Les 9 activités indispensables à faire à El Calafate

El Calafate

El Calafate, c’est d’abord le nom d’un petit fruit patagonien. Mais c’est aussi et surtout une petite ville totalement perdue au sud de la Patagonie, qui est le principal point d’entrée du parc national Los Glaciares. Ce parc, comme son nom l’indique, est constitué principalement de… glaciers dont le plus connu est le Perito Moreno. La ville en elle même est sympathique, à la base un vrai village patagonien sur laquelle s’est rajoutée la couche touristique, une influence germanique (entre les chalets et la boulangerie allemande), le tout au bord du sublimement turquoise lago Argentino. Il faut dire que les premiers à s’installer ici avaient bon goût. Pas frileux, mais bon goût. Car le lac est alimenté par la fonte des glaciers, ce qui lui donne sa couleur particulière dans cet environnement très sec. Car, au delà des glaciers qui sont dans la cordillère des Andes, la région est désertique (le côté moins connu de la Patagonie), avec beaucoup de rien. Et le climat y est relativement agréable. Ok, beaucoup de nuages, pas mal de pluie, du vent à en défriser un lama, mais pas trop trop froid, été comme hiver. Et pas mal d’activités pour découvrir la région et les glaciers.

glacier perito moreno el calafate argentine patagonie blog vincent voyage

Un glacier à perte de vue

Un sentiment de bout du monde

Cet isolement a ses avantages (on n’est pas envahis par la foule) mais aussi ses inconvénients. Tout est loin (ok c’est le principe d’un coin perdu), le Perito Moreno est à 80km, la ville la plus proche à environ 200km, donc on peut rouler des heures dans un paysage sauvage à croiser des aigles et des guanacos (d’ailleurs, ça se mange et c’est moins bon que l’alpaga, ça va faire plaisir aux Péruviens).
Pour ma part, c’est un sentiment que j’adore et j’aime ne croiser personne sur la route, prendre des chemins un peu paumés.

Une nature privée

En revanche, tout cet espace n’est malheureusement pas accessible. Tout est privé, appartenant à de grands domaines, des estancias, avec clotures et routes barrées. Même le bord du lac n’est quasiment pas accessible (enfin si, vous verrez sur la carte, ya un endroit idyllique), on ne peut quasiment pas s’aventurer hors des routes principales et se rapprocher de lacs, montagnes, canyons. C’est une énorme frustration.

Des activités qui ont un certain coût

On va le voir dans le détail, mais profiter des activités d’El Calafate a un coût. Bon ok, la Patagonie est chère, venir ici est déjà un budget, mais toutes les activités sont payantes, plus ou moins chères. A part se balader en voiture, tout est basé sur des tours opérateurs, sauf la visite au Perito Moreno dont on ne paiera que l’entrée. Donc il faut prévoir le coup, car il serait dommage de ne venir ici que pour se trouver face au glacier, il y a d’autres choses à faire. J’en profite, je ne parle pas de l’excursion qui va à Torres del Paine car je pense que c’est trop loin et trop rapide pour un tel parc. C’est possible, mais les retours sont que c’est fatigant.

Pas le royaume des marcheurs

Ici, comme tout est privé et cloturé, on ne trouvera quasiment aucune randonnée à faire. Pour cela, il faut aller à El Chalten, qui offre bien plus de possibilités. Mais ici, à part la très longue (et très agréable) corniche le long de la lagune en ville, il n’y a rien. Même dans le parc du Perito Moreno.

glacier perito moreno el calafate argentine patagonie blog vincent voyage

Le majestueux Perito Moreno

route el calafate argentine patagonie blog vincent voyage

Empooorté par la foule… trop de monde par ici !

Voir le Perito Moreno

Si on vient à El Calafate, c’est pour le voir. Lui, la superstar de Patagonie, king of the glaciers. Ce n’est pas le plus grand, ni le plus haut, mais il est magnifique, énorme, majestueux. En plus, une fois sur place au parc, c’est très bien fichu car on a 4/5 chemins qui offrent un bon paquet de points de vue différents, en bas ou en hauteur, sur plusieurs kilomètres. On peut facilement y passer 3 ou 4h.
Le glacier est accessible en voiture (ou en bus) et est tout de même situé à 80km de la ville. Les 30 derniers km sont tortueux, avec deux magnifiques miradors, comptez donc 1h30 pour s’y rendre.
Les frais d’entrée sont de 800 pesos par personne. Si vous y allez deux jours de suite, le lendemain est à moitié prix.

glacier perito moreno el calafate argentine patagonie blog vincent voyage

Le Perito Moreno dans presque toute sa largeur

glacier perito moreno el calafate argentine patagonie blog vincent voyage

Des pics de glace millénaires

Marcher sur le Perito Moreno

L’activité phare au Perito Moreno est d’enfiler les crampons et de marcher sur le glacier. J’ai fait ma première fois sur ce glacier et c’est vraiment une chouette expérience. On a la possibilité de faire une petite balade de 2h ou une journée complète, plus exigeante, mais qui va plus loin sur le glacier. Ce qui est super intéressant, c’est que cela permet de voir comment le glacier est constitué, les crevasses, les différents niveaux. La vue est magnifique, le spectacle grandiose.

Pour réserver votre randonnée sur le Glacier Perito Moreno, c’est ici!

Marche Glacier Perito Moreno Patagonie Terre de feu | Blog Vincent Voyage

Une expérience super sympa de marcher sur le glacier

Une croisière au milieu des glaciers

Car il n’y a pas que le Perito Moreno. En effet, dans le parc de Los Glaciares il y a plusieurs glaciers et pleiiiin d’icebergs. Cette croisière permet donc de voir différents glaciers et sous d’autres angles. Là on se retrouve donc au pied du Perito Moreno et Spegazzini, et on va aussi voir le Upsala, à distance car comme il est très instable et très haut (140m!), un bout de glace qui tombe peut facilement renverser un bateau. Donc on va l’admirer de loin et se faufiler entre les icebergs dans la baie. La croisière dure une journée, c’est vraiment agréable. Et c’est aussi le seul moyen de voir les autres glaciers et des icebergs de près.
On va trouver différents prix, différentes prestations, mais cela tourne autour de 110€ pour de gros bateaux qui ont plusieurs ponts. Malheureusement, il n’existe pas de petits bateaux, ni de bateaux électriques. Après, je crois qu’il n’y a que 3 compagnies qui le font par jour, donc ça reste raisonnable, on est très loin de Milford Sound par exemple.
Je suis passé par MarPatag, qui était le moins cher pour des prestations qui semblaient identiques. Donc j’en suis satisfait.

Pour réserver votre croisière de découverte des 3 glaciers, c’est par ici!

glacier spegazzini perito moreno patagonie blog vincent voyage

Le glacier Spegazzini dont on peut s’approcher relativement près

croisière perito moreno patagonie blog vincent voyage

Le Perito Moreno vu du bateau, impressionnant

Visiter une estancia

La Patagonie, ce sont plusieurs propriétés qui se la partagent depuis plus de 100 ans. Comme il n’y avait que du rien, il fallait créer des activités d’élevage principalement de laine de mouton, qui était très en vogue à l’époque. Une estancia, c’est donc une famille (en général étrangère, anglaise ou française) qui est venue s’installer il y a fort fort longtemps sur un domaine de plusieurs milliers d’hectares. Aujourd’hui, on peut en visiter certaines. Celles qui sont dans le parc naturel ne peuvent plus exercer en tant que telles et se sont donc tournées vers le tourisme (musée, lodges, visites), les autres ont encore les élevages et initient à des activités comme la tonte, l’équitation… et évidemment, on y mange bien! 🙂 C’est intéressant, et parfois elles sont situées dans un cadre exceptionnel comme la Estancia Cristina (plus d’infos sur leur site ici), accessible en bateau uniquement, au pied de montagnes extra. J’en parlerai dans un article dédié, mais ce qui est top, c’est que l’on peut accéder à un point de vue exceptionnel sur le glacier Upsala après un trajet assez drôle en 4×4 et un peu de marche.
Quelques exemples d’estancias à visiter dans le coin : Cristina, Nipebo Aike (où l’on peut monter à cheval), 25 de mayo qui propose un spectacle le soir, Alice qui fait découvrir son travail autour des moutons.

Réserver une excursion avec randonnée à la Estancia Cristina ici.
Découvrir le tourisme rural autour des moutons de l’Estancia Alice.

vue glacier upsala estancia cristina patagonie argentine blog vincent voyage

Une vue incroyable sur le glacier Upsala et les lacs 

lac glacier estancia cristina patagonie argentine blog vincent voyage

Le cadre de l’Estancia Cristina, au bout du monde

Se perdre dans le grand nulle part

Vous commencez à me connaitre, quand je suis quelque part, j’adore prendre la voiture et prendre des routes au hasard. Bon là, l’avantage c’est qu’il y a un terrain de jeu immense comme la ville la plus proche est à 200km. Mais il n’y a que peu de routes disponibles. Celles ci sont chouettes, permettent en général de voir des animaux (Guanacos, lamas, aigles, chevaux…), et on peut voir un côté méconnu de la Patagonie: le grand rien. C’est ce qui est impressionnant avec ce territoire, c’est immense et il n’y a que la nature sauvage, du rien, partout. En routes sympa, il y a celle qui va à El Chalten. Vous allez longer un petit canyon. Vous pouvez également longer le lago Argentino par le nord.

paysage patagonie argentine blog vincent voyage

Le désert patagonien, il n’y a pas que des montagnes ici

route paysage patagonie argentine blog vincent voyage

Du grand rien à perte de vue

Observer les oiseaux à la Laguna Nimez

Les pionniers d’El Calafate ont eu le bon goût de se mettre au bord du lac Argentino mais surtout de la laguna Nimez, qui est un paradis pour les oiseaux. On va trouver des centaines de flamands roses, plein plein d’oies et de canards différents (on voit le gars qui s’y connait), mais également des chevaux (bon ok ce n’est pas un oiseau, mais quand même). C’est super reposant, intéressant pur faire de la photo animalière. Bon par contre, je crois qu’ils ne sont pas là toute l’année, quand j’y étais en mars c’était assez vide. Là en décembre, c’est super. Par contre, je n’ai pas l’impression que le meilleur endroit soit l’entrée “officielle” du parc, mais plutôt côté ouest de la ville, le long de la promenade. Il y a des escaliers pour y descendre, les locaux font leur petite balade ici. C’est chouette.

flamands roses laguna nimez el calafate patagonie argentine blog vincent voyage

Les flamands qui ne sont pas dérangés par la présence humaine

chevaux el calafate patagonie argentine blog vincent voyage

Des chevaux un peu beaucoup partout 🙂

Apprendre au Glaciarium

Pour faire un peu dans la culture, le Glaciarium est un chouette musée qui initie et explique le fonctionnement des glaciers et de la région. Comment ils se forment, ils vivent, pourquoi ils ont cette couleur, et ainsi de suite. Pédagogique et super ludique, ce n’est pas un musée planplan. On participe pas mal. Et en plus… ya un ice bar 🙂 Cela peut être intéressant de le faire avant d’aller voir les glaciers. Par contre, il n’est pas en centre ville (5km à l’extérieur). Si vous avez une voiture, c’est pas un souci (l’entrée est entre 600 et 800 pesos selon les sources). Sans voiture, il vous faudra prendre un bus.

Pour réserver votre billet + bus pour le Glaciarium, c’est par ici.

Les grottes de Walichu

A une dizaine de km de la ville, idéalement situé au bord du lac Argentino, on va trouver des grottes contenant des peintures rupestres datant de plus de 4000 ans et faites par les Amérindiens Tehuelches, qui peuplaient tout le sud de la Patagonie jusqu’au détroit de Magellan. Le mythe du géant Patagon viendraient d’eux car ils mesuraient plus de 1.80m (contre 1.65m aux Espagnols) et ils laissaient des traces de pied démesurément grandes à cause des peaux de bête, ce qui conduit au mythe, amplifié par les premiers voyageurs de l’expédition Magellan. On suppose que le terme Patagonie viendrait du terme “pata”, pour signifier “Terre des grands pieds”.
Bon, je vous dis tout ça car je n’ai pas eu l’occasion de voir ces peintures, cela ferme à 19h et le lundi, donc ça me laissait peu d’opportunités. Pour la prochaine fois !

Idée d’itinéraire de 3 jours à El Calafate

Alors c’est assez facile de s’occuper ici, comme on a pu le voir. En général, les gens restent très peu de temps, de quoi voir le glacier et une excursion en plus. A mon avis 3 jours n’est vraiment pas du luxe, et cela évite de courir dans tous les sens sur trop peu de temps. Donc je vous propose l’itinéraire suivant pour pouvoir profiter de ce que la région a à offrir.

  • Jour 1 : découvrir les glaciers en bateau. Une excursion à la journée qui donne un très bon aperçu du parc Los Glaciares et vous donnera envie d’en découvrir plus pour les deux jours à venir.
  • Jour 2 : après un bon petit dej, essayez de partir pas trop trop tard pour le Perito Moreno. Quand il fait beau, la lumière du matin et début d’aprem est plus sympa que celle de la fin de journée. En rentrant (vous pouvez passer par la route 15 pour changer, attention à ne pas écraser trop de lapins), arrêtez vous au Glaciarium, qui ferme ses portes à 20h.
  • Jour 3 : enfin, pour découvrir une autre facette de la Patagonie, allez visiter une estancia, comme la Estancia Cristina, perdue entre les montagnes et accessible uniquement en bateau, avec en prime une vue exceptionnelle sur le glacier Upsala.
glacier perito moreno el calafate argentine patagonie blog vincent voyage

Le Perito Moreno vu de loin, impressionnant!

Informations pratiques sur El Calafate

Où dormir

El Calafate, ce n’est vraiment pas grand, mais quand même un peu espacé. Donc le mieux est, à mon sens, d’être dans le centre ville, pour pouvoir vous déplacer à pied facilement, tant pour les commodités que pour le bord du lac. Il y a de jolis hotels/auberges à l’écart, mais c’est vraiment pas pratique ensuite.
Pour ma part j’étais à l’hotel las Avutardas, quasi au centre et au bord du lac. Pas cher pour le coin (environ 50€ la chambre double), on a une réduc de 10% si on paie en espèce.
Dans les pas chers mais très bien, on trouvera également le Blue Glacier (25€ la chambre double). Pour plus de confort et de tranquilité, on va trouver les Cabanas de Nene, au bord du lac.

Booking.com

Où manger

Evidemment, dans la région on va surtout trouver des restaurants de viande. Asado, bife, c’est la bonne région. Toutefois, comme une bonne ville qui ne vit que par le tourisme, cela reste en dessous de Buenos Aires par exemple, même si l’on trouve de très bonnes tables.
Parri Grill est un bon resto de viandes avec des proprios très sympas. Pura Vida, un resto différent, des plats travaillés, des tourtes, c’est super copieux et change de la cuisine traditionnelle. Pour les empanadas, c’est au Tango Nuestro qu’il faut aller. Le Chopen, on y mange bien et de bonnes bières artisanales. Et enfin, c’est à la Lechuza qu’il ne faut pas aller, resto typique pour touriste, cher et pas bon.

Comment se déplacer

Si vous n’avez pas de voiture, alors c’est en bus. Il y a pas mal de bus qui font l’aller retour pour le Perito Moreno, pour 600 pesos (environ 9€). Pour cela, il vous faut aller à la nouvelle station de bus qui est située avenida Antoine de St Exupery 87. C’est aussi ici que l’on trouvera les billets pour partir aux villes aux alentours comme Rio Galego, Ushuaia, Punta Arenas, Bariloche ou encore El Chalten. De base, c’est pas cher, entre 10 et 20€ l’aller retour.

De et vers l’aéroport

Pour l’aéroport au centre ville, on peut utiliser les navettes VES. C’est 8€ le trajet, il y a un guichet juste après la récupération des bagages. On vous propose également l’aller retour, il faudra juste réserver le trajet la veille. Sinon le taxi coûte 800 pesos. C’est donc plus avantageux à partir de 2 personnes pour un trajet. D’autant plus que c’est plus rapide, la navette déposant les clients à chaque hôtel.

On a également la possibilité de réserver la navette en avance via ce lien. Elle vous attendra à l’aéroport et déposera à l’hôtel, comme ci-dessus.

Eau potable

Bonne nouvelle! l’eau est potable ici. Ce qui n’est pas fréquent dans le pays. Donc on peut boire celle du robinet et demande de l’agua de grifo au restaurant. Et en plus elle est bonne. En revanche, on n’en sert pas dans tous les restaurants. Ce n’est pas comme chez nous où on ne peut pas refuser, on peut vous dire qu’on n’en sert pas. C’est moche.

Distributeurs de billets

Là, c’est la grosse arnaque. Tous les distributeurs n’acceptent pas les cartes françaises. Par exemple Banco de la Nacion a refusé mes cartes ainsi que celles d’autres Français. J’ai eu le cas dans une autre banque. TOUTES les banques vont appliquer des frais (indépendant de ceux de notre banque). Soit 320 pesos (5€) soit 670 (10€) par retrait. Nice. Et cerise sur le gâteau, les retraits sont limités. Donc la banque va gentiment vous proposer de ne retirer que 4000 pesos (soit environ 60€) et appliquer 10€ de frais. La grande classe.
Donc, ça vaut pour tout le pays, si vous devez vraiment retirer, faites bien le tour des banques pour ne pas avoir à payer autant de frais et avoir un petit retrait. J’en profite, quand on vous propose de retirer, on vous offre le coix entre “Savings, check, credit”. Nous, c’est le compte chèque. Quand ça fonctionne.

montagne patagonie estancia cristina glacier upsala blog vincent voyage

Une terrifiante montagne surplombant le glacier Upsala

En conclusion

El Calafate est une chouette destination principalement pour voir les plus beaux glaciers du pays et surtout le Perito Moreno. Mais comme est totalement perdu en Patagonie, il serait dommage de faire autant de trajet juste pour une visite du glacier. Je pense que faire au moins une autre activité comme la croisière est une chose à faire pour ne pas faire qu’un saut de puce. C’est une ville qui a son coût, mais “foutu pour foutu”… 😀
Les souvenirs laissés par le Perito Moreno et le lac Argentino resteront longtemps dans vos mémoires.

tête animal patagonie argentine blog vincent voyage

Vous aimez l’Argentine ? alors retrouvez tous les articles ici 🙂

3 articles qui devraient vous intéresser 🙂

Cet article vous a plu ? 

Alors si vous souhaitez être averti des prochains articles, indiquez votre adresse email juste à côté et vous recevrez un petit mail quand un article est publié 🙂

Formulaire d’inscription

Vous pouvez évaluer cet article 🙂

[Total : 1    Moyenne : 5/5]
PARTAGER

Laisser une réponse

Veuillez laisser votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici