Les temples de Mrauk U

Dans mon article précédent sur la présentation de la cité de Mrauk U, je parlais pas mal de ces temples de Mrauk U qui diffèrent totalement de ce que l’on trouve dans le reste du pays. Et si vous n’en avez jamais entendu parler, c’est normal.

La zone archéologique de Mrauk U comprend plusieurs centaines de temples, plus ou moins gros, répartis sur environ 7km². Ces temples ont été construits majoritairement entre les 15e et 18e siècles, durant l’âge d’or de l’empire arakanais. Le truc extra, c’est que de nombreux temples sont encore enfouis sous la végétation. Contrairement à Bagan où la zone est bien défrichée, ici c’est totalement l’inverse. La nature est bien présente et des temples sont encore à découvrir. Si, comme moi, vous avez grandi avec Indiana Jones ou Tomb Raider (et pas pour la raisons que vous croyez !), vous allez être heureux là-bas.

Pourquoi aller voir les temples

  • Parce que ce sont les plus beaux de Birmanie
  • Parce qu’ils sont tout à vous
  • Parce qu’ils n’ont pas encore été rénovés « à la birmane » et c’est une très bonne chose
  • Parce qu’ils sont en pleine nature

Je pourrais trouver encore un paquet de raisons, mais je ne vais pas tout vous spoiler. Et je risquerais de me répéter. L’âge, tout ça.

L’architecture des temples

Les temples de Bagan, on les connait bien, ils sont très travaillés de l’extérieur, moins à l’intérieur, quand ils ne sont pas refaits à coup de béton. Ici, c’est l’inverse. L’architecture des temples de Mrauk U est totalement différente. Un peu comme si on comparait des châteaux du Moyen-Âge à des châteaux de la Renaissance. Ici, ce sont des briques noires qui sont utilisées, il s’agit de forteresses (certains diraient bunker), des infrastructures faites pour être solides, résister aux envahisseurs et aux vents très forts de la région.

On va le voir plus bas, l’intérieur des temples est vraiment cool. Des dédales de couloirs remplis de statues, des frises sculptées vraiment belles et bien préservées. Et des motifs rigolos. En général je préfère les extérieurs, mais là je me suis vraiment amusé à visiter ces temples. Vous allez vite voir pourquoi.

Les principaux temples

Comme il y en a un paquet, le but est plutôt de vous présenter les principaux et de vous laisser découvrir les autres au fil de vos explorations.

Paya Shittaung

Je commence par celle-ci pour une raison toute simple. Vous avez besoin d’acheter un pass pour la zone archéologique et c’est ici qu’il faut le prendre. Ca coûte 500 kyats. Et si vous allez à Htukkanthein sans ce pass, vous allez vous faire rattraper par la patrouille.
Son nom signifie « temple aux 80 000 bouddhas ». Rien que ça. Et comme des enfants qui jouent à celui qui a la plus grosse, vous verrez plus tard qu’il y a mieux.

L’extérieur de ce temple est beau, typique de la région, mais ce n’est pas ce qui fait son charme. On y trouve les fameux stupas tout autour, ces briques noires, mais également un bâtiment récent.

pagoda shittaung
La pagode Shittaung et ses stupas

 

L’extérieur permet de s’amuser avec les stupas, mais offre aussi une chouette vue (et une photo kitsch je sais) sur la Paya Dukkanthein.

pagoda htukkanthein
Mon quota de photo kisch

sculpture mrauk u
Les locaux sont accueillants et souriants

 

 

A l’intérieur, attendez-vous à… des bouddhas. Je n’ai pas compté s’il y en avait vraiment 80.000 mais on va leur faire confiance. Avant, on va commencer par admirer les frises qui sont dans les couloirs. Elles sont variées, ultra bien travaillées, et certaines sont… comment dire… marrantes 🙂

pagode shittaung
Frise dans la pagode Shittaung

 

Et donc, plus tôt on parlait de quelque milliers de bouddhas dans ce temple. Faut dire que les nombreux couloirs en sont pleins à ras bord. Et comme ya beaucoup de couloirs…

bouddha shittaung
Des bouddhas en rang d’oignon partout

 

Par contre, parfois ils trichent et en mettent vraiment beaucoup. Facile d’arriver à 80.000 comme ça !

bouddhas mrauk u
Plateaux de bouddhas, une déco un peu chargée

 

Dans ce temple, je ne saurai que vous conseiller de vous balader au gré des couloirs, de faire attention aux détails car il y en a partout.

Paya Htukkanthein

Je le disais dans l’article de présentation de Mrauk U, j’adore ce temple. Pour une fois, dire que « la beauté intérieure » compte est vrai car on y trouve quelque chose de différent, un immense couloir qui est en fait une spirale arrivant sur un bouddha. Evidemment, dans ce couloir, on trouver… des bouddhas ! Etonnant non ?

D’extérieur, c’est le temple le plus atypique car c’est la vraie bonne grosse forteresse. Le bunker. Il s’agit en fait d’une salle d’ordination.

Donc, d’extérieur, Htukkanthein, c’est celui-ci, facilement reconnaissable :

htukkanthein pagoda
La pagode Htukkanthein

 

A l’intérieur, cette spirale qui est ouverte permet de faire de chouettes photos avec les bouddhas

htukkanthein bouddha
Des Bouddhas en veux-tu en voilà

 

Et attention si vous êtes claustrophobes, car c’est sombre, pas super large et ya pas un chat. Idéal pour les aventuriers en herbe.

htukkanthein interieur
Les couloirs de la pagoda Htukkanthein

 

Au bout du couloir, la délivrance. Un bouddha que même ici ils n’ont pas pu s’empêcher de tuner avec des néons. Tristesse.

Moines Htukkanthein

Paya Andaw

A la sortie de la pagoda Shittaung, on trouve un ensemble de stupas entourant un petit temple et un gros stupas. On peut entrer dans les stupas, et dans le temple on aura encore des bouddhas en cercle. Je ne m’étais pas trop attardé dans cet endroit malheureusement.

pagoda andaw
Une sacrée concentration de stupas

Paya Ratanabon

Un chouette ensemble, pas bien grand, comprenant des stupas entourant un plus gros. Il a l’énorme avantage d’être situé en plein dans la ligne de mire du coucher de soleil quand on est sur le Discovery viewpoint. C’est également sur ce temple que j’ai rencontré un jeune moine curieux et son chien avec qui on a essayé difficilement de communiquer. Pas évident 😀

Birmanie temple mrauk u
Ratanabon au coucher de soleil

Paya Kothaung

 

pagode kothaung
La pagode Kothaung, pas facile à avoir en entier

 

Je vous parlais de la Paya Shittaung et ses 80.000 bouddhas. Ici, Kothaung signifie « Temple aux 90.000 statues ». Et ouais. Faut dire que c’est le fiston du batisseur de Shittaung qui a construit Kothaung. Une histoire de famille, en quelques sortes.

La pagoda Kothaung, c’est Ze temple à ne pas louper à Mrauk U. Un peu éloigné du centre, accessible facilement en vélo, c’est un pur bonheur. Ses contours sont remplis de stupas, à l’intérieur la nature reprend ses droits, on fait un vrai voyage dans le temps. De plus, il n’y a, pour l’instant, pas vraiment de restauration. Vous allez pouvoir profiter de tous ces couloirs, ces statues.

Kothaung Pagoda
Les couloirs de la pagode Kothaung

Kothaung bouddhas
De nombreux bouddhas dans ce temple

Bouddhas KothaungEn sortant du temple, vous allez trouver deux bouddhas l’un au dessus de l’autre, sur une petite colline, avec une chouette vue sur Kothaung. Inutile de dire qu’il y a personne et que vous pouvez faire des photos sympa.

Conclusion

Sans me répéter, c’est vraiment l’endroit parfait pour découvrir des temples, une histoire, sans qu’il y ait personne et que les temples aient été rénovés à la birmane. D’ailleurs on a un peu le sentiment que l’état a un peu oublié cette partie du pays. Sauf que…

Sauf que, justement, entre les photos de l’année précédent mon séjour et les miennes de Kothaung, ya quelque chose qui a fait son apparition : des lampadaires tout autour du temple. Et ce n’est pas bon signe. J’ai également entendu dire que l’état avait commencé certaines rénovations de bouddhas, à les repeindre en blanc et les reconsolider. Je n’ai pas réussi à trouver de photos ou de retours là dessus, mais je ne peux que vous conseiller de vous dépêcher pour vous rendre sur place, avant que ça ait été « birmanisé » et que l’identité propre à ce site, à cette architecture plus rakhine que birmane, soit effacée à coup de béton.

Laisser une réponse

Veuillez laisser votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici