Mandalay, c’est une visite très singulière. Un nom mythique, envoutant, une Asie coloniale intrigante. C’est l’image que j’en avais sans savoir trop ce que je devais en attendre en y arrivant. Bon, ce n’est plus tout à fait le cas, Mandalay est une ville qui peut être clivante mais où l’on ne va pas s’ennuyer une seconde. Ok l’architecture, ce n’est pas tout à fait ça. Ok elle est bruyante et poussiéreuse. Mais culturellement, c’est quelque chose! Les anciennes cités royales, les temples en teck, les pagodes, vous allez en prendre plein les yeux et oublier le béton environnant.

La visite de Mandalay s’inscrit dans mon itinéraire de 4 semaine en Birmanie.

Remparts du palais Royal de Mandalay

Une brève histoire de Mandalay

Je vais essayer de ne pas m’emmêler les pinceaux. Mandalay est en soit une ville récente mais historiquement et culturellement c’est ce qui se fait presque de mieux en Birmanie (je dis presque car pour remplacer Mrauk U dans mon petit coeur, il va falloir y aller fort).

La ville de Mandalay a donc été créée en 1857 par le roi Mindon, avant dernier roi de Birmanie qui était déjà un peu en conflit (de canard) avec les Anglais. On le verra plus tard, tout ne s’est pas forcément très bien passé.

Depuis 100 ans (pour faire très court car ils ont la bougeotte!) il y a eu respectivement Sagaing, Inwa, Amarapura, Inwa, Amarapura. Alors, pourquoi Mindon a t-il décidé de créer une nouvelle capitale alors qu’il était déjà entouré des anciennes et qu’il aurait pu revenir une 18e fois à Inwa ? Et bien parce qu’une ancienne prophétie disait que le royaume du bouddhisme devait être créé aux pieds de la colline sacrée de Mandalay, pour les 2400 ans de la religion. Ou sinon une version un peu plus pragmatique dit que c’est pour pouvoir mieux résister aux Anglais lors des guerres qui les opposent depuis de nombreuses années.

A l’origine la ville est nommée Yadanabon, qui signifie “cité des joyaux” notamment grâce aux exploitations de pierres précieuses au nord de la région vers Mogok. Mais bon, prophétie ou résistance, la ville fut quand même prise (et pillée, tant qu’à faire) par les Anglais en 1885. La capitale fut bougée à Yangon (Rangoon à l’époque) histoire de changer un peu.

On sait moins (enfin surtout moi) que la 2e guerre mondiale s’est également jouée en Asie avec la Birmanie comme champ de bataille entre alliés (Anglais, Indes Britanniques, Canada, Chine, USA) et axe (Japon et Thailande). Le principe de se taper dessus mais chez les autres. Bref. J’imagine déjà comment ça devait être simple de se faire la guerre sous la mousson! Cette campagne de Birmanie a laissé pas mal de traces dans le pays, détruit pas mal de choses à Mandalay comme le palais ou des temples. Sans compter les centaines de milliers de morts.

statues temple teck Mandalay

Découvrir les plus beaux endroits de Mandalay

On va vite s’en rendre compte, à Mandalay même on a énormément de choses à voir. Des temples, des bouddhas, des temples en teck, des stupas… mais pas que ! J’ai eu la chance de voir la majorité d’entre eux, je vais donc pouvoir vous les présenter et vous donner mon avis. Spoiler : c’est beau! Sauf que, comme la ville est très étendue, il va falloir prendre son temps pour pouvoir en profiter sans le faire au pas de course.

Bon, il y a normalement un billet d’entrée pour de nombreux monuments qui coute 10.000 kyats (7€), sauf qu’impossible de trouver de quels monuments il s’agit 😀 Mais c’est avantageux et on peut l’acheter au Palais, Inwa, au Monastère notamment.

Oh et j’espère que vous n’avez pas encore fait d’overdose de pagodes, stupas, bouddhas ou temples car ici vous allez en voir absolument partout !

bouddha Mandalay

Une statue de Bouddha et des néons derrière, pas de doute, on est en Birmanie !

La carte des principaux points d’intérêt de Mandalay

Le quartier des batteurs d’or

On a pu le voir à pas mal d’endroits en Birmanie, ils aiment l’or. Bon, pas comme Picsou hein, mais pour coller sur des monuments, des statues. A Mandalay, on trouve notamment le quartier des batteurs d’or, c’est à dire le quartier de fabrication artisanale des feuilles d’or. Il s’agit véritablement de feuilles d’or extrèmement fines, 0,003mm, bien plus fin qu’une feuille de papier ou qu’un cheveux, qui sont faites à coups de marteaux. Comme leur nom l’indique, les batteurs d’or… battent de l’or (pas con!), un tout petit morceau mis entre deux feuilles de papier, puis pendant plusieurs heures pour l’aplatir au marteau. C’est un travail vraiment impressionnant, épuisant.

Ces feuilles sont soit utilisées pour mettre sur des petites sculptures à vendre, soit vendues à proximité des sites pour les fidèles. Ceux-ci vont donc les poser sur les bouddhas comme le Mahamuni, ou d’autres sites sacrés comme le Rocher d’or.

Dans ce quartier, on va trouver plusieurs ateliers et boutiques. En général les ateliers ont des visites gratuites et comme toujours en Birmanie, on ne vous pousse pas à l’achat.

batteurs d'or Mandalay
Fabriques feuilles d'or Mandalay en Birmanie

La Paya Kuthodaw

Surnommée le plus grand livre du monde, la pagode (dorée, évidemment!) est entourée de centaines de stèles en marbre (729 pour être précis) qui contiennent chacune un texte gravé faisant partie du Tripitaka. Le Tripitaka est le livre sacré fondateur du Theravada, un courant bouddhiste qui duquel s’inspirent principalement les Birmans.

Ok c’est assez marketing de dire que c’est le plus gros livre au monde, mais voir toutes ces stupas et ces stèles alignées en rang d’oignon, c’est sacrément chouette.
Créé après la construction de la nouvelle capitale en 1857, au pied de la colline comme le voulait la prophétie, l’ensemble était à l’origine encore plus flamboyant qu’aujourd’hui. Lorsque les troupes anglaises ont pris possession de la ville, toutes les pierres précieuses, les rubis, jades (Mogok est le principal fournisseur mondial de ces pierres), l’or, tout a été pris par les colons, ainsi que les 9 cloches par stèle (soit plus de 6000). Mais heureusement, fin 19e et début 20e siècle une restauration a quand même lieu pour rattraper ce qui peut l’être.

Bref, tout ça pour dire que c’est un super endroit et qu’on peut se faire plaisir avec les photos!

Pagode Kuthodaw à mandalay
Visiter Mandalay en Birmanie
Pagode Kuthodaw et stupas
Pagode Kuthodaw plus grand livre au monde

La Paya Sandamuni

La Paya Sandamuni est juste à côté de Kuthodaw, il s’agit de centaines et centaines de stupas toutes blanches autour d’une pagode dorée. L’ensemble est ultra photogénique, super agréable et pas trop visité. On y trouve également 1800 stèles.

Paya Sandamuni Mandalay
Bouddha Paya Sandamuni à Mandalay
Stèles Paya Sandamuni Mandalay
Stupas Paya Sandamuni à Mandalay

Mandalay Hill, la plus belle vue sur la ville

La Mandalay Hill est donc une… colline (merci Vincent) au milieu de la ville et qui offre une super vue d’ensemble notamment pour le coucher de soleil. Mon regret est d’avoir fait ma feignasse et d’avoir été en tuktuk jusqu’à l’ascenseur (faut dire que j’étais en retard pour le coucher de soleil, je me cherche une excuse) et ne pas avoir fait la montée à pied. Une élévation de 240m à faire par des escaliers qui mènent à différents temples et statues, notamment deux énormes Chinthes, ces créatures à mi chemin entre lions et dragons. Voilà une raison de plus de prendre son temps à Mandalay, pour ne pas passer à côté de ça 🙂

Bref, outre sa spectaculaire ascension qui est notamment faite par les fidèles (pieds nus!), la colline de Mandalay est un chouette endroit pour la fin de journée. J’en ai déjà parlé, sa vue est top pour le coucher de soleil, mais les moines y viennent dans l’optique de pratiquer leur anglais avec les touristes. C’est l’occasion de les découvrir, sur la vie de moine (un passage obligatoire pour tout garçon de Birmanie) et la culture birmane.

Au final, j’ai pris une superbe saucée, que l’on voit arriver sur la photo, et j’ai cru mourir X fois dans la descente en tuktuk à fond les ballons sous la pluie et sur une route en zigzag ! Mais c’est chouette (Mandalay Hill, pas le tuktuk sous la pluie).

Coucher de soleil sur mandalay hill en Birmanie
Colline de Mandalay coucher de soleil Birmanie

Le Palais Royal

Le Palais Royal, c’est l’un des gros gachis de la ville. Gachis dans le sens où il s’agit maintenant d’une reconstitution et non de l’original, qui a été détruit à la suite de plusieurs évènements. A la toute origine, ce palais était à Amarapura, mais lors de la construction de la nouvelle capitale de Mandalay en remplacement de celle ci, le roi décida de déplacer pièce par pièce le palais, à l’aide d’éléphants (il y en avait un sacré paquet à l’époque!). Un peu mégalo, mais ça passe. En revanche, quand la ville est tombée aux mains des colons anglais, ceux-ci ont pillé le palais (entre autre, avec plein d’autres pagodes) dont on peut voir des reliques dans les musées londoniens. Puis, cerise sur le gâteau, la 2e guerre mondiale l’a achevé. Les Japonais ont occupé la ville, utilisant le palais comme entrepôt et logistique et pour libérer le pays les alliés l’ont brulé. Donc à la sortie de la guerre, il ne restait quasiment plus rien, d’où la reconstruction.

Et cette visite est donc intéressante. Tout n’est pas accessible, ça manque malheureusement d’infos, mais les bâtiments en bois sont joliment refaits. Comme c’est immense, il faut observer depuis la tour de guet, la vue est chouette. Et voir la salle du trône.

Le palais est facilement reconnaissable à ses immenses remparts entourés de douves. Par contre, ne faites pas comme moi (sauf si vous aimez vraiiiiiiment marcher et perdre du temps), faire le tour du palais n’est pas indispensable. Surtout qu’un seul côté fait 2.5km. Et l’entrée se situe côté est, c’est toujours bon à savoir vu la taille du palais!

Palais royal de Mandalay en Birmanie
Palais royal de Mandalay en Birmanie

Le monastère Kyaung Shwe In Bin

Eloigné du centre ville, ce monastère tout en teck est magnifique. Tout d’abord, si vous décidez d’y aller à pied, c’est bien 45min de downtown en passant par des endroits qu’on ne voit pas souvent. Dès qu’on s’éloigne un peu du centre de Mandalay, on tombe dans des quartiers sacrément pauvres. C’est dérangeant, oui, mais c’est l’autre côté de la Birmanie, je dirais que c’est la normalité, celle que les autorités ne souhaitent pas que les touristes voient. En revanche, on peut y passer sans aucun souci, il n’y a pas une once d’insécurité même dans ces quartiers. Et on aura encore plus droit aux sourires avec une dose de curiosité car on n’a pas grand chose à faire là.

A cause de sa localisation, ce monastère en lui-même est peu touristique, bien que cela soit l’un des plus beaux édifices de la ville. Et peut-être le plus beau monastère en teck du pays. Donc je vous encourage trèèèèèès fortement à y aller.

On s’y sent bien, c’est un endroit paisible, agréable. Et esthétiquement, c’est top. Il est ultra travaillé, énormément de petites sculptures, c’est magnifique.

Monastère Shweinbin Mandalay
Monastère Shweinbin Mandalay
Monastère Shweinbin Mandalay
Sculptures Monastère Shweinbin Mandalay
monastère Kyaung Shwe In Bin à Mandalay Birmanie

La Paya Mahamuni

La paya Mahamuni, c’est un site de pèlerinage de Mandalay avec pas mal d’éléments tournant surtout autour du gros bouddha (rien de péjoratif hein, il est juste imposant! 4m de haut et 6.5 tonnes, c’est pas rien). Cette statue massive a été ramenée par le roi Bodawpaya lors de la conquête du royaume d’Arakan, la région tout à l’ouest avec la fantastique cité de Mrauk U.

Depuis ce bouddha est vénéré et les fidèles apposent dessus des milliers de feuilles d’or chaque jour. Ce qui lui donne un petit côté boursoufflé et des doigts boudinés.

La visite est chouette, la statue belle, l’ensemble est très agréable à faire. On notera également la tour un peu kitschounne et des statues khmeres qui ont été ramenées d’Angkor (d’abord à Ayutthaya, puis à Pégou, puis à Mrauk U, puis à Amarapura, puis à Mandalay, compliquée cette histoire) qui auraient des vertus curatives.

Pagode Bouddha Mahamuni à Mandalay Birmanie
Bouddha Mahamuni Mandalay
La Paya Mahamuni à Mandalay en Birmanie

La Paya Eindawya

Une très jolie pagode toute dorée (ça vous surprend? :D) au milieu d’un ensemble très sympa composé d’une pagode toute blanche et notamment d’un petit monastère en teck. Situé au sud ouest du palais, c’est agréable à faire, assez impressionnante du haut de ses 35m, il n’y a pas trop trop de monde, sauf quelques vendeurs pas insistants.

Le monastère Kyaung Shwenandaw

Encore un magnifique monastère en teck. Et celui là, il envoie du lourd! Idéalement placé entre le palais et la colline de Mandalay, il est très touristique et on comprend pourquoi. C’est justement l’ancienne résidence royale, du Roi Mindon, qu’il a fait venir de Amarapura lors du déplacement de la capitale à Mandalay. Mindon y mourut et, coup de bol, son fils Thibaw l’a de nouveau fait déplacer en dehors du palais. Coup de bol car l’intégralité du palais a brulé pendant la guerre, tandis que ce monastère n’a été “que” occupé et pillé par les Japonais.

Ce qui va impressionner ici, c’est vraiment la finesse du travail du bois, des petites sculptures. Des animaux, des danseurs, des nagas, des représentations mystiques, c’est absolument superbes. Le tout sur 4 niveaux et un toit également magnifiquement travaillé. Franchement, c’est un incontournable de Mandalay.

Kyaung Shwenandaw Monastère à Mandalay
Monastère Kyaung Shwenandaw Mandalay
Bouddha monastère Kyaung Shwenandaw
Sculptures monastère Kyaung Shwenandaw à Mandalay
Sculptures danseurs monastère Kyaung Shwenandaw Mandalay
Liste photos instagram

Rejoignez-moi sur Instagram !

Les fantastiques cités royales de Mandalay

C’est le grand intérêt de cette ville, Mandalay, qui est déjà une ancienne capitale royale, est entourée de magnifiques cités royales lors de la grande époque du pays notamment aux XIV, XVe siècles.

Inwa

Mon coup de coeur de Mandalay, la cité d’Inwa (ou Ava pour les intimes). Contrairement aux autres, elle est à l’écart des habitations. On y accède en bateau et la facilité est de prendre une des nombreuses calèches pour visiter. C’est le plus rapide et pratique, c’est sympa et pas cher, mais pas forcément le plus complet. Même s’ils peuvent être pressants, non vous n’êtes pas obligés d’en prendre un et visiter à pied est aussi une super idée si vous avez du temps (en calèche, 2 bonnes heures. A pied, au moins 3). D’ailleurs truc rigolo, à Bagan on m’a reconnu en étant le “walking guy d’Inwa”, car j’étais vraiment tout seul à être à pied.

Inwa, c’est pas mal de choses à voir. Des remparts, plusieurs ensembles de stupas notamment un avec un bouddha entouré de colonnes, un superbe monastère en teck (oui, encore un!), des rizières, une grande bananeraie où je me suis perdu, et un dernier superbe palais totalement différent en pierres jaunes. Comme mon guide m’attendait pour aller voir le coucher de soleil à Amarapura et que j’étais à pied, je suis malheureusement passé à côté d’un ou deux ensembles, mais j’ai pu voir l’essentiel. Et franchement, c’est troooop bien. Car c’est authentique, c’est vraiment l’Histoire du royaume birman.

Donc il vous faudra voir Kyaung Bagaya (le monastère en teck), Paya Yedanasimi, les pagodes Daw Gyan qui ont un gros air de Bagan, celles de Yadana Hsemee et le monastère Maha Aungmye Bonzan jaune.

Yadana Hsemee Inwa Birmanie
monastère Maha Aungmye Bonzan à Inwa Mandalay
monastère de Bagaya Kyaung à Inwa Birmanie
monastère de Bagaya Kyaung à Inwa Mandalay Birmanie
cité royale d'inwa à Mandalay

Sagaing

Sagaing a été 2 fois capitale du royaume de Birmanie, aux 14e et 18e siècles. De l’autre côté de Irrawaddy, c’est un ensemble de collines très reconnaissables. Et en Birmanie, qui dit collines dit pagodes. On va donc voir tout plein de pagodes blanches et dorées montrer le bout de leur nez.

Si vous avez un taxi ou un guide, préparez un peu le terrain et prenez le temps car étant pressé, le mien ne m’a malheureusement montré que la pagode de Soon U Ponya Shin. Bon ok elle est top et a une super vue. Mais il y en a d’autres à voir aux alentours, comme la pagode Kaungmudaw en forme d’oeuf.

En général c’est la seconde étape des cités royales, entre Inwa qui prend du temps et Amarapura pour le coucher de soleil et c’est l’étape qui est la plus souvent négligée, malheureusement.

Cité royale de Sagaing à Mandalay
Colline temples de Sagaing en Birmanie

Amarapura et le pont U Bein

La cité royale d’Amarapura est surtout connue pour le fameux coucher de soleil sur le Pont U Bein. Un magnifique pont en teck de 1,2km, le plus long du monde. Ultra photogénique, célèbre pour son coucher de soleil et ses moines qui le traversent notamment le matin, c’est l’un des clichés de Birmanie. Bon ok c’est touristique, mais ça vaut le coup!

Le coucher de soleil se fait surtout dans une barque de 4 (c’est mieux de partager les frais) et coute 5000 kyats par personne. Bon, ça fait 3€, ça reste très raisonnable 🙂

J’ai fait l’erreur de n’aller à Amarapura que pour le coucher de soleil. Or, il y a quelques pagodes qui valent vraiment le coup d’oeil autour, comme la Pahtoedawgyi ou la Kyauktawgyi. Vous aurez également le monastère Mahagandhayon avec le déjeuner des moines, mais c’est très touristique. Donc je pense que cela vaut plus le coup que simplement terminer une journée là bas.

Vous pouvez en savoir plus sur le coucher de soleil sur le pont U Bein dans cet article

coucher de soleil pont u bein Birmanie | Blog Vincent Voyage

La pagode de Mingun

La Paya Mingun aurait du être la plus grosse pagode au monde. En 1790, le roi Bodawpaya lance ce projet pharaonique mais meurt avant la fin et le projet resta inachevé car, ayant légèrement plombé les finances, le roi suivant ne voulu pas continuer. Ce qui s’avéra être plutôt une bonne idée car au 19e siècle un gros tremblement de terre fissura bien comme il faut la pagode.

On va également trouver sur le site une cloche de 97 tonnes et un magnifique ensemble tout blanc, la pagode Hsinbyume.

Alors concrètement j’aurais aimé vous en dire plus, mais j’ai superbement échoué à aller voir ce site. Je n’avais pas vu que les départs ne se faisaient qu’à 9h du matin. Je me suis pointé comme une fleur vers 10h, trop tard. On se sent très con dans ces cas là. Si on est en retard il y a quand même possibilité d’avoir un bateau privé mais ça coute la peau des fesses.

Il faut partir du port de Mayan Gyan, mais sur google maps cela s’appelle simplement Mingun Jetty. Pas vraiment besoin de réserver en avance sauf si vous souhaitez passer par une agence et avoir un guide. Les bateaux partent donc à 9h, on a une petite heure de navigation sur l’Irrawaddy (un fleuve super agréable).
Sur place, vous avez la possibilité de faire le tour via des chars à boeufs, mais franchement cela se fait à pied. Le retour se fait à 13h.

Le prix du bateau est de 5000kyats par personne (aller retour), et le prix d’entrée du site de 3000 kyats.

Sinon, autre possibilité si vous ne souhaitez pas y aller en bateau ou que les horaires ne vous conviennent pas, y aller en taxi. C’est un peu plus cher (je dirais dans les 10€ le trajet) mais vous serez bien plus libre au niveau horaires.

Retrouvez ci-dessous les visites guidées pour les cités royales.

Quelles autres activités faire à Mandalay

Visiter la ville à pied

Les monuments de Mandalay sont très carte postale. Il y a ce qu’on veut vous montrer, et la “vraie” vie des Birmans. Eloignez vous des principaux centres touristiques, des grandes artères, vous allez voir autre choses, les gens seront surpris de vous voir ici, mais toujours avec le sourire. C’est la vie de tous les jours d’ici, de jolies scènes de vie. On verra parfois une grande pauvreté (ce n’est pas du tourisme malsain que d’y aller), ça fait du bien de revenir un peu à la réalité, mais on ne viendra jamais vous demander quoi que ce soit, à part vous faire un coucou, juste vous serrer la main et vous demander d’où vous venez. Si vous répondez Paris, on va vous dire “Zidane” ou “Tour Eiffel”, voilà 😀 Je vous ai déjà dit que les gens étaient adorables en Birmanie ?

Rues de Mandalay en Birmanie
Streetlife de mandalay en Birmanie

Une balade à vélo !

Mandalay se prête bien aux vélos. Déjà parce que la ville est grande et que ça va bien plus vite. Ensuite parce que les routes sont très larges et même s’il y a du trafic, on peut prendre les rues annexes sans aucun risque. Par contre, le cycliste est tout en bas de la chaine alimentaire birmane, juste au dessus du piéton, donc il faut quand même faire super attention.

Mais franchement c’est agréable, pas cher (un vélo va coûter quoi… 1ou 2€ la journée max), on peut faire le tour des monuments et surtout une balade sympa de downtown vers le fleuve à l’ouest de la ville, vers le monastère.

Il y a aussi la possibilité de faire des visites guidées à vélo. Comme d’hab, si je l’avais su avant, je crois que je l’aurais fait! C’est à la journée ou demi-journée. Ca va beaucoup dépendre de la qualité du guide, mais l’idée est vraiment bonne pour cette immense ville 🙂

Un exemple de balade à vélo dans la campagne ici.

Des visites guidées

Le souci quand, comme moi, on prend un chauffeur à la journée et non un guide, c’est qu’on n’a que quelqu’un qui va conduire de point d’intérêt en point d’intérêt. Je n’ai pas eu d’explication, juste quelqu’un qui conduisait et j’ai un peu regretté, surtout que ce n’est pas plus cher. J’aurais aimé quelqu’un qui m’en dise plus sur l’histoire, la culture, les différents lieux. Et on va pouvoir en trouver plusieurs, et là je fais plus confiance aux avis sur les sites qu’aux hôtels 😀 Ca va aussi dépendre de ce que vous voulez voir.

Avec cette visite guidée (privée!) on va trouver les principaux sites de Mandalay ainsi que Mingun.
Vous pouvez également avoir une visitée guidée privée des 3 cités royales (Inwa, Amarapura, Sagaing) ici.

Pagode à Inwa à Mandalay
Des pagodes dans la cité d'Inwa à Mandalay

Une balade sur le fleuve

Sur l’Irrawaddy on a deux chouettes choses à faire. Tout d’abord une croisière de quasiment 12h pour voir les paysages, visiter un ou deux villages. Idéal pour une journée tranquille. C’est grosso modo le même trajet que pour aller à Bagan en bateau donc je peux vous dire que c’est quelque chose de très agréable 🙂 Et pas spécialement cher, 38€ la journée.

Vous pouvez découvrir ça ici.

Sinon vous avez aussi la possibilité de passer une journée ou deux d’observation de pêcheurs et de dauphins. Là je ne l’ai pas fait je ne peux donc pas vous dire, mais ça a l’air pas mal du tout. Pas donné mais c’est une grosse journée qui a l’air intéressante à faire 🙂
Dans les deux jours, vous avez tous les repas, hébergement et visite de Mingun compris, pour environ 160€.

Pour une journée c’est ici
Pour deux jours c’est par là.

Visiter Pyin U Lwin

Pyin U Lwin (anciennement Maymyo) est la bouffée d’air frais de la région. Située à plus de 1000m d’altitude, ça contraste avec la chaleur de Mandalay. C’est d’ailleurs pourquoi les colons anglais en ont fait leur “station balnéaire”, un climat bien plus agréable. On va retrouver dans la ville une vraie architecture coloniale et également une végétation dense, on la surnomme d’ailleurs “Flowers city”.

On peut y aller en bus ou taxi, mais il faudra surtout privilégier le train qui est sacrément pittoresque.

Vous avez également la possibilité de partir de Mandalay avec un guide privé pour la journée, pour 45€ au total. C’est pas mal, guide, transport et bonne réputation inclus.

Une excursion à Monywa

Monywa, c’est une ville très peu touristique située à 130km à l’ouest de Mandalay. Donc ce n’est pas à côté mais apparemment ça vaut le coup. Je dis “apparemment” car je n’ai pas eu l’occasion de la visiter, je n’avais appris son existence qu’après (vous voyez le mec préparé).

Ca a l’air chouette car on va notamment trouver deux énormes bouddhas, un debout (rare en Birmanie) de 167m de haut dans lequel on peut aller, et un allongé juste devant.

On va également trouver un superbe temple doré (original!) avec des milliers de petites stupas et on dit qu’il y aurait 500.000 représentations de Bouddha. En photo, ça a l’air très chouette! C’est sur ma todo list pour mon prochain voyage.

Enfin il parait qu’il y a des grottes avec peintures rupestres, je suis très curieux de voir ce que ça donne!

On peut facilement aller à Monywa en train depuis Mandalay, mais faut compter gentiment 3h, probablement 4. Tandis qu’en bus, c’est 3h et 2000 kyats (mais moins drôle). Donc une journée en train ça peut être sportif, si vous avez un bus ou un guide, pourquoi pas. Mais y passer une nuit serait loin d’être déconnant.

Vous pouvez regarder ici pour une visite guidée depuis Mandalay

Un vol en montgolfière au dessus de Mandalay

Les montgolfières en Birmanie, on pense surtout aux ballons au dessus de Bagan. Bon, j’ai eu la chance de le faire et j’avoue que c’est top. A Mandalay, on a une société qui opère, Oriental Ballooning (très bonne avec un staff très expérimenté).

Ici au dessus de Mandalay, ça a l’air aussi très intéressant. On aura les temples et les cités évidemment, mais également l’immense plaine de l’Irrawaddy et la campagne. Je crois que ça se fait au lever du soleil donc avec de belles lumières. C’est un petit budget (environ 280€) mais j’ai vraiment aimé le faire à Bagan donc pourquoi pas ici si vous avez le temps.

Informations pratiques sur Mandalay

Combien de temps rester à Mandalay

Il y a un sacré paquet de choses à voir à Mandalay. Tout d’abord les cités royales méritent au moins une journée à elles seules (je dirais même deux en fait), puis tous les monuments de Mandalay, c’est également au moins 2 jours. Surtout qu’il fait chaud et que le soleil se couche tôt, donc les journées peuvent être courtes. J’y étais resté 3 grosses journées, c’était bien mais avec le recul une de plus n’aurait pas été du luxe. J’aurais plus profité de Mandalay Hill et d’un ou deux temples que je n’ai pas pu faire car ça ferme tôt.

Donc au final, c’est entre 3 et 5 jours. Le grand minimum si vous êtes vraiment pressés, c’est 2 jours, un pour les cités royales, un autre pour la ville, mais ça sera au pas de course et c’est un peu dommage car ici, tout est dans les détails.

En y repensant, une bonne façon de visiter Mandalay pourrait être d’avoir chaque jour une cité royale et un monument de Mandalay. Ca permet d’alterner, de prendre son temps. Par exemple Amarapura le matin, le Palais royal l’après midi. Inwa le matin, Kuthodaw et Sanda Muni l’après midi.

Toit du monastère Kyaung Shwenandaw à Mandalay
monastère Kyaung Shwenandaw à Mandalay en Birmanie

Comment venir à Mandalay

Venir en bus

Pour le coup, c’est vraiment super simple. Mandalay étant la seconde ville du pays, tous les bus y viennent, de n’importe quelle destination. Comme c’est central, ça prendra également du temps, mais jamais trop trop. Ne pas oublier que les distances birmanes ne sont pas les mêmes que chez nous, 50km/h, c’est déjà très bien là bas!
Quelques exemples ci-dessous:

  • Mawlamyine – Mandalay : 13h et 17€
  • Bagan – Mandalay : 5h et 9$
  • Yangon – Mandalay : 9h et 10€ (c’est tout droit et une belle route)
  • Lac Inle – Mandalay : 7h30 et 12$

Venir en avion

C’est pratique et rapide. Mandalay est à 1h d’avion de tout, mais est également environ à 60$ de tout comme c’est une destination très prisée. C’est bien plus cher que le bus, plus cher que les vols internes de Thailande par exemple, mais c’est rapide, confortable, relativement fiable et on s’y sent en sécurité. Et j’aime bien le bordel organisé des aéroports birmans 😀

Il faut s’y prendre tôt car les billets varient de 60 à 110$ (depuis Yangon), mais avec le nombre de vols quotidiens, on arrivera facilement à trouver des prix corrects.
Pour Bagan, c’est 30$ et 35min par exemple.

Pour chercher les vols internes en Birmanie, il convient de comparer. Car certains se font vraiment plaisir sur des vols qui en fait ne coutent pas cher. Vous pouvez également aller voir directement chez Air KBZ (principale compagnie). Mais pour comparer, je vous conseille deux sites: Kayak et Skyscanner, sur lesquels j’ai vérifié au moment de l’écriture de l’article, les vols correspondent aux prix normaux.

Venir en bateau

Là c’est pour avoir une journée détente avant ou après le tumulte de Mandalay. On peut venir en bateau via une petite croisière sur l’Irrawaddy de Yangon ou Bagan. Bagan c’est simple, c’est une journée en slow boat qui coutera environ 40$. On aura de super paysages, c’est reposant, très agréable.
Depuis Yangon c’est bien plus long et plus luxueux, ce sont des croisières de plusieurs jours et quelques milliers de dollars, donc question économie, ce n’est pas tout à fait ça. En revanche ça passe par d’autres super endroits.

bateau Birmanie

Venir en voiture

Comme partout en Birmanie, les étrangers n’ont pas le droit de conduire. Donc vous ne pourrez pas faire ce trajet en louant une voiture par vous même. En revanche, vous pouvez louer les services d’un chauffeur, c’est très fréquent dans le pays, mais ce n’est en général pas donné. Pour cela, je vous conseille de vous adresser directement à votre hôtel, ils ont tous les coordonnées de chauffeurs fiables.

Venir en train

Mandalay est vraiment central en Birmanie et les Anglais ont fait construire de nombreuses lignes. C’est donc assez simple pour venir des principales villes notamment de Yangon. Par contre c’est 600 bornes donc en train birman, ça risque de prendre un peu de temps 😀 Mais si vous avez le temps, clairement le réseau ferré est intéressant, c’est toujours drôle en Birmanie 🙂 Vous pouvez retrouver la carte du réseau ferré sur le site Myanmar Trains.

vente tirages photo

Plusieurs photos de Birmanie sont en vente dans la boutique

Dormir à Mandalay

Mandalay, c’est vraiment étendu et les distances sont grandes. Mon conseil pour se poser dans un quartier proche de tout, relativement agréable avec possibilité de faire des choses à pied, ça serait juste au sud du Palais (l’énorme carré fortifié sur la carte!). C’est aussi là que l’on va trouver des hôtels très corrects en terme de qualité/prix. Par exemple j’étais à l’hôtel A1, bon hôtel, récent, pour 25€ la nuit. C’est standard pour la ville, on peut facilement trouver de bons hôtels pour 25/35€ la nuit bien placés. On aura également le Royal Ruby Mandalay ou l’Aurora un 3* à moins de 20€. Ces hôtels sont déjà bien, mais si l’on veut du plus haut de gamme, on va dans ce cas chercher du côté du Mandalay Lodge, 4* à 60€ , le Triumph à moins de 40€. Idem pour le New Wave, encore mieux placé!
Enfin, si vous rêviez d’un hôtel de luxe, le Hilton est à environ 100€

Comment se déplacer ?

Je dirais qu’il y a 4 moyens de locomotion à Mandalay:

  • à pied: les distances sont grandes, les températures cognent, mais on peut faire pas mal de choses à pied si on a le temps. C’est poussiéreux et la notion de trottoir peut être toute relative ici, mais ça se fait!
  • en vélo: en échappant aux 2-3 grands axes, c’est une ville où l’on peut facilement se déplacer à vélo
  • en scooter: contrairement à d’autres endroits de Birmanie, ici on peut louer un scooter, ce qui facilite grandement les choses. N’oubliez pas qu’ils ont une conduite très… locale !
  • en taxi: c’est pas cher, c’est pratique, il y en a partout. Négociez avant d’entrer dedans, mais en général ils sont honnêtes, à 2000 kyats près.

Inscrivez-vous à la Newsletter et recevez de jolies nouvelles 🙂

Conclusion sur Mandalay

Mandalay, c’est donc vraiment spécial. On ne va pas se mentir, la ville en elle même est moche. Mais c’est la capitale culturelle et il y a vraiment énormément de choses à voir. C’est une autre adaptation que celle nécessaire à Yangon qui a un sacré charme donc dès qu’on arrive à faire abstraction de ça, franchement on peut vraiment en profiter. Et au pire, on fait les trajets en taxi et on se contente de l’essentiel, des plus beaux temples en teck, des stupas, bref de tout ce que la ville a à offrir, et c’est déjà vraiment bien. Donc clairement, quand certains disent que Mandalay n’est pas indispensable, ça m’hérisse le poil (et y en a beaucoup) car c’est un sacré morceau de l’Histoire de la Birmanie qui est ici et en plus on va prendre quelques claques avec les cités royales. Alors franchement, n’hésitez pas!

3 articles qui devraient vous intéresser

Qu’avez-vous pensé de Mandalay ?

[Total : 1   Moyenne : 5/5]

Laisser une réponse

Veuillez laisser votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici