10 des plus belles routes de Nouvelle Zélande

Pour découvrir la Nouvelle Zélande, on n’a pas d’autre moyen que de se déplacer par la route, idéalement en voiture ou van de location. Les distances sont grandes, mais surtout, comme le disent les panneaux du pays « NZ roads are different. Allow extra time ». Ils ne croyaient pas si bien dire. Mais ça tombe plutôt pas mal car rouler en Nouvelle Zélande est un pur bonheur tellement les paysages sont magnifiques et donnent envie de s’arrêter tous les kilomètres. Par contre, les conditions météo étant très changeantes (rire jaune), il n’est pas rare que ces routes soient fermées car impraticables. C’est donc toujours mieux de se renseigner un peu avant de se lancer.

Bien qu’ayant fait plus de 6000km, je n’ai évidemment pas fait toutes les routes recommandées, certaines étaient inaccessibles, d’autres pas sur mon itinéraire. Mais celles ci-dessous sont sacrément représentatives de ce qu’on peut trouver dans le pays et je pense que les principales y sont. Et ça me donne une excuse pour y retourner et faire celles qui manquent.

Les plus belles routes de Nouvelle Zélande

De Queenstown à Glenorchy

Ze route à faire. Considérée comme la plus belle de Nouvelle Zélande, la route allant de Queenstown à Glenorchy est incroyablement belle. Une route à flanc de montagne, longeant le lac Wakatipu, avec vue sur d’autres montagnes. Si vous aviez envie de visiter l’Ecosse, vous y voilà, ça tombe bien. Et plus on se rapproche de Glenorchy (nom qui sent bon le Haggis), plus les paysages sont impressionnants.

L’immense avantage, c’est qu’il y a de nombreux points de vue pour s’arrêter prendre des photos. 60km qui vous prendront facilement 2 heures. Enfin… si les conditions climatiques vous permettent de rouler, ce qui n’est pas tout le temps le cas.

queenstown glenorchy

Arthur’s Pass

Reliant la côte est à la côte ouest, de Christchurch à Greymouth, le Arthur’s Pass est un col mondialement reconnu et, on va pas se mentir, qui en met plein les yeux. En partant de Christchurch, ou plutôt de Springfield (qui a installé un donut géant, la classe), on va d’abord traverser de la petite montagne et notamment le Cheeseman 😀 qui permet une petite balade sympa en été, et est une station de ski l’hiver. Puis les montagnes de plus en plus sombres s’approchent et on va traverser l’eau de la fonte des glaces, le fleuve Waimakariri qui est vraiment imposant.

Le parc Arthur’s Pass est donc un ensemble de montagnes vraiment impressionnantes, avec de nombreuses cascades comme le Devil’s Punchbowl qui nécessitera un kway. On aura aussi une chouette vue sur le viaduc qui remplace une route à la con et fait gagner pas mal de temps. Et en plus de ça, vous aurez également l’occasion de croiser des keas, les perroquets bouffeurs de voiture.

Arthur pass

Lindis Pass

Une très bonne surprise, ce col permet d’aller de Cromwell à Omarama, donc aller soit sur la côte est, soit aux lacs Pukaki et Tekapo.

Là c’est rigolo car c’est encore un paysage différent, de la belle montagne avec un passage par un canyon après Cromwell. C’est super aride et assez souvent sous la neige.

Lindis Pass

Milford Road

Peut-être les 120km les plus longs du pays. Et pour cause, c’est une route époustouflante partant de Te Anau pour Milford Sound. Des chemins de rando partout, des chutes, des montagnes en veux tu en voilà, des cols magnifiques et… des perroquets voiturophages (les keas). Que le temps soit moche (comme à l’aller) ou magnifique (comme au retour), les paysages sont juste fous et même si Milford Sound est très touristique, la route est au moins aussi bien que la croisière. Le temps étant « un peu » aléatoire, du jour au lendemain une tempête de neige a recouvert certains endroits. Donc l’aller et le retour ne réserveront pas la même expérience, et ça donne encore plus de plaisir.

Arrêtez vous des deux côtés du tunnel pour voir les perroquets, ainsi qu’à The Chasm waterfall. Par contre, soyez vraiment matinaux pour éviter les cars de Chinois (et il n’y en a pas qu’un peu).

Milford Sound road

West Coast Highway

Cette route vous emmène en Irlande, une côte très sauvage avec une mer agitée. Ce changement total d’environnement est surprenant car cette route est située entre le Arthur’s Pass et les Buller Gorge. Ca montre encore une fois qu’en Nouvelle Zélande, il suffit de faire quelques kilomètres pour totalement changer de paysages.

Elle va de Charleston à Hokitika et vous aurez la possibilité de voir les Pancake Rocks à Punakaiki et les glowworms à Hokitika. Et comptez un temps dégueu à peu près tous les jours de l’année ou presque, selon les locaux. Mais hormis ça, c’est vraiment chouette à faire, si si.

West coast Highway

Desert Road

Tout le monde ou presque connait le Tongariro, le grand parc national avec les volcans et la super randonnée. A l’est, on trouve le désert du Rangipo, grande zone avec beaucoup de rien (c’est le principe d’un désert, oui je sais) qui contraste totalement avec l’ouest du parc et ses forets très denses. Par exemple au moment de la photo, il pleuvait à torrent de l’autre côté des volcans tandis qu’ici il faisait sacrément beau.

De plus, on a un autre point de vue sur les volcans. Bon, sans les nuages c’est sensé être chouette. Mais de l’autre côté on a une vue vraiment désertique et c’est notamment un terrain d’entrainement de l’armée. Alors attention où vous mettez les pieds!

Rangipo Route Tongariro

Forgotten World Highway

Attention, cette route envoie du pâté, pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce qu’elle est très chouette. C’est un paysage typiquement néo zélandais, à savoir tout plissé et tout vert, mais plus sauvage qu’ailleurs. Le site newzealand.com parle de « natural roller coaster » (grand huit naturel) et c’est difficile de donner une meilleure description. 150km de montées et de descentes, seuls au monde car il n’y a aucun passage, pas de réseau non plus, et à mi chemin on traverse la république de Whangamomona, village qui a fait sécession il y a une petite trentaine d’années, qui se considère donc comme indépendant, et où vous pourrez récupérer un passeport et un tampon de votre passage. Et en plus de ça l’hôtel/restaurant/mairie/présidence (bref, le seul batiment) de Whangamomona est le repère de bikers. Classe hein.

C’est clairement une route à faire car c’est très sauvage, même si on y trouve des paysages qu’on a déjà vu sur l’ile du nord. Et en plus vous pourrez dire que vous êtes allés au Whangamomona, preuve à l’appui. Bon par contre, n’oubliez pas de faire le plein vers Stratford ou Taumarunui parce qu’au milieu, ya rien.

Forgotten World Highway

Buller Gorge Road

Cette route longe le fleuve Buller, grosso modo des Nelson Lakes à Westport et est surtout célèbre pour ses gorges, impressionnantes, mais surtout pour son canyon à partir de Murchison. La route est très agréable, sans grand trafic (et réseau, forcément) et de nombreux points fort sympathiques. Et si vous voulez voir les gorges, faites gaffe en sélectionnant le point d’arrivée dans google maps, pour pas vous retrouver dans le jardin d’un mec au lieu d’être au swing bridge.

Buller road Route

Haast Pass

Encore un col sacrément impressionnant. Celui-ci ne traverse pas le pays d’est en ouest, mais d’ouest (de Haast, étonnant non?) au lac Wanaka en contournant le Mount Aspiring National Park et ses montagnes. On y croise de nombreuses cascades.

Alors j’aurais bien voulu vous donner des photos plus impressionnantes, mais ayant fait ce trajet sous la tempête, je n’ai pas vraiment pris le temps de m’arrêter. Mais je suis remonté le long du lac Hawea le lendemain pour refaire la fin du trajet. Et l’arrivée sur le lac n’est vraiment pas vilaine. Ca méritait bien une petite sieste.

Haast Pass

Wanaka to Queenstown

Pour aller de Wanaka à Queenstown, il est préférable de prendre la route qui passe par Cardrona car plus montagneuse, bien plus sympathique. On passe par un bout d’Ecosse, par un village façon western qui date des mines d’or. D’ailleurs ce village a été nommé comme ça d’après le village écossais de Cardrona. Comme quoi hein.

Mais une des curiosités de la route est la « bra fence », une barrière contenant des centaines de soutiens-gorge pour une sensibilisation au cancer du sein. Une chouette et rigolote initiative. D’ailleurs, à l’origine cette barrière n’était pas ici sur ce terrain privé de la distillerie du coin, mais sur le bord de la route et avait jusqu’à 1500 soutiens-gorge. Mais la municipalité trouvant que cela faisait « tâche », elle la fit enlever. Pour finalement renaitre un peu plus loin.

Wanaka to queenstown

En conclusion

Ce n’est qu’un échantillon des routes qu’on peut trouver en Nouvelle Zélande. On peut en trouver bien d’autres, au soleil, sous la neige, et tout ça sur la même journée. Par exemple la route d’Akaroa, mais je n’ai pas de photo pour illustrer, alors qu’elle est magnifique notamment au coucher du soleil.

On peut trouver également les routes du Coromandel ou vers Picton comme le French Pass dans les sounds. Mais par la géographie du pays, il est rare de trouver des routes qui n’en mettent pas plein les yeux. Et heureusement car on passe un temps monstre à conduire!  Ca sera peut-être plutôt la météo qui vous empêchera d’en profiter. Et ça, ça arrive plus souvent qu’on ne le croit dans ce pays 😀

Si vous avez aimé vous balader sur les routes de Nouvelle Zélande, je pense que vous aimerez les paysages norvégiens 🙂

Cet article vous a plu ? 

Alors si vous souhaitez être averti des prochains articles, indiquez votre adresse email juste à côté et vous recevrez un petit mail quand un article est publié 🙂

Laisser une réponse

Veuillez laisser votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici