Attention merveille ! Au Pérou on parle énormément de Cusco ou du Lac Titicaca. On sait également qu’il faut passer à Arequipa mais sans jamais vraiment savoir quoi faire, à quoi s’attendre. Or, Arequipa est incontestablement l’un des plus beaux endroits du Pérou, en plus d’être l’un des plus agréables.

Perchée dans la haute région des canyons, Arequipa est bien plus qu’un (fantastique) centre ville classé à l’Unesco. C’est bien plus que le superbe canyon de Colca et ses condors. Surnommée “la ville blanche” à cause de ses batiments en pierre unique, le sillar dont on trouve les carrières à l’extérieur de la ville, on va prendre énormément de plaisir à découvrir cette architecture coloniale unique et surtout voyager dans ses environs. Car la région propose parmi les plus beaux paysages de la région. On est dans la région des canyons et des volcans ! Entre Colca, Cotahuasi, le Misti, on va vraiment en prendre plein les yeux.

Vous ne savez pas quoi faire à Arequipa ? alors je vous explique tout ça ici. C’est parti !

Volcan Arequipa

La petite histoire d’Arequipa

Contrairement à Cusco, Arequipa n’était pas une ville inca. Elle a été fondée par les conquistadores en 1540 sous le doux nom de “Villa Hermosa de Nuestra Señora de la Asunta”. Pas facile dans la vie courante. Finalement le roi d’Espagne a décidé de changer en Arequipa, qui est une européanisation du nom “Ari, quepay” signifiant “vous restez ici” en Quechua. Bon, il y a d’autres versions, personne n’est vraiment sur.

Du temps de la colonisation, la ville était extrèmement pieuse et avait pour surnom “la fidèle”. Car on y trouve énormément d’églises, des couvents.

Mais Arequipa a aussi eu un gros rôle lors de la libération du pays, à l’avant garde des insurrections contre les Espagnols. Si bien qu’après, la ville eut une importance grandissante et est considérée comme la capitale juridique du pays.

Arequipa perou
Arequipa perou

La carte des meilleurs endroits d’Arequipa

Le centre historique d’Arequipa, classé à l’Unesco

Arequipa est incontestablement l’une des plus belles villes du Pérou (ya match avec Cusco que j’adore). Son centre ville est classé à l’Unesco depuis 2000 et est un véritable chef d’oeuvre d’architecture coloniale. Mais encore mieux, la “ville blanche” a été batie avec une pierre volcanique unique et blanche, le sillar, dont on trouve (et peut visiter) les carrières à l’extérieur de la ville. C’est ce qui lui donne son caractère unique.

Arequipa est une ville à l’architecture très travaillée, très soignée et ça se voit absolument partout. Bon ok dès qu’on s’éloigne du centre ville (c’est à dire les 5/6 rues autour de la plaza de armas) cela redevient le folklore péruvien, mais on va trouver de magnifiques façades des 16e siècles et plus, des  cloitres, des arches un peu partout et des maisons vraiment typiques et colorées.

Ok on va tous faire les mêmes endroits touristiques, mais à Arequipa il faut aussi prendre le temps de passer dans les petites rues, ce qui permet de tomber sur des merveilles comme le bâtiment de la BBVA.

Allez aussi un chouille au nord du couvent, vers Campo Redondo, qui est le plus vieux quartier de la ville et a en plus des restos vraiment pas chers et bien (surtout pour le petit dej’ typique).

centre historique Arequipa pérou
centre ville arequipa unesco

La Plaza de Armas

Comme souvent au Pérou, la Plaza de Armas est le coeur de la ville. Et ici, c’est tout simplement magnifique. Certains disent que c’est la plus belle place du pays eeeet franchement ce n’est pas immérité. Surtout de nuit car elle est sublimement éclairée.

La place est classiquement constituée d’une cathédrale qui prend tout un côté. Cette cathédrale est magnifique, toute blanche, superbe architecture différente de ce que l’on voit ailleurs au Pérou (rien à voir avec Cusco par exemple).

Et sur tous les autres côtés, on a des petits batiments très homogènes et des arches.
Au centre, un parc super agréable sans trop de monde pour enquiquiner (vraiment la ville est bien pour ça), c’est chouette de se poser là en fin de journée et le soir quand il fait frais.

Pour profiter du coucher de soleil sur la place, je conseille deux endroits (bon il y en a plein tout autour, mais parfois des restos à touristes hors de prix) : la terrasse de l’hôtel Katari qui donne une belle vue d’ensemble. Et le resto “On the Top” qui est sur le côté de la cathédrale, offre une vue folle et est pile dans l’axe du coucher de soleil. En plus c’est pas cher et le pisco est correct 🙂

plaza de armas arequipa unesco

La cathédrale

J’aurais aimé vous dire à quoi elle ressemble à l’intérieur et aussi son musée qui est parait-il chouette. Sauf que… en une semaine sur place je n’ai pas été fichu d’arriver à temps pour rentrer dedans.

Bon c’est pas trop grave, j’en ai sacrément profité d’extérieur avec les apéros sur la plaza de Armas (voir juste avant), mais elle est vraiment magnifique. Construite en cette fameuse pierre volcanique blanche typique d’Arequipa, cela la rend absolument unique au Pérou. Elle a été batie au 17e siècle mais elle a bien souffert depuis. Incendies et surtout tremblements de terre ont nécessité de nombreux travaux et reconstruction.

Son musée est parait-il intéressant et contient de nombreux objets religieux (logique pour une cathédrale, je sais) et des peintures. Il explique pas mal l’histoire de la ville, ce qui manque un peu ici j’ai trouvé.

La cathédrale et son musée sont ouverts du lundi au samedi de 10h à 17h. L’entrée coute 10 soles.

cathedrale arequipa
cathedrale arequipa

L’église de la Compagnie de Jesus

Juste à côté de la plaza de Armas, on va trouver une autre magnifique structure. L’église Compagnie de Jesus, mais pas que ! Enfin en soit l’église est belle, une fantastique façade sculptée, toute en pierre blanche. L’intérieur est bien aussi, un beau retable. Maiiiiis c’est surtout le cloitre qui est top. Et je dirais même les deux cloitres côte à côte avec leurs jolies arches, c’est vraiment un passage super agréable.

De plus, on peut prendre de la hauteur pour avoir une jolie vue sur le cloitre et l’église ou encore prendre un café. Car, étonnant pour le Pérou, ils n’ont pas chargé la mule et n’ont mis qu’un seul café en terrasse, ce qui aère bien l’espace et le rend encore plus agréable.

Et vous allez me prendre pour un gros benêt mais dans cette église, il y une petite chapelle très richement ornée. Sauf qu’elle n’est pas visible en visite classique, il faut payer pour entrer et je ne l’avais absolument pas vue. Ca m’apprendra à ne pas me renseigner avant.

arequipa compagnie de jesus cloitre
arequipa compagnie de jesus cloitre
arequipa compagnie de jesus
arequipa compagnie de jesus

Les différentes églises

Outre la cathédrale, on trouve un bon petit paquet d’églises toutes mignonnes. Toutes basées un peu sur le même modèle, à savoir bâties en pierre blanche, une façade magnifique et très travaillée. L’intérieur dépend vraiment de chacune ensuite, certaines ont été refaites, d’autres non et ont en général de belles peintures, et un très beau retable en bois doré. Donc outre la cathédrale et l’église de la compagnie de Jesus, on va trouver notamment (attention, horaires variables et même aléatoires) :

  • le complexe San Francisco avec notamment un superbe cloitre
  • l’église Santo Domingo, mais je ne l’ai jamais vue ouverte
  • l’église de la Merced
  • la Parroquia Santa Marta
églises arequipa
églises arequipa

Le marché San Camilo

Situé au sud est de la plaza de Armas, comme souvent au Pérou le marché San Camilo est le coeur de la ville, un endroit plein de vie et passionnant.
J’aime beaucoup les marchés péruviens pour pas mal de raisons. Déjà c’est animé. Et c’est extrêmement local, coloré, communautaire. Ensuite, on y mange bien et vraiment pas cher. Les locaux vont souvent là et dans ce marché d’Arequipa c’est l’occasion de manger un chicharron ou un caldo de gallina sur le pouce. C’est aussi bon que dans les restos et c’est vraiment moins cher.

Alors évidemment on aura les stands de fruits et légumes aux tailles (et saveurs) disproportionnées, des avocats énormes (et tellement bons!) mais ce qui m’épate à chaque fois ce sont les stands de patates et de mais. Nous on a toujours les mêmes, c’est jaune et voilà. Là bas, ce sont des dizaines de différents, de toutes les couleurs (la patate violette ou le mais noir, entre autres) et avec vraiment leur “spécialisation”. La patate, c’est un art là bas, vraiment 😀

marché san camilo Arequipa
marché san camilo Arequipa
marché san camilo Arequipa
marché san camilo Arequipa

Le musée Santuarios Andinos

La région d’Arequipa est aussi célèbre pour ses momies, retrouvées au fil des ans sur les différents sommets glaciers qui entourent la ville (et un peu plus loin). La plus célèbre est Juanita, découverte en 1995 lors d’une expédition sur le volcan Ampato, au sud du canyon de Colca.

Ces momies sont des jeunes filles qui ont été sacrifiées par les Incas pour contenter les dieux. Pratique quelque peu barbare mais courante chez les Incas.

Juanita était (et est encore!) totalement gelée, ce qui l’a superbement préservée. La difficulté a été de la ramener tout en la préservant. A partir d’un sommer de 6300m situé à de nombreuses heures de route, c’était pas facile facile.

Maintenant Juanita est exposée au musée Santuarios Andinos d’Arequipa. Ce musée lui est dédié, ainsi qu’aux autres momies qui ont été découvertes et les offrandes qui les accompagnaient.

Je vous avoue que le musée peut laisser un peu sur sa faim. Il est petit, se fait assez rapidement. On y voit donc un peu d’histoire, des photos des expéditions pour ramener les momies, pas mal d’offrandes d’époque retrouvées avec les différentes momies. Ce qui est bien c’est qu’on a les explications sur ces sacrifices, les cérémonies de Capacocha.

Pour ma part, la momie Juanita était au repos, remplacée pour quelques mois par la momie Sarita (retrouvée sur le volca Sara Sara).

Informations pratiques sur le musée

  • Il est ouvert du mardi au samedi de 9h à 17h, de 9h à 14h le dimanche. Fermé le lundi.
  • L’entrée coûte 25 soles pour les étrangers (soit environ 6€)

Information importante, on n’a pas le droit de prendre de photos de l’intérieur du musée ou de la momie.

Plus d’informations sur le site officiel

Le couvent Santa Catalina d’Arequipa

C’est peut-être LE site à voir à Arequipa. Déjà, ce couvent est le plus grand du monde, rien que ça. Et le plus gros site religieux du pays. Vraiment, il va vous falloir un moment pour le visiter mais “heureusement” tout n’est pas ouvert au public !

En plus d’être superbe avec ses couleurs ocre ou bleu, ses cloitres magnifiques, ses petits parcs (une vraie ville dans la ville) ce couvent a une histoire rigolote. Datant de la fin du 16e siècle, à l’origine il était utilisé casi exclusivement par des jeunes femmes de l’aristocratie espagnoles, les filles de conquistadores, car le prix d’entrée était super élevé. Ca fait très club privé dit comme ça mais c’était un peu le cas. Car à l’intérieur, ces jeunes femmes avaient droit à servants et esclaves (oui oui), avec grand luxe, chambre privée, une vie assez faste mais… coupée du monde car les soeurs n’avaient pas le droit de sortir du couvent et même de parler à qui que ce soit de l’extérieur.

Fin 19e, le pape Pie IX déclara la fin des haricots. Il renvoya les riches héritières en Espagne et libéra les esclaves.
Fin 20e, Jean-Paul II, grand seigneur, autorisa les soeurs à sortir du couvent et elles eurent même le droit de parler.

Informations sur la visite du couvent

  • Le couvent se visite tous les jours sauf (attention), les 10 et le dernier dimanche de chaque mois.
  • Le prix est de 40 soles pour les adultes étrangers, 20 pour les moins de 21 ans, 20 pour les Péruviens.
  • Il est ouvert de 9h à 18h (dernière entrée à 17h) mais c’est nocturne le jeudi jusqu’à 20h.
Couvent santa catalina Arequipa
Couvent santa catalina Arequipa
Couvent santa catalina Arequipa
Couvent santa catalina Arequipa

Une visite guidée GRATUITE d’Arequipa !

Un bon moyen de connaitre une ville, surtout aussi riche historiquement et architecturalement qu’Arequipa est de passer par un guide. Ici je vous propose une visite guidée et gratuite de la ville qui est intéressante et donne un bon aperçu de la ville.

Cette visite comprend :

  • le quartier du monastère San Francisco avec celui-ci, la basilique, et aussi le petit musée municipal
  • le quartier San Lazaro, juste derrière, qui est le plus vieux de la ville. Tout blanc avec ses maisons en pierre de sillar.
  • le mundo Alpaca, pour voir des animaux, apprendre sur la fabrication de la laine et éventuellement acheter des vêtements (le baby alpaca, c’est trop bien)
  • la fameuse Plaza de Armas, son histoire et ses différents monuments comme la cathédrale et le cloitre de la Compagnie de Jesus

En soit la visite est bien pour 2h, et ça donnera envie d’en savoir plus. Elle se fait en anglais et en espagnol.

Une visite plus complète et privée d’Arequipa

Si vous souhaitez une visite privée d’Arequipa, alors vous avez des guides qui proposent 3h pour 25€. Le programme est sensiblement le même, mais en privé. Et vous avez des options pour rajouter les miradors et le couvent Santa Catalina. Pourquoi pas !

A découvrir ici.

Visite arequipa perou
marché san camilo Arequipa

Découvrir le fantastique Canyon de Colca

Je vous en ferai très bientôt un article dédié, mais le Canyon de Colca est évidemment un indispensable lors de votre séjour dans la région d’Arequipa. Ok ce n’est pas tout à côté, mais vous allez en prendre plein les yeux et la route en vaut sacrément la chandelle, car on passe par les Salinas Blancas, une magnifique zone de l’altiplano où l’on croisera lamas, alpagas et vigognes en grande quantité.

Le canyon de Colca est célèbre pour être l’un des plus profonds au monde (détrôné depuis peu par le canyon de Cotahuasi, toujours dans la région), pour être un fantastique terrain de randonnées (là je vous avoue ne pas avoir eu la foi, entre l’altitude, le dénivelé de 1200m et les réserves de l’hiver qui ne veulent pas partir du ventre), mais aussi forcément pour ses condors andins, les plus grands oiseaux du monde.

On a donc plusieurs miradors dans la zone, le plus fameux (et le plus grand, et quand même le plus pratique il faut bien l’avouer) étant le Mirador Cruz del Condor. Bourré de monde mais on peut facilement s’éloigner des gens en partant sur la droite.
Et là on voit les condors voler soit dans le canyon, soit au dessus de nos têtes. Il faut venir assez tôt (on dit 8/10, nous c’était surtout actif de 9h à 11h) pour vraiment en profiter. C’est un spectacle vraiment magnifique.

Mais dans le canyon, on trouve également des villages sympa comme Cabanaconde, Maca et son petit marché ou la jolie place de Yanque. Chivay est la grosse plaque tournante mais n’a pas de charme.

Par contre, quand vous entrez dans cette zone, prévoyez TOUJOURS d’avoir de l’essence et de l’argent liquide. Il n’y a qu’un distributeur à Chivay, dans l’hôtel Casa Andina et une station service dans la même ville. Sinon vous devrez acheter un bidon hors de prix à Cabanaconde 😀

Le canyon de Colca peut se visiter tout seul avec une voiture (ce que j’ai fait), sinon c’est en agence sur 1 ou 2 jours depuis Arequipa, où vous verrez évidemment les paysages et les animaux en route, le canyon, les condors, deux villages comme Maca. Pour la version 2 jours vous ferez aussi une rando dans le canyon.

Ce qui est bien, c’est que ces sorties en agence ne sont pas chères. Pour une journée on est entre 20 et 30€ tandis que la version 2 jours est entre 60 et 100€.

Préparez vos mollets !

Condors canyon de colca
Condors canyon de colca
Condors canyon de colca
canyon colca arequipa

Les pétroglyphes de Toro Muerto

Attention, grosse claque. Imaginez une vallée aride dont chaque pierre, chaque rocher est tapissé de pétroglyphes uniques ? C’est Toro Muerto. Et c’est tout simplement le plus grand site d’art rupestre au monde.

On y trouve entre 3000 et 6000 (la recherche est trèèèès loin d’être terminée) roches gravées. On y trouve des animaux comme lamas, jaguars et gros félins, des poissons, des condors… on en apprend d’ailleurs beaucoup sur la domestication des animaux.
Mais on a également de magnifiques gens qui dansent pour appeler la pluie !

Je ne vais pas vous faire la liste, mais je n’avais jamais vu quelque chose comme ça. On se prend à jouer les archéologues, aller de pierre en pierre, s’éloigner pour essayer d’en trouver des nouvelles.

Les gravures datent des années 500 à 1200, d’abord par les civilisations Chuquibamba et Collagua, puis par l’imposante civilisation Wari. Mais le site, découvert en 1951, n’est pas protégé. Il faut dire que c’est difficile de protéger 50km². Mais une fois sur place, on vous indiquera 2/3 endroits après ça sera à vous de fouiller. Et je dirais tant mieux car cela donne encore plus de piment à la visite, car c’est à vous de trouver. On peut s’écarter du sentier principal (quand on le voit), et vadrouiller d’une pierre à l’autre.

L’entrée coûte 7 soles, soit moins de 2 euros. Et comme le site n’est pas connu et éloigné de tout, vous n’aurez vraiment pas grand monde avec vous !

Pour aller à Toro Muerto, il faut compter 3h de route depuis Arequipa en direction de la fabuleuse vallée de Majes, jusqu’au village de Corire. On peut y aller avec sa voiture ou prendre un tour avec une agence du centre ville d’Arequipa.

pétroglyphes toro muerto arequipa
pétroglyphes toro muerto arequipa
pétroglyphes toro muerto arequipa
pétroglyphes toro muerto arequipa

Les dinosaures d’Aplao

A Aplao, un peu après Toro Muerto, ils ont trouvé des traces de pas de dinosaures. Bon pas énormément, mais quand même une vingtaine. Et là, ils en ont fait un petit parc avec plein de statues de dinosaures, un mirador qui offre une vue magnifique sur la vallée.

Bon, je ne vous cache pas que la partie “pattes de dinosaures” est un peu petite, mais le parc est sympa et surtout pour les enfants. C’est principalement un parc pour les locaux car l’entrée est gratuite (on donne ce qu’on veut) et est hors des circuits touristiques.

Donc si vous allez à Toro Muerto, ça peut facilement compléter la visite, mais vous allez un peu pousser sur les mollets car ça grimpe !

dinosaures Aplao arequipa
dinosaures Aplao arequipa
traces de dinosaures aplao arequipa
vue vallée majes aplao arequipa

La vallée de Majes

J’ai découvert cette vallée en allant à Toro Muerto. En fait, la vallée de Majes est LA vallée où se situent le site et les dinosaures et va bien plus loin, jusqu’à la route (fantastique) de Chuquibamba.

La vallée est en fait un canyon que l’on découvre par le haut, une vingtaine de km après la ville de Majes. La vue offerte par la route est folle. Un canyon aride dans lequel coule une rivière bien présente et un sol très fertile. Cela donne une grande végétation et un gros contraste ! Car on ne voit jamais la pluie là bas.

D’ailleurs, entre Mesana et Corire, c’est le paradis de la crevette de rivière ! De nombreuses statues à l’effigie de la crevette (camaron) c’est la spécialité locale qu’on déguste également au bord de la rivière à Corire, c’est directement à la source, pratique et pas cher. Difficile de faire plus frais !

Enfin, les couleurs dans cette vallée sont magnifiques surtout au coucher de soleil. Les montagnes deviennent plus rouges, le soleil cogne moins. On a des points de vue parfaits sur la route vers Toran, quand on a une vue globale sur la vallée.

vallée Majes arequipa
vallée Majes arequipa

Les Salinas y Aguadas Blancas

Encore un super endroit ! Les Salinas Aguada y Blanca sont une grande réserve naturelle avec de superbes paysages typiques de l’Altiplano. A savoir qu’on est en haute altitude, souvent à plus de 4000m, on sera entourés de volcans, dans une zone qui fait penser à l’Atacama (faut dire que ce n’est pas super loin).

Mais les Salinas, en saison des pluies, ce sont de grandes lagunes avec des flamands roses tandis qu’en saison sèche (à savoir très souvent) c’est une zone aride, avec des salars, ces lagunes asséchées qui deviennent toutes blanches de sel.

Mais les Salinas, c’est aussi et surtout le paradis des animaux. Vous allez trouver des milliers d’alpagas, de lamas, de vigognes. Et là ça sera à vous d’apprendre à faire la différence. Mais en fait c’est assez facile. En général on a tendance à confondre alpaga et lama. L’alpaga a des joues plus rondes, une tête plus poilue et est plus petit. Le lama a une tête plus allongée mais surtout… il fait tellement arrogant ! Sérieusement, c’est drôle 😀
Tandis que la vigogne sera bien plus difficile à approcher, bien plus fine, plus sauvage, de couleur blanche et marron.

Il y a pas mal de façons de visiter les Salinas, mais en général on fait la boucle qui part d’Arequipa jusqu’au péage de Patahuasi (la 34A). Ensuite on peut continuer un peu direction Chivay, ya plein d’animaux, mais on peut filer vers Imata. Là on va croiser plusieurs bosques de piedras (des forêts de pierres) et des cascades.

Ensuite on redescend par la 34C là où on va croiser différentes lagunes. Enfin normalement. J’aurais bien aimé vous dire mais on a perdu tellement de temps à photographier les vigognes qu’on n’a pas pu finir la boucle 😀

Sinon l’autre possibilité est d’aller dans le centre via les chemins de terre, mais il faut une bonne voiture pour ça. On passe entre les deux volcans Misti et Chachani, ça promet d’être fantastique ! Juste être bien équipé.

Si vous n’avez pas de voiture, alors des agences y vont tous les jours. Et ça peut être plus pratique.

lamas salinas y aguada blanca
vigogne salinas y aguada blanca
salinas y aguada blanca arequipa
salinas y aguada blanca arequipa

Le bosque de piedras de Pillones

Dans les Salinas Aguada y Blanca, un peu avant Imata, on va trouver un endroit pas du tout indiqué, qui ne paie pas de mine au loin, une de ces fameuses forêts de pierres.

Celle de Pillones est très chouette et il faut absolument entrer et faire la visite avec le propriétaire super sympa. Le site n’est ouvert que depuis quelques années et est immense ! Des dizaines d’hectares de pierres avec des formes les plus étranges les unes que les autres, c’est ultra impressionnant.

A l’origine on était partis pour visiter une autre forêt de pierres, celle d’Imata, qui a des formations aussi surprenantes. Mais avec cette visite impromptue, on n’a pas pu, donc ça sera pour la prochaine fois! Mais il parait qu’elle vaut aussi le coup.

bosque de piedras pillones
bosque de piedras pillones

La ruta del Sillar

Typiquement le genre d’activités qui existe et dont on ne parle pas avant d’arriver à Arequipa. Ce n’est pas dans les guides, ça n’apparait que dans les recherches une fois sur place.

La ruta del sillar, c’est la visite des carrières de cette pierre unique qui forme l’architecture d’Arequipa. Cette pierre blanche volcanique. La ville d’Arequipa est surnommée “la ciudad blanca” et on voit pourquoi !

Lors de cette ruta del sillar, on va d’abord découvrir l’une des plus grandes carrières, qui est maintenant pas mal dédiée au tourisme. On fait donc face à ces grandes falaises toutes blanches, pas mal de poussière (oui normal, je sais) et des sculptures, tout plein. Des sculptures d’animaux comme dans la partie “parc zoologique”, mais pas que. Une immense porte sculptée dans la falaise, une voiture façon pierrafeu.

Franchement c’est sympa. Touristique (très local), des marchands de petites figurines et sculptures mais ce n’est pas cher du tout.

L’entrée du parc coûte 5 soles (1.2€), ça va vous prendre une bonne heure je dirais car on se prendra au jeu des photos avec les sculptures.

On vient soit avec une agence, soit en voiture, soit en taxi (environ 20/25€ l’aller retour avec attente, à négocier). On peut aussi venir en collectivo à partir du centre commercial Plaza Norte, pour 15 soles. C’est la carrière d’Añashuayco.

ruta del sillar arequipa
ruta del sillar arequipa

La seconde partie de la Ruta del Sillar est peut-être encore mieux ! Il s’agit, 10km plus loin, d’un joli petit canyon. C’est la Quebrada de Culebrillas. Pas très long, moins d’un kilomètre, mais super étroit, tout joli et qui renferme des pétroglyphes ! On en trouve au niveau de la sortie. Sur tout un mur mais il faut chercher un peu plus haut car il y en a bien plus et personne ne s’y attarde.

Découvrez la Ruta del Sillar (11€)

Pour la Ruta del Sillar avec un guide francophone, c’est ici !

ruta del sillar arequipa canyon
ruta del sillar arequipa canyon

Les volcans Misti et Chachani

Arequipa est construite sur le flanc du fameux volcan Misti. Un volcan emblématique car très important dans la culture inca, mais également par sa forme conique de stratovolcan. Le Misti culmine à 5800m.
Juste à côté du Misti on va trouver un autre volcan très important, le Chachani. Celui ci ressemble plus à une petite chaine mais est pourtant plus haut car 6000m.

Il est possible de gravir ces deux volcans.
Le Chachani est considéré comme l’un des 6000m les plus faciles du monde car il n’est pas spécialement pentu et on peut aller en 4×4 jusqu’à 5000m. Ensuite, bivouac à 5200m pour passer la nuit. Le départ se fait pendant la nuit pour faire la dernière ascension de 800m en 4/5 heures. Selon la période, il peut y avoir besoin de piolet et crampons s’il y a de la neige ou non.
Le Misti, bien que plus bas, est pourtant bien plus difficile car plus pentu mais surtout l’ascension commence à 3300m. Ce qui fait une ascension de 2500M sur un sol sablonneux. On doit donc la faire sur 2 jours et c’est intense !

Pour ces deux volcans, il vaut mieux passer par une agence qui s’occupera de tout. Les prix sont très fluctuants, ça va de 80 à 200€ pour 2 jours 1 nuit.

Informations pratiques sur Arequipa

Quelle est l’altitude d’Arequipa

Comparé au Lac Titicaca ou Cusco, Arequipa n’est vraiment pas située en altitude. Mais on est quand même à 2300m. Vous ne devriez pas ressentir grand chose. Pas d’essoufflement, pas de mal de crâne. En revanche, très rapidement à la sortie d’Arequipa on va monter à 4000m et plus! Comme pour aller dans les Salinas ou au Canyon, avec un passage à 5000m. Là ça peut être un chouille compliqué pour certains.

Arequipa

Combien de temps rester à Arequipa

À la base j’étais parti pour rester 4 jours à Arequipa. Deux jours en ville, le canyon, les salinas. Mais une fois sur place, à force de voir “oh ya ça à faire, puis ça, et ça” ben je suis resté 8 jours, dont 3 entre le canyon et les salinas.
Je dirais que le minimum du minimum serait 3 jours pleins :
– un jour pour découvrir la ville
– un jour pour faire le canyon (on passe par les salinas)
– un jour pour les petroglyphes de toro muerto et la vallée de Majes

5 jours permettent forcément d’en voir plus, plus de temps en ville, passer une nuit dans le canyon, plus de temps dans les salinas où la ruta del sillar.

Ce qui est sûr c’est qu’on ne s’ennuie pas à Arequipa !

Condors canyon de colca

Quand venir à Arequipa

On va favoriser la saison sèche, qui est d’avril à octobre. Avec également beaucoup d’ensoleillement, peu de nuages, quasiment pas de pluie et de bonnes températures. Donc forcément on va penser à nos vacances scolaires, les mois d’été chez nous sont une très bonne période pour y aller.

En juillet, j’ai eu un temps magnifique. Le soleil cogne mais il ne fait pas trop chaud. Dès qu’il fait nuit il fait frais. Des couchers de soleil magnifiques quasiment tous les soirs.

La saison des pluies sera une bonne période pour les Salinas gorgées d’eau et de flamands roses. Après ça reste visitable dans cette période car il fait aussi beau et chaud (et lourd aussi)

Comment venir à Arequipa

Venir en avion

C’est le moyen le plus simple et le plus rapide. Si on s’y prend relativement tôt c’est aussi économique car un Lima – Arequipa peut coûter moins de 50€ vu que l’on a LATAM mais aussi Jet, la compagnie low cost (mais sûre) péruvienne. Le bagage soute coûtera plus cher. Mais il faut s’y prendre tôt.

Toutes les destinations du nord passeront par Lima pour rejoindre Arequipa.

Pour Cusco-Arequipa, c’est pas cher, c’est 1h quand il s’agit de vol direct, ce qui n’est pas tout le temps le cas. Latam en propose un par jour, comme JetSmart. Les vols sont aussi à partir de 50€. S’il s’agit de vols avec correspondance, cela prendra environ 4h.

Si vous souhaitez un chauffeur pour aller de l’aéroport au centre ville, vous pouvez regarder ici.

Venir en bus

Il y a de très nombreuses compagnies de bus au Pérou. Toutes ne se valent pas, principalement pour des questions de sécurité. J’en parle dans d’autres articles, les conducteurs de bus peuvent être de gros malades.

Donc pour ça je conseillerais de ne pas prendre de collectivos, de compagnies obscures et de vous concentrer sur les grosses comme Cruz del Sur.

  • Cusco <–> Arequipa : 10h et 49 soles
  • Lima <–> Arequipa : 17h et 92 soles
Couvent santa catalina Arequipa

Louer une voiture à Arequipa

Il est possible, et souhaitable je pense, de louer une voiture à Arequipa si vous voulez voir les (superbes) environs. Par contre ce n’est pas donné. 50€ pour une citadine comme i10, 60 pour une Corolla, 100 pour un Hyllux (et là vous passez partout).
A de nombreux moments j’étais content d’avoir la Corolla et pas la i10 car il y a des passages de pistes et ensablés. Donc je pense que pour éviter les désagréments, c’est bien de mettre un peu plus.
On ne trouve pas forcément tous les loueurs sur internet mais pourtant il y en a quelques uns, déjà sur Kayak.
A l’aéroport on a Hertz (que j’ai utilisé) et Sixt (utilisé à Lima, ça va). Les deux se valent et ont grosso modo les mêmes prix. Sixt a peut être un peu plus de choix. Mais j’étais satisfait de Hertz. Les deux sont ouverts 7/7, super pratique.
En ville, on a GyG, une agence confirmée, mais de moins bons horaires et paraît il un léger manque de flexibilité.
Voici les contacts WhatsApp / web :

  • Hertz : Karina Salazar Zuniga : +51999022113
  • Sixt : Gabriela : +51957731414
  • GyG : site web

Où loger à Arequipa

Ce qui est chouette, c’est qu’on a une très belle offre hôtelière à Arequipa et pour absolument tous les budgets. Que ce soit le backpacker au budget serré, la chambre sympa et pas cher en centre ville ou le besoin de confort sans faire exploser le budget, vraiment chacun trouvera son bonheur.

Et comme c’est une ville touristique sans être assaillie, il y aura quasiment tout le temps de la disponibilité, même en s’y prenant tard. Faites juste attention au week end de la fête nationale, du 28 juillet. Là c’est plus compliqué au dernier moment.

Donc, je vais vous proposer les logements suivants.

Tout d’abord, j’ai passé 5 nuits à l’hôtel Viza, un 3* avec de belles chambres refaites et qui a, sur son toit, une des meilleures vues de la ville sur les volcans. Un peu cher, ptit dej un peu light mais vraiment pas mal.

  • Auberge de jeunesse
    • Way Kap, excellente auberge en centre ville, 13€ la nuit en dortoir
  • Petit budget
    • Inka Roots, chambre double à 18€, ultra bien situé
    • Casona Moya, 25€ la chambre quadruple, peut-être le meilleur rapport qualité prix de la ville
  • Entre 40 et 60€
    • Bella AQP, des chambres confortables, une terrasse top, en plein centre ville pour 55€
  • Petit plaisir
    • Hotel Casona Solar, dans une belle maison coloniale en pierre blanche (les chambres aussi!), un super hôtel à 90€ la nuit
  • Le meilleur hôtel
    • Le Relais & Château est cher mais juste fou. L’architecture est magnifique, les chambres somptueuses. Le diner est compris.
  • Appartement
    • l’Arequipa Inn, 2 chambres en plein centre villes pour 70€

Quelques restaurants à Arequipa

On va beaucoup parles des picanterias, ces restaurants typiques d’Arequipa. Ce sont des restaurants populaires dans le sens “du peuple”, donc certains ne sont pas chers. D’autres sont une petite gamme au dessus. C’est la cuisine typique, avec du rocoto relleno, cuy, chicharron, soltero… on dit qu’Arequipa est la ville où l’on mange le mieux, et j’avoue que c’est pas mal !

Déjà, vous pouvez manger au marché. Quelques stands pour du chicharron, caldo de gallina notamment. Juste devant, vous trouverez un petit stand avec des empanadas et papas rellenas uuuuutra bonnes et pas chères !

Sinon en picanteria populaire c’est à 20min à pied du centre, pas loin du mirador de Yanahuara. LA référence est la Nueva Palomino. Mais il y a beaucoup de monde. J’ai essayé la Dorita. Pas fou, correct mais pas fou. Il se dit qu’El Super Adobo, juste en face, est mieux.

Au centre, la picanteria à faire est Victoria. Mais elle est assez chère. Mais c’est super bon !
Zigzag a excellente réputation mais il faut réserver. Comme 13 monjas. Zingaro est pas mal.

Faites attention aux restos sur la place centrale où l’on vient vous accoster. Cher et attrape touriste. Sauf La Plaza qui a la vue et une bonne carte.

Pour un pisco, vous pouvez aller au Museo del Pisco (comme son nom l’indique!) une valeur sure.

manger un cuy arequipa

Conclusion

Et voilà, vous savez à peu près tout sur Arequipa! Cette ville est un passage obligé lors d’une visite au sud du Pérou et mérite évidemment plus qu’un passage rapide. Car entre la découverte de la ville, son centre historique et ses monuments, et les sublimes alentours comme le canyon de Colca, on peut facilement y rester une semaine sans jamais trouver le temps de s’ennuyer. En plus, je dirais que c’est un bon endroit pour buller un peu comme la ville est calme et l’ambiance paisible.

3 articles qui devraient vous intéresser

Cet article vous a plu ? 

Alors si vous souhaitez être averti des prochains articles, indiquez votre adresse email juste à côté  🙂

Formulaire d’inscription

Qu’avez-vous pensé d’Arequipa ?

[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Laisser une réponse

Veuillez laisser votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici