Tout savoir sur Mrauk U

Quand on parle de Birmanie, on pense forcément à Bagan, Mandalay ou encore le Lac Inle. Ce sont les indispensables, les plus connus, ceux qui bénéficient de la meilleure promotion. Bon ok, c’est mérité, il faut bien l’avouer. Mais qui n’a jamais rêvé d’avoir un site historique rien que pour soi, pouvoir se balader de temple en temple sans croiser un touriste, le tout dans un cadre magnifique ? Ceux qui sont déjà allés aux Pyramides,  à Bagan ou Angkor voient de quoi je parle. Pouvoir simplement se promener et profiter pépère,  sans personne. Et bien ne cherchez plus ! Les temples de Mrauk U sont là pour ça.

Je vous entends déjà « Mrauk U ? Kezako? ». Déjà, ça se prononce Miaou, « oh c’est rigolo! » ouais, et c’est surtout plus simple. Il s’agit d’une cité antique,  ancienne capitale de l’état Rakhine (de nos jours connu pour d’autres moins bonnes raisons), prise par les Birmans fin 18e siècle. Un peu comme Bagan, la mode était de construire un paquet de temples les uns à côté des autres. La comparaison avec Bagan s’arrête ici car tout le reste diffère. Le style,  la restauration,  le tourisme,  l’état d’esprit. On est en Birmanie mais pas vraiment.

Avant tout, voilà un exemple pour vous montrer à quoi ca ressemble. C’est une architecture totalement différente de Bagan et de ce qu’on trouve de manière générale en Birmanie.

temple mrauk u
Temple typique de l’Arakan

Pourquoi aller à Mrauk U

Les 5 raisons pour aller à Mrauk U

  • Des temples magnifiques
  • Ya pas un chat (et c’est pas parce qu’ils les mangent) et on se sent seul au monde
  • Ça réveille le côté Indiana Jones qui sommeille en vous
  • Vous n’êtes plus vraiment en Birmanie
  • Parce que bon, ça se mérite

Les 3 raisons de ne pas aller à Mrauk U

  • Ca n’est pas ce qu’il y a de plus facile à organiser et ça vous gonfle
  • Vous préférez la convivialité des temples surbondés de touristes
  • Vous n’avez pas beaucoup de temps sur place (ça, c’est la seule raison valable)
  • Si la région est fermée aux touristes (bon ok ça fait plus de 3 raisons, mais celle-ci est aléatoire et dans le contexte actuel de l’état Rakhine, ça pourrait arriver)

 

Un peu de géographie

Mrauk U se situe dans l’Arakan, état birman dont on parle beaucoup pour de bien tristes raisons (sur lesquelles je ne m’étendrai pas, ce n’est pas l’endroit pour). Et en effet, Mrauk U ne se situe qu’à quelques dizaines de kilomètres du Bangladesh, c’est à dire à l’extrême ouest du pays.
Cette partie du pays est sacrément isolée du reste du pays, avec très peu d’infrastructures, et pourtant sur la papier la ville n’est pas si loin que ça d’autres lieux touristiques. Par exemple Bagan n’est qu’à 150 bornes à vol d’oiseau, mais il y a une chaîne de montagnes entre les deux, qu’il faut contourner soit par le nord soit par le sud et cela rend le trajet « légèrement » plus long. Mais, clairement, ce sentiment d’isolement participe à l’expérience unique qu’est la découverte de Mrauk U.

Mrauk U Birmanie
Mrauk U est situé à l’extrème ouest de la Birmanie, pas loin de la frontière avec le Bangladesh

 

 

Comment se rendre à Mrauk U

Vous allez vite comprendre pourquoi il n’y a aucun touriste ou presque. Les années précédentes,  on comptait 5000 touristes par an. Un chiffre qui stagnait et qui a même baissé à 4000 l’année dernière,  sachant que la saison qui commençait quand j’y étais ne prêtait pas à l’optimisme.

Pour aller à Mrauk U,  comme pour beaucoup d’autres endroits on a le choix. Et le temps. Beaucoup. L’avion, le bus, le bateau, et surtout un mélange de tout ça. Je m’explique.

Imaginons que vous preniez l’avion. L’aéroport le plus proche est situé à Sittwe. Ok, sur la carte c’est pas loin. Mais c’est sous-estimer les performances des transports birmans. Car une fois à Sittwe, pour aller à Mrauk U, il faut compter 3 heures de bateau (sauf si c’est le slow boat, et là c’est entre 4 et 6 heures). Le bateau rapide ne part pas tous les jours. 5 jours sur 7, les 2 autres jours c’est le slow boat. Y en a un le matin vers 7h, et maintenant un aussi l’après-midi vers 15h pour choper les touristes du vol de 14h de Thandwe. Sauf que ça marche pas à tous les coups, suffit d’un retard sur le vol et hop. Le bateau coûte environ 10$.

bateau mrauk u
Départ de Mrauk U pour Sittwe en bateau, au petit matin

 

Avant,  quand on loupait le bateau, on n’avait pas d’autre choix que de passer la nuit à Sittwe ou prendre un bateau privé qui coûtait la peau des fesses. Maintenant on a la possibilité d’y aller en car/bus/voiture, tout ce qui roule. La route a été améliorée et en 4 heures, si tout va bien, vous êtes à destination. Vous verrez vite les propositions à l’aéroport, et comptez 20$ par tête (60$ si vous êtes tout seul). Faut négocier sévère car ils commencent à 100$ par tête. Partagez avec d’autres passagers, c’est moins cher et plus sympa. C’est comme ça que j’ai rencontré Rémy et Edwin, avec qui je passerai une partie de mon séjour à Mrauk U.

Des bus arrivent directement à Mrauk U, de Yangon, Bagan (enfin pas trop loin), et peut-être Mandalay. Mais ils ne sont pas quotidiens et c’est trèèès long. Environ 24h. Dans un bus. Conduit par un Birman. Sur une route birmane. Avec plein de gens. Et de la musique birmane. Toujours motivé ?

Autrement c’est l’avion, de Yangon ou Thandwe, pour Sittwe, pas quotidiens non plus. Mais un peu plus chers et plus rapide. Comptez environ 100$ le vol de Yangon à Sittwe, 60$ de Thandwe à Sittwe. Et forcément le double pour l’aller retour. Pour ma part j’ai fait Thandwe – Sittwe – Yangon pour grosso merdo 190$, et pour respectivement 45min et 1h20. Pour moi, ya pas photo vu le gain de temps.
Le bus coutera 40.000 kyats depuis Bagan (25€)

Donc pour résumer:

  • Avion + bateau si vous arrivez tôt ou que vous passez la nuit à Sittwe
  • Avion + bus privé si vous voulez pas dormir sur place
  • Bus si vous avez le temps et surtout s’il y en a un qui part de votre point de départ
sittwe mrauk u birmanie
Le trajet optimiste en bus ci-dessous, entre Sittwe et Mrauk U.

Que voir à Mrauk U

Ca risque de vous surprendre, mais à Mrauk U on trouve… suspense… des temples. Plein. Mais des chouettes. J’en parlais plus haut, c’est une architecture totalement différente, moins travaillée que les temples birmans et que vous avez pu voir à Bagan. L’extérieur fait plus château fort tandis qu’à Bagan ça peut être plus comparé à la Renaissance. C’est notamment du au climat qui est plus dur, des vents beaucoup plus forts et donc il faut de la robustesse. Et c’est assez rigolo car ça colle bien au caractère des gens, totalement différent des Birmans que vous avez rencontré auparavant. Les gens sont plus réservés, moins tournés vers les touristes, moins curieux et, pour certains, plus réfractaires. Ne vous étonnez pas si vous avez beaucoup moins de contact avec les gens. Ils vous observeront de loin, mais ne viendront quasiment jamais vous aborder. Le caractère des gens m’a fait penser aux pays nordiques, c’était vraiment étrange.

L’immense avantage à Mrauk U, c’est aussi qu’il n’y a personne. Quelques milliers de touristes à l’année. Imaginez, il y a plus de touristes en une journée à la pagode Shwezigon de Bagan qu’en un an à Mrauk U. Vous allez être peinard, vous allez jouer à Indiana Jones, avoir des temples pour vous tout seul. C’est le pied complet, sauf si vous aimez la convivialité de la ligne 13 du métro parisien auquel cas vous vous sentirez seul.

Quelques temples

Ca fait l’objet d’un article ici, avec plus de chouettes photos, mais voici les principaux temples à voir à Mrauk U. Sachant qu’il y en a quelques centaines, il y en a certains qui sortent largement du lot.

Paya Shittaung

Pleine de stupas, des frises impressionnantes et surtout des gravures vraiment rigolotes, la pagode Shittaung est une très bonne entame. Et surtout l’intérieur est vraiment cool avec plein de couloirs, de chouettes enfilades de statues

pagode shittaung
L’intérieur de la pagoda Shittaung est vraiment joliment travaillé

Paya Htukkanthein

Mon préféré (c’est le rondelé!). La pagode Htukkanthein (ou Dukkanthein, c’est selon) est une forteresse faite pour résister à tous les vents, et probablement quelques envahisseurs. J’adore son architecture et surtout son intérieur, dédale de couloirs remplis de statues. Et évidemment personne.

temple mrauk u

Paya Kothaung

Celui-ci envoie du lourd. Un peu à l’écart, ses façades sont couvertes de stupas. Et les couloirs intérieurs sont extras car la végétation est là, c’est pas rénové et on a l’impression de faire un voyage dans le passé. Vraiment top.

pagode kothaung
Le premier qui trouve le nombre de stupas sur cette photo a gagné

Paya Ratanabon

La pagode Ratanabon est plus petite mais sympatoche (en plus d’avoir un nom qui sonne bien). Une grosse cloche entourée de plusieurs petites. Très photogénique.

pagode ratanabon
Les cloches de pâques !

 

En dehors de Mrauk U

Mrauk U est assez isolé. Les activités annexes ne sont pas légion mais d’un autre côté il y a déjà assez à faire avec les temples. Toutefois on trouve :

Les villages Chin. Il s’agit d’une visite de villages typiques et reculés (enfin moins maintenant) avec notamment les femmes « araignées », qui ont le visage tatoué. Ca se fait en bateau sur la journée, j’y reviendrai dans un autre article.

Les ruines de Vesali (ou Waithali, Withali). Un ancien royaume dont il ne reste plus grand chose. Je n’ai pas pu voir, c’est à 10km donc facilement joignable en vélo.

Paya Mahamuni. Situé un peu plus au nord, c’est d’ici que vient le célèbre bouddha Mahamuni vénéré à Mandalay. Il a été emporté fin 18e siècle par le roi Bodawpaya.

 

Coucher et lever de soleil à Mrauk U

Honnêtement, c’est un paradis pour les photographes. Et pour les yeux aussi hein. C’est là-bas que je me suis fait le plus plaisir. Et c’est aussi là-bas que mon appareil photo a décidé de faire du mi-temps. Extrèmement frustrant.

Comme à Bagan, le jeu consiste à trouver les meilleurs endroits pour les levers et couchers de soleil. C’est à dire être en hauteur, vue sur des temples, idéalement qui dépassent de l’horizon pour faire les petites ombres sombres. Et là, ce n’est pas le choix qui manque. De plus, entre la brume du matin et les fumées de feux le soir, l’ambiance est vraiment top. Inutile de vous dire que vous serez quasiment seuls sur les différents points de vue 🙂 Et cerise sur le gâteau, tous les bons points de vue sont indiqués dans l’appli maps.me.
Ce qui est mieux ici qu’à Bagan, c’est que la région est loin d’être plate. Ya des collines, c’est vallonné.

carte mrauk u
localisation des points de vue pour coucher ou lever de soleil à Mrauk U

Sunset Hill

Petit point de vue sympa sur une colline proche des temples et avec vue sur la Paya Dukkanthein. Cool pour le coucher de soleil.

Discovery Viewpoint

sunset mrauk u
Photo kitsch je sais, mais ça rend plutôt pas mal

Là, c’est encore mieux, probablement le meilleur point de vue pour le coucher de soleil. Par contre c’est payant, 500 kyats si je me souviens bien. Mais franchement, c’est le top. D’ailleurs la photo de couverture de l’article a été prise ici.

Paya Shwetaung

Un peu plus éloignée, elle est cool surtout pour le lever de soleil car ça donne sur les collines derrière. Avec la brume du petit matin, c’est top.

sunrise shwe taung pagoda
Petit lever de soleil sur son lit de brume

Questions pratiques

Combien de temps à Mrauk U

Franchement, vous n’allez pas faire tout ce trajet pour rester qu’une journée ou deux hein. Et vous aurez bien raison. A mon avis, 3 jours sont un minimum. Deux jours de découverte des temples, une journée dans les villages Chin (c’est pas indispensable, mais je pense que pour l’histoire qu’elles ont à raconter, il est bon d’y aller). J’y suis resté 3 jours et j’aurai bien fait une petite journée de plus.

Comment se déplacer à Mrauk U

Easy. Mrauk U c’est tout petit. La très grande majorité des temples sont « au centre ville ». Bref, pas loin quoi. A part la Paya Kothaung qui est un peu éloignée, le reste se fait à pied. Mais vous pouvez louer un vélo, ça coûte 1 ou 2$ la journée et c’est sympa. Bon ok les routes c’est pas toujours ça, mais ça se fait bien 🙂
Je n’ai pas le souvenir d’avoir vu beaucoup de tuk tuk, mais faut dire qu’il n’y a pas assez de touristes. Et les scooters sont interdits aux touristes également.

Quand aller à Mrauk U

J’y étais fin novembre et c’était top. C’est bien après la saison des pluies qui est, parait-il, démentielle dans la région. Les mois d’été sont un vrai déluge. Donc clairement, y aller entre octobre et avril est une bonne idée.

Les hôtels

J’ai logé au Shwe Thazin Hotel, vers les 30$ la chambre double il me semble. Un bon confort, avec petit dej’ très correct. Décors kitchissimes à souhait. Le wifi jouait à cache-cache, mais finalement, vu le prix des cartes internet mobile, c’était bien plus pratique d’en prendre une. Rémy et Erwin ont pris une chambre au Mrauk U Palace Hotel, c’était pas mal apparemment, une petite gamme en dessous et environ 20$ la nuit.

Restauration

Ya pas des masses de restaurants en ville. Et assez souvent de tous petits restos locaux sans nom. J’ai en revanche testé le Moe Cherry. Un resto « haut de gamme » pour la ville, mais qui reste bon marché, et c’est pas mal du tout. Alors oui ya des touristes, mais c’est probablement parce que c’est celui où le personnel parle le plus anglais.

Moe cherry restaurant Mrauk U
Quelques plats chez Moe Cherry

Sécurité

Vous avez du en entendre parler, la région Rakhine n’est pas vraiment stable. De plus, les pays comme la France considèrent cette région comme étant à risque et il est formellement déconseillé d’y aller. Pour deux raisons. D’abord la plus connue, la situation des Rohingyas et les révoltes associées. Ensuite, c’est moins connu, mais chaque état (ou presque) en Birmanie a des groupes armés et les Arakanais ne sont pas en reste. Toutefois, là c’est le point le plus important, la Birmanie n’hésite pas à fermer des régions aux étrangers quand c’est trop tendu. Et ils sont très à cheval là dessus, la région se « ferme » du jour au lendemain. Donc on peut considérer que tant que la région est encore accessible, c’est que c’est sécurisé. Mais il ne faudra pas sortir des sites autorisés.
J’y étais fin 2016 pendant des émeutes, et on est totalement en sécurité à Mrauk U. Donc si la région est ouverte, allez-y les yeux fermés.

 

Voilà voilà, ça fait pas mal d’informations tout ça. Et en écrivant ces quelques lignes, ça confirme ce que j’avais ressenti à l’époque, c’est le meilleur endroit que j’ai fait en Birmanie et celui qui me donne le plus envie d’y retourner.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas ! Et si vous avez des questions sur l’organisation plus générale d’un voyage en Birmanie, ça se passe dans cet article 🙂

Laisser une réponse

Veuillez laisser votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici