus privés peuvent durer plus longtemps

Les agences que je conseille

Comme on en trouve quand même une tripotée d’offres et d’agences, voici une sélection de celles qui ont bonne réputation, avec plusieurs possibilités.

Alors attention, il faut savoir que si le tour n’est pas annulé, vous ne pourrez pas être remboursé si le temps n’est pas bon, si vous ne voyez pas d’aurores. En revanche vous pourrez les contacter pour avoir un second tour, parfois ça marche.

Voir les aurores boréales en bus avec Reykjavik Excursions, c’est la solution la plus économique (47€). Un bus classique qui va en général entre Thingvellir et le Reykjanes. Les retours sont bons, mais vous serez en groupe.

Voir les aurores en petit groupe, on est déjà dans des prix plus élevés (vers 160€) mais un autre type de prestation. Ca part en super jeep pour éventuellement aller dans des coins reculés.

Après vous avez la possibilité de grouper les aurores boréales avec des activités. Comme par exemple le Cercle d’Or avec les aurores boréales, ou la côte sud (Vik) et les aurores boréales. Et c’est à peine plus cher qu’une excursion normale, donc vraiment pas mal je trouve.

Enfin, vous pouvez également voir les aurores boréales sur un bateau. Ca peut être drôle, mais il faut vraiment qu’il n’y ait pas trop de vent, sinon vive le mal de mer !

aurores boréales islande reykjavik
aurores boréales islande reykjavik

Quelques conseils pour voir les aurores boréales

Donc on a déjà pu le voir, voir les aurores boréales à Reykjavik et dans ses environs demande un peu d’organisation et un minimum de chance. Car déjà vous devrez trouver un bout de ciel clair (ça peut être un challenge) et on ne sait pas quand elles arrivent. Donc voici quelques petits conseils pour optimiser vos chances :

  • soyez patient ! les aurores peuvent arriver à 19h comme à 23h, il n’y a aucune règle. On sait juste que si c’est une soirée à grosse activité potentielle suite à une tempête solaire, ça devrait arriver tôt.
  • soyez mobile si vous pouvez! On l’a vu, Reykjavik n’est pas forcément le meilleur endroit. Donc si vous pouvez bouger, n’hésitez pas
  • regardez la météo, pour savoir où aller, pour anticiper. Si vous devez faire 1h de route pour avoir un ciel dégagé, autant s’y prendre un peu en avance. Mais attention, la météo change régulièrement !
  • soyez équipé ! une lampe frontale, un thermos de thé ou de café, de quoi grignoter
  • soyez couvert ! vous allez rester au même endroit sans trop bouger et probablement dans le froid et le vent. Ca peut être un peu difficile par moment. Donc plein de couches différentes, de super chaussettes en laine, de grosses chaussures, un bonnet, des gants, tout ça même si c’est en automne car il y a du vent. Beaucoup de vent.
  • orientez-vous bien ! ayez absolument une vue dégagée au moins avec le nord et l’ouest. L’est c’est bien aussi. Et le sud si c’est une grosse tempête solaire. Bref, le plus dégagé que possible !

Si vous voulez en savoir plus sur les aurores boréales, alors je vous conseille ce guide ultra complet.

aurores boréales islande reykjavik

Informations pratiques sur les aurores boréales

Quand voir les aurores boréales en Islande

Oh ben assez facile, il faut de la nuit. Donc en gros de fin aout (début septembre c’est mieux) à première quinzaine d’avril. J’ai tendance à dire qu’il faut éviter novembre, décembre et début janvier à cause de la météo encore plus pourrie que d’habitude et du manque de luminosité, Mais la météo est joliment joueuse toute l’année, donc bon. Je conseillerais juste d’avoir de la luminosité pour en profiter la journée, sinon on peut vite s’ennuyer.

Comment photographier les aurores boréales

Alors je vous ai préparé un super guide sur la photographie d’aurores boréales ici. Mais si vous n’avez pas besoin d’entrer dans trop de technique et trop de détails, voici quelques infos :

  • Vous devez faire la mise au point manuelle à l’infini
  • Passer en mode manuel
  • Un trépied car les temps de pose sont d’au moins 1 seconde donc on ne peut pas le faire à la main
  • Un temps de pose classique est 6 secondes si ça ne bouge pas, moins si les aurores bougent, jusqu’à 1.3″. Si c’est vraiment lent, montez jusqu’à 15 et baissez les ISO
  • Une ouverture d’objectif au minimum 2.8 (1.4 et 1.8 c’est top)
  • Les ISO selon la sensibilité de votre appareil. Plus vous montez, plus vous aurez de lumière mais plus vous aurez de grain. 3200 est en général un bon compromis
  • On peut prendre des photos d’aurores avec les tout derniers téléphones. C’est correct sans être foufou mais ça peut faire l’affaire.
  • Prévoyez plusieurs batteries et n’oubliez pas de les charger, ça se décharge très vite avec le froid
  • Et prévoyez plusieurs cartes mémoires, ça se remplit vite

Comment vérifier la météo pour les aurores boréales

Forcément, ne pas avoir de nuage est mieux pour voir les aurores boréales. Et pour ça, il faut savoir où et quand seront les nuages. Même si le ciel est clair, la météo est tellement changeante et localisée qu’il faut vérifier.

Pour ça, j’utilise le site Ventusky qui permet de connaitre heure par heure jusqu’à plusieurs jours la couverture nuageuse (et plein d’autres données météo) extrèmement précise, à chaque endroit. C’est super utile pour prévoir les déplacement.

Quelles sont les applications utiles ?

Hormis pour la météo, ce qui peut être utile c’est une appli pour l’activité solaire. Mais il vous faudra voir plus loin que le fameux KP qui n’est PAS un indice pour les aurores mais un indice pour les perturbations du champ magnétique. Un KP élevé ne signifie pas de belles aurores. J’ai eu de super aurores à KP 0 (pas plus tard qu’hier soir) et absolument rien à KP 4.

Il y a beaucoup d’applications sur les aurores boréales. J’aime bien Aurora Alerts car elle ne donne pas que le KP (qui n’est pas l’alpha et l’omega, au contraire, ça n’est QUE un indicateur de perturbations du champ magnétique), mais bien plus d’informations utiles. Comme le BZ (l’orientation magnétique du vent solaire) qui doit être négatif pour pleinement profiter des aurores, la densité et la vitesse des vents solaires. Ces données vous permettent de savoir à quoi vous attendre à court terme sur les aurores.

J’ai eu de belles aurores à KP 0, parce que le BZ avait gigoté. Mais j’ai eu de superbes échecs à KP 4 car le BZ était positif. Donc on va dire que le KP permet de savoir l’activité dans le champ magnétique terrestre, mais pas s’il y aura des aurores. Bien que les chances soient quand même plus élevées, il faut bien l’avouer.

Donc, pour revenir à cette app, vous avez également les graphiques pour suivre ces indicateurs, la possibilité de mettre des alertes en cas de certaines activités fiables indiquant que les aurores vont péter (un combo BZ, densité, vents solaires).

Sinon pour les alertes vous avez aussi juste l’app My Aurora Forecast. Je ne la prends que pour ça, juste recevoir une petite notification quand ça va devenir costaud.

Si vous avez des questions ou besoin d’informations supplémentaires, n’hésitez pas à m’envoyer un petit message via ce formulaire.

Conclusion

Et voilà ! Vous êtes peut-être un peu plus avancés maintenant. Le plus important est d’être mobile si vous le pouvez (sinon, passer par une agences est une bonne solution), de vérifier a météo pour savoir où et quand sont les possibilités car la météo à Reykjavik et en Islande de manière générale est sacrément changeante. Et couvrez-vous car vous aurez beaucoup de vent, en toute saison, et un bon gros froid glacial à partir de fin octobre. J’ai l’impression de parler comme une maman là. Mais pour en profiter vraiment, il vous faudra vous protéger du froid et du vent.

Si vous avez d’autres questions, surtout n’hésitez pas ! 🙂

Et pour en savoir plus sur Reykjavik, les activités et plus beaux endroits, c’est dans cet article !

3 articles qui devraient vous intéresser

Cet article vous a plu ? 

Alors si vous souhaitez être averti des prochains articles, indiquez votre adresse email juste à côté  🙂

Formulaire d’inscription

Qu’en avez-vous pensé ?

[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Laisser une réponse

Veuillez laisser votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici